BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

13 juin 2013 07h30 HE

Selon BMO, 90 000 emplois seront créés à Montréal d'ici à 2016

- BMO publie ses perspectives pour l'économie et pour les marchés du travail et de l'habitation de Montréal.

- Les marchés de la construction non résidentielle et de l'emploi sont vigoureux.

- BMO met des crédits de 10 milliards de dollars à la disposition des entreprises.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 12 juin 2013) - Environ 90 000 nouveaux emplois seront créés à Montréal au cours des trois prochaines années, selon un nouveau rapport publié aujourd'hui par le Service des études économiques de BMO.

Le rapport indique que le taux d'emploi à Montréal est déjà près d'un sommet record, alors que le taux de chômage est présentement à 8,2 %. « À moyen terme, soit d'ici la fin de 2016, nous prévoyons qu'environ 90 000 emplois seront créés à Montréal, ce qui ramènera le taux de chômage près de ce qu'il était avant la récession, soit juste au-dessus de 7 % », a déclaré Robert Kavcic, économiste principal, BMO Marchés des capitaux.

Le rapport spécial de BMO indique que la valeur des permis de construction d'immeubles non résidentiels, stimulée par les secteurs industriel et gouvernemental, s'est maintenue près d'un sommet record au cours des douze mois se terminant en mars 2013. Le marché de l'habitation montréalais a ralenti comme ceux de la plupart des grands marchés canadiens, les ventes d'habitations existantes ayant reculé de 11 % en avril par rapport à la même période l'an dernier, dans le sillage du resserrement des règles hypothécaires mis en place par Ottawa en juillet dernier. La croissance de la valeur moyenne des transactions a elle aussi ralenti, ayant augmenté de 0,8 % sur un an.

« Le marché de l'habitation de Montréal demeure relativement équilibré par rapport aux données historiques, le rapport ventes-nouvelles inscriptions s'établissant à 48,4 % en mars 2013 », a ajouté M. Kavcic.

Le rapport spécial indique également que la vigueur du dollar canadien, un fardeau fiscal plus lourd pour les revenus élevés et le ralentissement du marché de l'habitation sont quelques-uns des obstacles que la ville devra surmonter à l'avenir. Cependant, le renforcement de la croissance américaine devrait fournir, plus tard cette année, un soutien fort utile aux exportations, le secteur de l'aéronautique demeurant vigoureux grâce aux commandes d'avions.

« Dans la grande région de Montréal, les entreprises clientes de BMO sont relativement optimistes, compte tenu de la reprise et de la demande aux États-Unis, en plus de la vigueur des marchés au Canada et à l'étranger, a déclaré Mario Rigante, vice-président, Services bancaires aux entreprises, Montréal métropolitain, BMO Banque de Montréal.

Dans le cadre de son initiative Prêts pour les affaires, BMO a mis 10 milliards de dollars de crédits supplémentaires à la disposition des entreprises, qui pourront ainsi accéder aux capitaux dont elles ont besoin pour se développer. « Bien que la plupart des entreprises comprennent la nécessité d'investir pour améliorer leur productivité, elles sont très préoccupées par les coûts et prudentes dans le choix de leurs projets, de leurs investissements et de leurs achats d'équipement », a ajouté M. Rigante.

Pour consulter la version complète du rapport : www.bmocm.com/economics.

À propos de BMO Groupe financier au Québec

BMO Banque de Montréal exploite un réseau de 143 succursales au Québec. BMO Groupe financier sert aussi ses clients de la province dans 15 succursales de BMO Nesbitt Burns et trois bureaux de BMO Banque privée Harris.

Renseignements