BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

19 sept. 2014 06h00 HE

Selon BMO, près de la moitié des acheteurs potentiels d'une maison augmenteraient leur prix d'achat à 483 397 $, et passeraient à une maison jumelée lors des achats de propriétés à l'automne

- Quatre acheteurs sur dix ont augmenté leur prix d'achat de 21 pour cent

- La préférence pour les appartements en copropriété et les maisons unifamiliales enregistre un recul, tandis que la popularité des maisons jumelées est à la hausse

- Les habitants de l'Ontario, de la C.-B. et de l'Alberta prévoient dépenser plus que la moyenne nationale

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 19 sept. 2014) - Quatre personnes sur dix qui sont à la recherche d'une propriété (43 pour cent) s'attendent à payer 21 pour cent plus cher pour faire l'acquisition d'une nouvelle maison - soit une hausse de 83 556 $ - par rapport à ce qu'ils estimaient au début de leurs recherches, selon les résultats du sondage BMO sur les achats de propriétés à l'automne.

Le sondage, effectué par la firme Pollara, permet de comprendre quels sont les principaux facteurs incitant les acheteurs potentiels à augmenter leur prix d'achat :

  • la majorité (86 pour cent) affirment que les prix de l'immobilier ont augmenté depuis qu'ils ont entrepris leurs recherches;
  • huit sur dix (81 pour cent) comprennent maintenant mieux les prix actuels;
  • plus de la moitié (56 pour cent) ont pu économiser davantage afin d'augmenter leur mise de fonds.

Seulement cinq pour cent des acheteurs potentiels d'une propriété ont diminué leur prix d'achat depuis qu'ils ont amorcé leurs recherches pour une nouvelle maison.

« Les prix de l'immobilier ont augmenté de 18 pour cent au Canada au cours des quatre dernières années », a expliqué Luce Samson, directrice régionale, Développement hypothécaire, BMO Banque de Montréal. « Avec les prix qui augmentent, ceux qui sont à la recherche d'une maison doivent s'assurer que leurs économies augmentent au même rythme, en particulier les acheteurs d'une première maison, car ils ne pourront tirer profit du prix de vente de leur propre propriété. »

Augmentation du prix d'achat envisagé par les acheteurs de propriétés dans les grandes villes

Grandes villes
Toronto Montréal Calgary Vancouver
Pourcentage d'acheteurs potentiels qui ont augmenté le montant qu'ils envisagent de payer : 57 % 37 % 47 % 47 %
Pris estimé à payer : 634 745 $ 337 799 $ 568 458 $ 573 333 $
Augmentation du montant de : 20 % 17 % 19 % 16 %
(106 883) $ (48 883) $ (89 389) $ (81 095) $
  • La majorité (57 pour cent) des acheteurs potentiels de Toronto ont augmenté leur prix d'achat.
  • Les acheteurs de Toronto sont ceux qui s'attendent à payer le plus au Canada, et de toutes les grandes villes, ce sont eux qui ont augmenté le plus leur prix d'achat.

Augmentation du prix d'achat envisagé par les acheteurs de propriétés selon les régions

Régions
Atl. Qc Ont. Man./
Sask.
Alb. C.-B.
Pourcentage d'acheteurs potentiels qui ont augmenté le montant qu'ils envisagent de payer : 32 % 29 % 51 % 44 % 44 % 42 %
Pris estimé à payer : 298 194 $ 329 406 $ 535 592 $ 447 460 $ 499 760 $ 514 370 $
Augmentation du montant de : 32 %
(72 105)
$ 17 %
(48 686)
$ 21 %
(93 711)
$ 24 %
(86 042)
$ 20 %
(82 291)
$ 19 %
(83 729)
$
  • Si ce sont les acheteurs de l'Ontario, parmi toutes les provinces, qui s'attendent à payer le plus, ce sont ceux de l'Atlantique qui ont augmenté le plus leur prix d'achat, de 32 pour cent.
  • Les acheteurs des Prairies ont augmenté leur prix d'achat de 24 pour cent par rapport au prix qu'ils pensaient payer au départ.

La préférence va désormais aux maisons jumelées

La majorité (55 pour cent) des acheteurs potentiels d'une propriété ont dû envisager des options supplémentaires ou éliminer leur premier choix, citant pour cela des raisons de coûts, de disponibilité, ou encore d'inquiétudes concernant le marché des appartements en copropriété. Dans le cas de ceux qui ont modifié leurs préférences ou ont commencé à envisager d'autres options, les appartements en copropriété et les maisons unifamiliales étaient au départ les choix les plus populaires; les maisons jumelées et les maisons en rangée sont désormais les options les plus souvent envisagées.

« En délaissant les maisons unifamiliales et les appartements en copropriété pour se tourner vers les maisons jumelées et les maisons en rangée, les acheteurs semblent vouloir leur part du gâteau tout en étant capables d'en profiter - ils recherchent ainsi une cour où les enfants pourront jouer, mais aussi une maison qui ne fera pas exploser leur budget, notamment à Vancouver et à Toronto », a de son côté expliqué Sal Guatieri, économiste principal, BMO Marchés des capitaux.

Évolution des préférences
Type de propriété Des 55 pour cent ayant changé leurs plans, pourcentage souhaitant au départ acheter Des 55 pour cent ayant changé leurs plans, pourcentage prévoyant/envisagent désormais d'acheter
Appartement en copropriété 35 % 21 %
Maison en rangée 25 % 26 %
Maison jumelée 20 % 38 %
Maison unifamiliale 51 % 22 %
  • Les trois quarts (76 pour cent) des acheteurs craignent que le marché des appartements en copropriété ne soit saturé, et qu'un tel investissement ne conserve pas sa valeur comparativement à une maison unifamiliale, jumelée ou en rangée.
  • Les deux tiers (61 pour cent) ont dû envisager de nouvelles options après avoir vu ce qui était disponible dans la catégorie qu'ils avaient initialement choisie.
  • Huit acheteurs sur dix opteraient pour une maison unifamiliale, jumelée ou en rangée plutôt que pour un appartement en copropriété, s'ils en trouvaient une dans leurs prix.

« Au moment d'évaluer si l'achat d'une nouvelle propriété est réaliste sur le plan financier, il est important de ne pas perdre de vue que les frais associés au logement - incluant les versements hypothécaires, les frais de services publics et les impôts fonciers - ne devraient pas dépasser le tiers du revenu familial disponible », a expliqué Mme Samson. « Le choix d'un prêt hypothécaire à petit taux fixe et d'une durée de cinq ans, assorti d'une période d'amortissement maximale de 25 ans, aidera les propriétaires à rembourser leur hypothèque plus rapidement, et à économiser sur les frais d'intérêt à long terme. »

Le sondage BMO sur l'achat de propriétés à l'automne a été effectué en ligne par la firme Pollara du 10 au 15 septembre 2014, auprès d'un échantillon de 1 005 adultes Canadiens qui se disent prêts à acheter une nouvelle maison d'ici les cinq prochaines années. Les données ont été pondérées en fonction de l'âge, du sexe et des régions, en utilisant des statistiques provenant d'études passées, afin qu'elles soient représentatives de l'ensemble de la population canadienne. Un échantillon probabiliste de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 31 juillet 2014, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à plus de 586 milliards de dollars et son effectif comptait approximativement 47 000 employés.

Renseignements