BMO Groupe financier

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Groupe financier

09 oct. 2012 11h30 HE

Selon le Service des études économiques de BMO, l'économie canadienne connaît une croissance soutenue et c'est dans les provinces de l'Ouest qu'elle est la plus forte

- Croissance nationale prévue de 2,2 % en 2012, de 2,0 % en 2013.

- Le taux de croissance de l'Alberta, à 3,5 %, sera le plus élevé au pays cette année.

- Le secteur des ressources stimule la croissance dans l'Ouest canadien.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 9 oct. 2012) - Selon la dernière édition du Provincial Monitor, une publication du Service des études économiques de BMO, l'économie canadienne continue à progresser à un rythme régulier, stimulée par une croissance supérieure à la moyenne dans l'Ouest du Canada.

« Le secteur des ressources continue à stimuler la croissance dans l'Ouest canadien et nous croyons que l'Alberta affichera le meilleur résultat au pays, grâce à une progression de 3,5 % de son PIB réel cette année, a déclaré Robert Kavcic, économiste, BMO Marchés des capitaux. Bien que la croissance ait quelque peu ralenti en raison de la volatilité des prix du pétrole, l'augmentation de la production de bitume continue à soutenir le marché de l'emploi et à attirer des migrants dans la province. Le secteur des ressources est également en plein essor en Saskatchewan, bien que les prévisions de dépenses plus prudentes des principaux producteurs de potasse aient rendu les perspectives un peu plus incertaines. La Saskatchewan et le Manitoba bénéficient en outre d'un secteur agricole vigoureux, grâce à la conjonction d'une production abondante et de prix plus élevés en raison des ravages causés par la sécheresse dans une grande partie du Midwest des États-Unis. »

Le rapport indique qu'en Colombie-Britannique, le marché de l'habitation a finalement donné des signes d'un réel ralentissement, tandis que le Canada central continue à subir les effets de restrictions budgétaires, d'un huard qui se maintient au-dessus de la parité et de la faiblesse de la demande aux États-Unis. « Alors que l'Ontario demeure en bonne voie d'atteindre une croissance de 2 % cette année, les tendances au Québec semblent indiquer une croissance beaucoup plus faible, à 1,3 % », a fait remarquer M. Kavcic.

Les provinces de l'Atlantique devraient toutes connaître une croissance inférieure à 2 % cette année, mais on s'attend à ce que la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador rebondissent en 2013. « Le travail préparatoire pour le contrat fédéral de construction navale de 25 milliards de dollars en Nouvelle-Écosse est en cours, ce qui stimulera fortement la croissance plus tard en 2013. »

« Plusieurs régions du Canada continuent à bien performer, mais les entreprises de tout le pays doivent rester en mesure de s'adapter au changement, a déclaré Steve Murphy, premier vice-président, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. Dans des conditions de reprise économique, les entreprises doivent s'assurer qu'elles sont aussi productives que possible. Comme les coûts d'investissement et de financement sont actuellement à des planchers historiques dans bien des cas, le moment est tout indiqué pour investir. »

Le Provincial Monitor contient également des commentaires sur le marché canadien de l'habitation, qui s'est calmé au cours des derniers mois. « Les règles hypothécaires plus strictes qui sont entrées en vigueur le 9 juillet semblent avoir refroidi un marché qui avait déjà ralenti, a ajouté M. Kavcic. Mais l'immobilier est un marché local et les tendances varient considérablement dans l'ensemble du pays. »

M. Kavcic a commenté la situation des marchés suivants :

  • Vancouver : correction en cours… Il ne fait plus aucun doute qu'une correction est en cours à Vancouver. Au cours des trois derniers mois, les ventes ont dégringolé de 26 % par rapport à l'année précédente, alors que les prix moyens ont reculé de plus de 10 % au cours de la dernière année. À 10 fois le revenu estimatif des ménages, les prix des logements à Vancouver sont encore les plus élevés au Canada.
  • Calgary : regain d'activité… L'activité augmente grâce à la demande croissante et à la réduction progressive de l'offre excédentaire créée par le boom de 2005-07. Les prix ont repris environ la moitié de ce qu'ils avaient perdu pendant la récession et les conditions sont sur le point de correspondre à celles d'un marché vendeur. Il est à noter que Calgary demeure une ville relativement abordable par comparaison avec Vancouver et Toronto, les prix représentant un peu plus de quatre fois le revenu médian.
  • Toronto : tableau mitigé… L'activité a considérablement ralenti et, même si les conditions n'y sont pas tout à fait celles d'un marché acheteur généralisé, les faibles ventes du mois de septembre donnent à penser que Toronto évolue rapidement dans cette direction.
  • Windsor : situation inattendue… Un secteur automobile qui se redresse, la signature de conventions collectives de quatre ans par les trois grands constructeurs automobiles et les TCA et le retour de la croissance démographique sont tous des facteurs qui soutiennent le marché de Windsor, qui est maintenant passablement tendu (par rapport aux niveaux historiques).

Taux de croissance du PIB réel (%) :

2011 2012 2013
Canada 2,6 2,2 2,0
Colombie-Britannique 2,9 2,5 2,4
Alberta 5,2 3,5 2,9
Saskatchewan 4,8 3,1 2,7
Manitoba 1,1 2,6 2,3
Ontario 2,1 2,0 1,8
Québec 1,7 1,3 1,4
Nouveau-Brunswick 0,1 1,5 1,8
Nouvelle-Écosse 0,3 1,8 2,3
Île-du-Prince-Édouard 1,1 1,4 1,4
Terre-Neuve-et-Labrador 2,8 1,0 3,3

La version intégrale du Provincial Monitor peut être téléchargée à partir du site bmocm.com/economics.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 542 milliards de dollars au 31 juillet 2012 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissement.

Renseignements