Financement agricole Canada

Financement agricole Canada

13 juil. 2011 03h30 HE

Selon FAC, les Canadiens en ont plus pour leur argent à l'épicerie

REGINA, SASKATCHEWAN--(Marketwire - 13 juillet 2011) - Un nouveau sondage commandé par Financement agricole Canada (FAC) révèle que même si la plupart des consommateurs disent préférer acheter des produits alimentaires canadiens, peu d'entre eux passent à l'action. Pourtant, les prix que les consommateurs canadiens paient pour des aliments salubres et de grande qualité sont parmi les plus bas au monde.

D'après le sondage réalisé au printemps, 95 % des répondants déclarent que l'achat de produits alimentaires issus de l'agriculture locale est une priorité ou une préférence; toutefois, seulement 43 % d'entre eux sont prêts à payer plus pour des denrées locales.

Par ailleurs, si 96 % des répondants disent préférer acheter des produits canadiens, seuls 41 % accepteraient de payer plus cher pour s'en procurer.

Pour voir le graphe associé à cette enquête, s'il vous plaît visitez le lien suivant: http://www.marketwire.com/library/20110712-713fac1.jpg

« Les résultats de ce sondage ne me surprennent pas », affirme Jean-Philippe Gervais, économiste agricole principal à FAC. « Le prix est un facteur déterminant dans un panier d'épicerie. Par contre, ce que l'on sait peut-être moins, c'est que la part du budget d'un ménage canadien moyen consacrée aux dépenses alimentaires est passée de 19 % dans les années 1960 à 10 % en 2009, selon Statistiques Canada et l'Organisation de Coopération et de Développement économiques. »

« Les Canadiens en ont plus pour leur argent », déclare Greg Stewart, président-directeur général de FAC. « Nous devons nous réjouir du fait que nos agriculteurs et nos transformateurs produisent des aliments salubres et d'une grande qualité qui figurent parmi les plus abordables au monde. Je crois que l'industrie et nos clients auraient tout à gagner si le grand public connaissait mieux l'agroindustrie ainsi que son ampleur, son dynamisme et sa complexité. Le secteur agricole est véritablement important pour l'économie canadienne et pour les Canadiens. »

L'industrie agricole et agroalimentaire d'ici emploie un Canadien sur huit en plus de nourrir des milliers de personnes à l'échelle planétaire, grâce à ses exportations dans près de 200 pays.

Lorsque les répondants ont un lien personnel* avec l'agriculture ou qu'ils ont déjà visité une ferme, ils considèrent davantage l'achat de produits locaux ou canadiens comme une priorité pour laquelle ils sont prêts à débourser plus.

Connaît quelqu'un du secteur agricole Ne connaît personne du secteur agricole
Produits issus de l'agriculture locale
L'achat de produits locaux est une priorité et les répondants se disent prêts à payer plus pour s'en procurer
50 % 37 %
Produits canadiens
L'achat de produits canadiens est une priorité et les répondants se disent prêts à payer plus pour s'en procurer
47 % 35 %
A déjà visité une ferme N'a jamais visité de ferme
Produits issus de l'agriculture locale
L'achat de produits locaux est une priorité et les répondants se disent prêts à payer plus pour s'en procurer
46 % 21 %
Produits canadiens
L'achat de produits canadiens est une priorité et les répondants se disent prêts à payer plus pour s'en procurer
43 % 21 %

*Indique que le répondant connaît le propriétaire d'une exploitation agricole ou d'une agroentreprise ou quelqu'un qui travaille dans ces secteurs.

Autres faits saillants du sondage

  • Les consommateurs de l'Ontario avaient davantage tendance à déclarer que l'achat de produits locaux et canadiens est une priorité (46 % et 47 %, respectivement) et qu'ils sont prêts à dépenser plus pour ce genre de produits que les consommateurs d'autres provinces.
  • Les répondants dont le revenu annuel dépassait 100 000 $ avaient davantage tendance à déclarer que l'achat de produits issus de l'agriculture locale (53 %) et canadienne (49 %) est une priorité et qu'ils sont prêts à les payer plus cher.
  • Les acheteurs de la Saskatchewan et du Manitoba (66 %) avaient davantage tendance à déclarer que même s'ils préfèrent acheter des produits canadiens, ils ne seraient pas prêts à débourser plus pour s'en procurer comparativement aux autres répondants.
  • Pour consulter d'autres résultats de ce sondage, notamment par âge et par province, visitez le www.visionfac.ca/recherches.

« La réussite de l'agriculture canadienne nous tient véritablement à cœur à FAC et nous avons l'intention de sensibiliser davantage le grand public au sujet de cette industrie », poursuit M. Stewart.

À propos du sondage :

Du 8 au 10 mars dernier, un sondage en ligne a été mené auprès de 2 015 Canadiens, membres du groupe de discussion Angus Reid. La marge d'erreur pour l'échantillon complet est de +/- 2,1 %. Les écarts relevés dans ou entre les totaux sont attribuables à l'arrondissement des chiffres.

En tant que principal prêteur agricole au Canada, FAC œuvre pour l'avenir de l'agroindustrie. Elle a un portefeuille de première qualité de plus de 20 milliards de dollars et vient de connaître une dix-septième année consécutive de croissance de son portefeuille. FAC est solide et stable; elle s'est engagée à servir l'industrie, peu importe le cycle économique. FAC offre du financement, de l'assurance, des logiciels, des programmes d'apprentissage ainsi que d'autres services commerciaux aux producteurs, aux agroentrepreneurs et aux entreprises agroalimentaires. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez www.fac.ca.

Pour un complément d'information, un graphique, une entrevue ou des photos, communiquez avec Eva Larouche.

Renseignements

  • Financement agricole Canada
    Éva Larouche (bilingue)
    Communications d'entreprise
    1-888-780-6647
    eva.larouche@fac-fcc.ca