ACNielsen

ACNielsen

03 août 2005 13h00 HE

Selon ACNielsen, la teneur en matières grasses des aliments représente un souci pour les consommateurs canadiens lors de leurs achats d'aliments

MARKHAM, ONTARIO--(CCNMatthews - 3 août 2005) -

Un sondage mondial sur l'étiquetage des aliments révèle que presque la moitié des acheteurs canadiens vérifient régulièrement la présence de gras trans

Les consommateurs canadiens se considèrent parmi les acheteurs les plus futés au monde lorsqu'il est question de comprendre les étiquettes nutritionnelles sur les aliments qu'ils achètent. Selon un nouveau sondage réalisé par ACNielsen, le chef mondial de l'information sur la consommation et le marché, la plupart des acheteurs canadiens se préoccupent d'abord de la teneur en matières grasses et des gras trans plutôt que de s'inquiéter des additifs et des agents de conservation.

L'étude en ligne de ACNielsen qui a sondé des consommateurs dans 38 marchés a révélé que même si les Canadiens considèrent avoir une très bonne compréhension des informations nutritives, ils ne font pas souvent attention à tous les ingrédients, tel que l'indique le tableau ci-dessous.



--------------------------------------------------------------------
De façon générale, Pourcentage de ceux qui
à quelle fréquence vérifier régulièrement les
consultez-vous les étiquettes Position du Canada
étiquettes -------------------------- parmi les 38
alimentaires Répondants Répondants marchés sondés
pour la teneur en : canadiens mondiaux
--------------------------------------------------------------------
Lipides 56 % 49 % Egalité en 4e
--------------------------------------------------------------------
Gras trans 49 % 24 % 1re
--------------------------------------------------------------------
Sucre 45 % 42 % Egalité en 12e
--------------------------------------------------------------------
Calories 42 % 43 % Egalité en 21e
--------------------------------------------------------------------
Agents de conservation 36 % 40 % Egalité en 20e
--------------------------------------------------------------------
Additifs 36 % 36 % Egalité en 16e
--------------------------------------------------------------------
Sel/sodium 35 % 26 % Egalité en 7e
--------------------------------------------------------------------
Glucides 32 % 28 % Egalité en 12e
--------------------------------------------------------------------
Protéines 32 % 28 % Egalité en 12e
--------------------------------------------------------------------
Fibres 27 % 27 % 18e
--------------------------------------------------------------------
Colorants 24 % 36 % 33e
--------------------------------------------------------------------
Gluten 11 % 11 % Egalité en 1re
--------------------------------------------------------------------
Indice glycémique 10 % 11 % Egalité en 18e
--------------------------------------------------------------------
Source : Sondage en ligne sur la confiance des consommateur


Sharon Skurnac, vice-présidente du Service, Mesure de la consommation chez ACNielsen Canada a expliqué ceci : " Les fabricants de produits emballés pour consommateurs avertis utilisent des étiquettes alimentaires pour différencier leurs produits et mettre en confiance le consommateur, mais c'est un point discutable si les étiquettes ne sont pas lues. Ce sondage démontre qu'il y a encore du chemin à faire pour que les consommateurs s'impliquent davantage dans la lecture des étiquettes lorsqu'ils choisissent leurs produits".

La teneur en matières grasses est régulièrement consultée par le plus grand nombre des consommateurs sur le marché mondial (49 %) autant en Amérique du Nord (57 %) que dans les régions européennes (49 %). En Amérique Latine, la teneur en calories est consultée régulièrement par le plus grand nombre de consommateurs (59 %) et les agents de conservation se retrouvent en bonne position sur cette liste pour la région de l'Asie-Pacifique (47 %). Plusieurs résultats spécifiques à certains marchés sont aussi importants à noter. Par exemple, 60 % des répondants du Mexique consultent régulièrement la teneur en matières grasses des aliments qu'ils achètent; au Brésil, 62 % des acheteurs consultent régulièrement l'apport en calories et plus de 60 % des consommateurs chinois consultent régulièrement la quantité d'agents de conservation, d'additifs et de colorants.

Parmi les ingrédients qui sont consultés le moins régulièrement par les consommateurs canadiens, la moitié ou plus répondent qu'ils ne consultaient "jamais" le taux de gluten ou l'indice glycémique de leurs aliments.

Phil Lempert, analyste des tendances en alimentation et consultant chez ACNielsen, dit que plusieurs de ces résultats peuvent être reliés aux informations données sur les étiquettes des produits : "D'une façon générale, peu de gens regardent l'indice glycémique simplement parce que peu d'entreprises l'impriment sur les étiquettes des produits vendus au Canada, mais cela changera bientôt. L'indice glycémique est en train de devenir la prochaine tendance d'envergure dans l'industrie alimentaire car il amène les glucides à un autre niveau : de la quantité de glucides que contient un produit à l'importance que ceux-ci auront sur le poids et l'énergie d'une personne".

