Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

29 nov. 2013 11h00 HE

Sécurité des passagers : le SCFP dépose une pétition de 13 000 noms demandant aux conservateurs de ne pas jouer avec le feu

MILTON, ONTARIO--(Marketwired - 29 nov. 2013) - Quatre-vingts agents de bord membres de la Division du transport aérien du SCFP ont manifesté haut et fort devant le bureau de circonscription de la ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, pour dire aux conservateurs de ne pas jouer avec le feu lorsque la sécurité des passagers est en jeu.

La délégation de professionnels de la sécurité dirigée par le président national du SCFP, Paul Moist, et le président de la division, Michel Cournoyer, a aussi profité de son passage pour déposer une pétition de 13 000 noms demandant le maintien du ratio d'un agent de bord pour 40 passagers, une norme éprouvée en matière de sécurité qui doit continuer à s'appliquer pour toutes les compagnies aériennes canadiennes.

Les signataires de la pétition dénoncent la décision du gouvernement conservateur de favoriser l'adoption par les compagnies aériennes canadiennes d'une norme moins stricte et plus dangereuse pour les passagers, soit un ratio d'un agent de bord pour 50 sièges passagers.

« Les conservateurs doivent comprendre une réalité toute simple : moins d'agents de bords, ça veut dire moins de sécurité pour les passagers. L'histoire récente de l'aviation civile démontre clairement qu'un nombre adéquat d'agents de bord formés pour faire face à des situations d'urgence augmente considérablement la sécurité des passagers », a déclaré Michel Cournoyer.

Pour preuve, Michel Cournoyer a rappelé ce qui s'est passé lors de l'écrasement du vol 214 d'Asiana à San Francisco le 6 juillet dernier. Ce jour-là, dans l'appareil en flammes, il y avait un agent de bord pour 24 passagers et le personnel de cabine a réussi à évacuer la quasi-totalité des passagers. Plus près de chez-nous, en août 2005 à l'Aéroport Pearson, un avion Airbus d'Air France a terminé sa course dans un ravin et a pris feu. Tous les passagers ont été évacués en moins de deux minutes. Encore une fois, le ratio était élevé : un agent de bord pour 30 passagers.

« La dangereuse porte que les conservateurs ont ouverte en accordant des exemptions à WestJet et à Sunwing doit être refermée le plus rapidement possible. Nous demandons aux conservateurs d'entendre raison et de reculer dans le meilleur intérêt des passagers. Toutefois, devant l'entêtement des conservateurs, le SCFP préfère n'ignorer aucune avenue pour assurer la sécurité des passagers. C'est pourquoi nous contestons présentement cette décision irréfléchie devant les tribunaux », a affirmé Paul Moist.

Le SCFP représente plus de 10 000 agents de bord au service d'Air Canada, Air Transat, Calm Air, Canadian North, Canjet, Cathay Pacific, First Air et Sunwing.

Renseignements

  • Philippe Gagnon
    Conseiller aux communications, SCFP
    613-894-0146
    pgagnon@scfp.ca