BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

26 août 2015 06h00 HE

Selon BMO, les entreprises canadiennes s'adaptent au budget serré des consommateurs qui font leurs achats de la rentrée; les dépenses sont en baisse de 25 pour cent par rapport à il y a deux ans

- Les dépenses globales chutent à 323 $ par rapport à 428 $ en 2013

- Bien qu'elle compte le pourcentage le plus élevé de gens qui prévoient de magasiner pour la rentrée scolaire (59 pour cent), l'Atlantique est la région canadienne où les consommateurs prévoient de dépenser le moins (211 $)

- Le Service des études économiques de BMO affirme que la réduction du nombre de déplacements au sud de la frontière pourrait avoir des retombées positives

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 26 août 2015) - Un sondage sur la rentrée scolaire, dont BMO Banque de Montréal a dévoilé les résultats aujourd'hui, révèle que tout juste un peu plus de la moitié des Canadiens envisage de magasiner (54 pour cent), une baisse par rapport à deux tiers (62 pour cent) en 2013. Ceux qui magasinent pour des étudiants de niveau postsecondaire continuent de battre la marche avec une moyenne de 369 $ par enfant.

Mené par Pollara, le sondage démontre que les régions de l'Atlantique et de l'Ontario ouvrent la voie avec les pourcentages les plus élevés de gens qui prévoient de magasiner pour des articles pour la rentrée, comme des fournitures et des vêtements (59 pour cent et 57 pour cent, respectivement). D'autre part, les consommateurs des Prairies et du Québec pensent dépenser le plus en moyenne (445 $ et 419 $, respectivement).

« En règle générale, les entreprises constatent un fléchissement des ventes globales cette année, mais elles se disent quand même optimistes quant à leur capacité de s'adapter à un contexte commercial ralenti », a déclaré Doug Palmer, vice-président régional, Services bancaires aux entreprises, direction Cité de Toronto, BMO Banque de Montréal. « Cette période de l'année en particulier présente des occasions d'affaires pour les PME, notamment en raison de la sortie du marché de Target, un méga détaillant qui était très populaire auprès des acheteurs d'articles pour la rentrée scolaire ».

Une percée dans le ciel nuageux pour les entreprises? Les déplacements pour le magasinage au sud de la frontière coûtent beaucoup plus cher qu'il y a quelques années.

Les perspectives économiques par rapport au dollar canadien révèlent un recul de 20 pour cent du nombre de Canadiens qui ont traversé la frontière depuis le sommet du début de 2013, époque où près de 5 millions de Canadiens se rendaient aux États-Unis chaque mois.

« Bien que les dépenses globales que font les Canadiens pour se procurer des articles pour la rentrée scolaire soient en baisse, le recul de la valeur du huard devrait faire en sorte qu'une plus grande part de ces achats seront faits au Canada et que plus de visiteurs américains viendront au Canada, ce qui pourrait permettre de faire mousser les ventes des détaillants et de compenser une part de la baisse des dépenses des Canadiens », a commenté Doug Porter, économiste en chef, BMO Groupe financier.

Selon Statistique Canada, le nombre de Canadiens qui voyagent aux États-Unis a reculé de 1,3 pour cent depuis mai, à 3,8 millions de déplacements. Pendant ce temps, les États-Uniens ont fait 1,9 million de déplacements au Canada en juin, une hausse de 3,3 pour cent par rapport à mai - le niveau le plus élevé en plus de sept ans. L'agence de données a par ailleurs précisé que cette tendance devrait se poursuivre.

Les dépenses globales chutent à 323 $ par rapport à 428 $ en 2013

Dépenses régionales en articles de la rentrée scolaire (par enfant)
National Atl. Qué. Ont. Man./
Sask.
Alb. C.-B.
Montant dépensé au préscolaire et à l'élémentaire 158 $ 265 $ 166 $ 134 $ 159 $ 149 $ 167 $
Montant dépensé au secondaire 215 $ 181 $ 262 $ 206 $ 183 $ 230 $ 154 $
Montant dépensé aux niveaux postsecondaire et universitaire 369 $ 189 $ 616 $ 270 $ 476 $ 322 $ 321 $

Chasse aux aubaines : les Canadiens en quête de façons d'économiser

Le rapport a également souligné que la presque totalité des Canadiens qui prévoyaient de magasiner (94 pour cent) allaient se montrer plus économes dans leurs achats d'articles pour la rentrée, 54 pour cent rechercheront des aubaines ou utiliseront des coupons, et la moitié (50 pour cent) compareront les prix des divers magasins. Presque la moitié (45 pour cent) ont dit qu'ils n'achèteront que le strict nécessaire, alors que moins d'un cinquième (16 pour cent) feront plus de magasinage en ligne.

Malgré cette tendance vers une plus grande sensibilisation à l'égard des dépenses, seulement 24 pour cent ont dit vouloir établir un budget fixe.

« Les détaillants devront s'adapter à une conjoncture économique changeante et à l'évolution des habitudes de consommation », a ajouté M. Palmer. « Les programmes de fidélisation ou de récompense, ou les aubaines saisonnières peuvent constituer des incitatifs supplémentaires pour les parents ou les membres de la famille qui cherchent à tirer le maximum de chaque dollar. »

BMO offre ces quelques trucs et conseils aux consommateurs à l'aube de cette intense période de magasinage

Profitez des réductions et des coupons : Certains détaillants offrent des promotions spéciales pendant la période de la rentrée scolaire. Recherchez les coupons promotionnels applicables aux articles dont vous avez besoin. Recherchez-les en ligne ou dans les circulaires avant de faire vos achats.

Mettez de l'argent de côté pour vous préparer au surcroît de dépenses : Le Compte accumulateur d'épargne de BMO peut vous aider à prendre l'habitude d'économiser en prévision des périodes de magasinage plus intensives comme la rentrée scolaire afin de disposer des fonds supplémentaires requis pour l'achat des articles dont vous avez besoin.

Maximisez votre potentiel de remises en réglant vos achats avec une carte de crédit assortie d'un programme de récompenses : Réglez les achats prévus à votre budget avec une carte de crédit assortie d'un programme de récompenses, comme la carte MasterCard BMO Remises, pour maximiser son potentiel de remises; toutefois, n'oubliez pas de régler la totalité du solde chaque mois pour vous éviter de trop dépenser.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. Disposant d'un actif total de 672 milliards de dollars et de plus de 47 000 employés au 31 juillet 2015, BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires, par l'intermédiaire de trois groupes d'exploitation : Services bancaires Particuliers et entreprises, Gestion de patrimoine et BMO Marchés des capitaux.

Renseignements