BMO Groupe financier

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Groupe financier

28 août 2013 06h00 HE

Selon BMO, le compte à rebours est commencé : il manque plus de 400 000 $ aux baby-boomers canadiens pour constituer leur fond de retraite idéal

-- 658 000 $. C'est le montant moyen dont les baby-boomers disent avoir besoin individuellement pour la retraite, mais ils n'ont épargné que 228 000 $ en moyenne

-- Ils veulent prendre leur retraite à 59 ans mais croient qu'ils devront travailler jusqu'à 63 ans

-- Les emplois à temps partiel et la vente de leur résidence et de leurs précieuses possessions comptent parmi les façons dont ils entendent s'y prendre pour combler leur déficit financier

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 28 août 2013) - Selon les résultats d'un sondage dévoilés aujourd'hui par l'Institut Info-Patrimoine BMO, une bonne partie des baby-boomers canadiens n'est pas préparée financièrement pour la retraite. Le sondage révèle que les baby-boomers ont, en moyenne, un manque à gagner de plus de 400 000 $ par rapport à leur objectif d'épargne-retraite individuel.

Cette réalité est particulièrement préoccupante compte tenu du fait que les baby-boomers les plus âgés (ceux qui sont nés entre 1945 et 1964) ont atteint l'âge de 65 ans en 2010 et que de nombreux autres ne sont plus qu'à quelques années de la retraite.

Selon Statistique Canada, le couple de personnes âgées moyen a dépensé 54 100 $ en 2009. « En règle générale, si les coûts moyens de la retraite d'un couple de classe moyenne totalisent environ 54 100 $ annuellement, un couple doit déterminer combien il doit épargner et combien il pourra retirer pour pouvoir financer ce style de vie à la retraite », a déclaré Chris Buttigieg, directeur principal, Stratégies de planification du patrimoine, BMO Groupe financier. M. Buttigieg a par ailleurs ajouté que, compte tenu des rendements historiques et en supposant un taux de retrait de quatre pour cent, l'épargne de retraite devrait totaliser environ 25 fois le montant des retraits annuels. Ainsi, pour pouvoir disposer d'un revenu de retraite annuel de 54 100 $, un couple de retraités devrait avoir épargné environ 1 352 000 $.

Selon le sondage de l'Institut Info-Patrimoine BMO :

  • Les baby-boomers canadiens prévoient avoir besoin, en moyenne de 658 000 $ chacun pour pouvoir compter sur une sécurité financière à la retraite.
  • Ils n'ont cependant épargné que 228 000 $ en moyenne et ont donc un manque à gagner de 430 000 $ pour atteindre leur objectif de retraite.
  • Environ la moitié (46 pour cent) d'entre eux craint de ne pas pouvoir assurer sa sécurité financière à la retraite, une hausse de 20 pour cent par rapport à 2006.
  • Les baby-boomers voudraient prendre leur retraite à 59 ans en moyenne. Toutefois, ils envisagent de devoir travailler jusqu'à 63 ans en moyenne. Plus généralement, 34 pour cent aimeraient partir à la retraite à la fin de la cinquantaine (56-60 ans), comparativement à 29 pour cent en 2006.

« À l'heure où les baby-boomers canadiens s'apprêtent à partir à la retraite, nombre d'entre eux découvrent qu'ils n'ont pas les fonds dont ils auraient voulu disposer et se rendent maintenant compte qu'il ne leur reste que peu de temps pour se rattraper », ajoute M. Buttigieg. « Il est toutefois encourageant de constater qu'ils ont des besoins de retraite réalistes et qu'ils envisagent d'autres façons de combler le manque à gagner ».

Comment les baby-boomers prévoient-ils combler leur insuffisance d'épargne-retraite?

En plus de retarder leur retraite, le sondage révèle que les baby-boomers canadiens prévoient tirer des revenus d'autres sources :

  • environ les deux tiers (71 pour cent) des baby-boomers s'attendent à occuper un emploi à temps partiel pour se procurer des revenus supplémentaires après leur retraite officielle;
  • quarante-quatre pour cent vendront des articles de collection, des antiquités ou d'autres possessions qu'ils n'utilisent plus;
  • environ le tiers des répondants (32 pour cent) s'attendent à vendre leur maison, tandis que 19 pour cent en loueront une partie comme source de revenu supplémentaire.

« Les résultats du coup de sonde devraient envoyer un message urgent aux jeunes Canadiens à l'effet qu'ils doivent penser au-delà de leurs besoins financiers quotidiens, regarder vers l'avenir et préparer leur retraite », a prévenu M. Chris Buttigieg.

M. Buttigieg ajoute en guise de conclusion : « Le plan de match est clair pour les jeunes Canadiens : imaginez à quoi pourrait ressembler votre retraite, faites équipe avec un professionnel financier afin d'élaborer un plan financier simple et conforme à vos buts et objectifs, ouvrez un REER ou un CELI dès que vous débutez votre premier emploi et commencez à mettre de l'argent de côté dès votre jeune âge. Ce faisant, vous vous assurerez que votre transition financière du marché du travail à la retraite s'effectuera plus facilement que ce à quoi bon nombre de baby-boomers d'aujourd'hui sont confrontés ».

Données régionales

Total ATL Qué. Ont. Man./
Sask.
Alb. C.-B.
Âge de retraite moyen idéal 59 58 59 59 61 59 58
Age de retraite moyen réel 63 63 61 64 62 64 64
Êtes confiant que vous profiterez d'une certaine sécurité financière pour vos vieux jours 54 % 66 % 58 % 53 % 44 % 50 % 48 %

Les résultats mentionnés dans ce communiqué proviennent d'un sondage Pollara effectué en ligne du 2 au 7 août 2013, auprès d'un échantillon aléatoire de 1 003 Canadiens à l'aube de la retraite âgés de 18 ans et plus. Un échantillon probabiliste de cette taille comporterait une marge d'erreur de +/- 3,1 pour cent. 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 549 milliards de dollars au 31 juillet 2013 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de gestion de patrimoine et de banque d'affaires et de services aux sociétés.

Renseignements