Selon ce sondage, seulement 43 % des répondants canadiens ont entendu parler de l'indice glycémique, une donnée qui indique les effets d'un aliment sur le taux de sucre dans le sang. Sur tous les marchés, l'attention à cet indice se situe à son point le plus bas au Japon et aux Pays-Bas avec 11 % et à son niveau le plus haut en Australie avec 82 %. Il a aussi été demandé aux répondants s'ils connaissaient la différence entre les gras saturés et non saturés. Au Canada, 59 % des répondants ont répondu positivement. Sur tous les autres marchés, les réponses se situent aussi bas que 27 % au Japon et 82 % en Norvège, ce qui est élevé.

Parmi les autres résultats, 61 % des répondants canadiens disent qu'ils comprennent généralement bien les informations nutritionnelles indiquées sur les étiquettes des produits qu'ils achètent (à égalité avec la Nouvelle Zélande en troisième position sur les 38 marchés sondés). En Italie, seulement 6 % des répondants possèdent une telle compréhension des étiquettes nutritionnelles.

Quand les gens font-ils le plus attention aux étiquettes nutritionnelles? D'un point de vue mondial, les consommateurs de la plupart des marchés disent qu'ils le font généralement lorsqu'ils achètent un produit pour la première fois. Sur les 38 marchés, seulement 21 % des consommateurs répondent qu'ils lisent "toujours" les étiquettes.


---------------------------------------------------------------------
Lorsque vous achetez
un produit emballé, Position du Canada
quand regardez-vous Répondants Répondants parmi les 38
l'information canadiens mondiaux marchés sondés
nutritionnelle
sur le paquet ?
---------------------------------------------------------------------
Lorsque je pense à
acheter un produit
pour la première fois 47 % 41 % Egalité en 5e
---------------------------------------------------------------------
Lorsque j'achète
certaines sortes
d'aliments 26 % 27% Egalité en 22e
---------------------------------------------------------------------
Toujours 21 % 21% Egalité en 18e
---------------------------------------------------------------------
Lorsque je suis au
régime ou que j'essaie
de perdre du poids 17 % 16 % Egalité en 14e
---------------------------------------------------------------------
Lorsque j'achète des
produits pour mes enfants 12 % 12 % Egalité en 14e
---------------------------------------------------------------------
Lorsque j'ai le temps 12 % 16 % Egalité en 24e
---------------------------------------------------------------------
Jamais 5 % 8 % Egalité en 24e
---------------------------------------------------------------------
Source : Sondage en ligne sur la confiance des consommateurs


Ces résultats proviennent du sondage en ligne sur la confiance des consommateurs fait par ACNielsen, le plus important sondage en son genre à l'échelle mondiale réalisé deux fois l'an, dont le but est de mesurer les niveaux de confiance actuels des consommateurs, leurs intentions/habitudes et autres sujets d'importance pour l'industrie des biens de comsommation courante. Ce sondage, qui a eu lieu en mai 2005 sur Internet, a interrogé plus de 21100 répondants dans 38 marchés : Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hong Kong, Inde, Indonésie, Irlande, Italie, Japon, Corée du Sud, Malaisie, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Philippines, Pologne, Portugal, Russie, Singapour, Afrique du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Taiwan, Turquie, Royaume-Uni et Etats-Unis. Tous ces marchés ont eu un échantillon d'environ 500 répondants, sauf la Chine, la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis qui ont bénéficié d'un échantillonnage d'approximativement 1 000 répondants. Ce sondage a une marge d'erreur de plus ou moins 3,3 % à 4,4 %.

Pour avoir une vue d'ensemble de ce sondage, visitez le site suivant : http://acnielsen.com.

ACNielsen, une entreprise de VNU, est le chef de file mondial parmi les fournisseurs d'information marketing au monde. Offrant des services dans plus de 100 pays, l'unité fait des mesures et des analyses de la dynamique du marché et évalue les attitudes et comportements des consommateurs. Les clients font confiance aux études de marché, aux produits brevetés, aux outils d'analyse et aux services professionnels d'ACNielsen pour comprendre leur rendement concurrentiel, pour mettre au jour de nouvelles occasions et pour augmenter la rentabilité de leurs campagnes de marketing et de ventes. Pour en savoir davantage, visitez le site.

Note aux éditeurs: vous pouvez trouver ce communiqué et d'autres nouvelles d'ACNielsen sur Internet à l'adresse suivante : http://acnielsen.com/news, http://acnielsen.ca.

Renseignements

  • ACNielsen
    Marlene Jenett
    (905) 943-8511