Association canadienne des automobilistes (CAA)

Association canadienne des automobilistes (CAA)

30 nov. 2011 16h44 HE

Selon la CAA, le nouveau plan d'infrastructure du gouvernement fédéral doit avoir comme objectif principal d'offrir un financement stable et à long terme

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 nov. 2011) - L'Association canadienne des automobilistes (CAA) est très heureuse que le gouvernement fédéral ait annoncé aujourd'hui la mise en œuvre d'un plan d'infrastructure national, et considère que celui-ci devrait avoir trois objectifs principaux : un financement stable et à long terme, une approche qui respecte les différences locales et provinciales, ainsi que l'inclusion d'une infrastructure vouée au transport en commun et aux vélos.

Selon Jeff Walker, vice-président aux affaires publiques de la CAA, l'annonce d'aujourd'hui sur la mise en place d'un processus de consultation formel avec les parties intéressées constitue un pas dans la bonne direction. La CAA mène des études approfondies auprès de ses 5,6 millions de membres afin de connaître l'opinion de ceux-ci à l'égard de l'infrastructure, de la sécurité routière et d'autres sujets d'importance.

«Les membres de la CAA appuient les investissements en infrastructure, mais ils considèrent qu'il n'y a pas que les routes qui méritent notre attention», explique M. Walker. «Bon nombre de nos membres sont des utilisateurs du transport en commun et des cyclistes, et savent que si l'on investit adéquatement et de manière intelligente dans ces deux aspects de l'infrastructure, c'est l'ensemble des utilisateurs de la route qui en sortiront gagnants.»

Lors d'une récente comparution devant le Comité permanent des transports à la Chambre des communes, les représentants de la CAA ont affirmé que les pistes de solutions du gouvernement fédéral en ce qui a trait à l'infrastructure doivent aussi tenir compte de la nature diversifiée du Canada.

«La CAA est une fédération regroupant neuf clubs à la taille et aux priorités diversifiées. Nous sommes donc bien au fait que chaque cas est unique et présente des particularités qui lui sont propres», explique M. Walker.

La CAA a aussi souligné qu'un financement stable et à long terme constitue la clé, car il permet aux décideurs de procéder à la réflexion stratégique nécessaire pour se préparer en vue des besoins de demain plutôt que de mettre en œuvre un ensemble de mesures disparates comme solution à court terme.

«Nous avons hâte de travailler avec le ministre Lebel afin de nous assurer que les priorités des utilisateurs de la route soient prises en considération dans le cadre de ce débat», conclut M. Walker.

Le sondage de la CAA susmentionné a été mené auprès de 5 076 Canadiens et comporte une marge d'erreur de 1,38 %, 19 fois sur 20.

La CAA est une fédération regroupant neuf clubs d'automobilistes qui offrent à plus de 5,6 millions de membres des services d'assistance routière, des services de voyage et d'assurances ainsi qu'un programme de récompenses. La CAA défend aussi les intérêts de ses membres sur une variété d'enjeux qui leur tiennent à cœur, dont la sécurité routière, l'environnement, la mobilité, les infrastructures et la protection des consommateurs.

Renseignements