BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montréal

BMO Banque de Montréal

06 sept. 2013 12h50 HE

Selon le Service des études économiques de BMO, le marché de l'emploi est reparti à la hausse au Canada

- Six provinces, l'Ontario et l'Alberta en tête, ont connu une hausse de leur nombre d'emplois.

- Près de 42 000 emplois à temps partiel ont été créés.

- Selon un sondage de BMO, les travailleurs canadiens sont de plus en plus optimistes au sujet des intentions d'embauche et de la sécurité d'emploi.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 6 sept. 2013) - Les chiffres du mois d'août sur l'emploi au Canada montrent des gains impressionnants et font oublier la faiblesse temporaire du marché du travail constatée en juillet, selon le Service des études économiques de BMO.

« Le nombre d'emplois a bondi de 59 200 en août au Canada, effaçant complètement la perte considérable de 39 400 emplois subie le mois précédent, a déclaré Doug Porter, économiste en chef, BMO Marchés des capitaux. Même si la plupart des détails sont moins remarquables que ce que les manchettes pourraient laisser croire, les chiffres sont tout de même positifs. Les emplois à plein temps ont connu une légère hausse de 17 400, tandis que les emplois à temps partiel ont bondi de 41 800. Le taux de chômage a légèrement baissé à 7,1 % - inversant là-aussi la tendance du mois précédent - ce qui donne un taux d'inemploi inférieur à celui du mois d'août l'an dernier, qui était de 7,3 %. »

M. Porter a indiqué que ces résultats n'auront pas une grande incidence sur les perspectives de la Banque du Canada, car le marché du travail ne s'est que très légèrement redressé au cours de la dernière année et les hausses de salaires demeurent extrêmement faibles. « Cependant, cela constitue certainement un bon stimulant pour le dollar canadien, surtout si on le compare aux chiffres décevants du marché de l'emploi aux États-Unis. »

Sur le plan régional, le nombre d'emplois a augmenté dans six provinces le mois dernier, notamment en Ontario et en Alberta, qui ont créé respectivement 43 600 et 15 200 emplois. Au Québec, l'emploi a légèrement reculé, malgré une hausse dans le secteur des services de santé.

Sur le plan sectoriel, le secteur des soins de santé et des services sociaux a bondi après son recul de juillet, affichant une hausse importante de 59 500 emplois. Ce secteur est d'ailleurs pratiquement le seul responsable des brusques variations des deux derniers mois. Parmi les autres secteurs en progression, mentionnons ceux de l'information, de la culture et du divertissement (hausse de 33 000 emplois), des hôtels et restaurants (hausse de 25 500) et de la construction (hausse de 17 700). Quant au secteur manufacturier, il affiche une légère hausse de 5 700 emplois, mais les salaires dans ce secteur demeurent inférieurs de 3 % à ce qu'ils étaient à la même période l'an dernier. Le secteur de l'éducation a été particulièrement faible - perdant 22 000 emplois - même si ses problèmes de distorsion des données résultant des variations saisonnières au cours des mois d'été sont largement commentés.

Intentions d'embauche

Selon le sondage effectué par BMO à l'occasion de la fête du Travail, les travailleurs canadiens sont de plus en plus optimistes au sujet des intentions d'embauche et de la sécurité d'emploi. Ce sondage indiquait que plus de 53 % des Canadiens pensent que l'entreprise pour laquelle ils travaillent est en pleine croissance et embauchera du personnel. Ce chiffre constitue une hausse notable par rapport à 2011, alors que 28 % des travailleurs étaient de cet avis.

« Cet optimisme croissant des travailleurs canadiens est très encourageant et reflète fidèlement ce que nos clients nous disent lorsque nous nous entretenons avec nos eux, a déclaré Steve Murphy, premier vice-président, Services bancaires aux entreprises de BMO. Les entreprises projettent d'investir dans leurs employés et d'augmenter leurs effectifs, ce qui créera de nouvelles possibilités d'expansion dans de nouveaux marchés. »

Renseignements