BMO Groupe financier

TSX : BMO
NYSE : BMO


BMO Groupe financier

09 oct. 2012 11h30 HE

Selon le Service des études économiques de BMO, l'économie du Québec tient le coup malgré les vents contraires

- Solides intentions d'investissement dans le secteur minier.

- Taux de chômage de 8,0 % en septembre, alors qu'il était de 8,7 % en décembre.

- Croissance du PIB réel de 1,3 % en 2012, de 1,4 % en 2013 (pour le Canada, les taux seront de 2,2 % en 2012 et de 2,0 % en 2013).

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 9 oct. 2012) - La croissance a ralenti en raison des restrictions budgétaires et de la conjoncture externe, mais les investissements dans le secteur des ressources soutiendront l'économie québécoise, selon le Provincial Monitor publié aujourd'hui par le Service des études économiques de BMO. Le PIB réel devrait progresser de 1,3 % cette année et de 1,4 % en 2013.

« Les activités dans le secteur des ressources du Nord de la province devraient se poursuivre, a déclaré, Robert Kavcic, économiste, BMO Marchés des capitaux. Les intentions d'investissement dans les mines indiquent une croissance de 56 % en 2012, à 5 milliards de dollars, ce qui est un facteur positif pour l'économie québécoise. »

Les restrictions budgétaires restent en vigueur, les dépenses de programme réelles par habitant devant diminuer légèrement au cours des trois prochaines années. « Au cours de la première moitié de 2012, les dépenses publiques réelles ont augmenté d'à peine 0,5 % par rapport à l'année précédente, les fonds de relance ayant pratiquement disparu, et nous nous attendons à ce qu'elles demeurent faibles jusqu'à ce que le travail de rééquilibrage budgétaire soit terminé », a indiqué M. Kavcic.

« Malgré une conjoncture économique difficile, les entreprises québécoises continuent à investir dans leurs activités en achetant du matériel et de l'outillage, a expliqué Mario Rigante, vice-président, Services bancaires aux entreprises, Région métropolitaine de Montréal, BMO Banque de Montréal. Le rapport de BMO sur la confiance des petites entreprises indique que 73 % des entrepreneurs de la province sont confiants et que la majorité d'entre eux prévoient que leur entreprise connaîtra une croissance l'an prochain. »

L'emploi demeure instable au Québec et a progressé d'à peine 0,8 % en septembre par rapport à l'an dernier. En raison des restrictions budgétaires, le nombre d'emplois dans le secteur public n'a pas augmenté au cours de la dernière année, tandis que sa croissance a ralenti dans le secteur privé, où elle est inférieure à 1 %. « Le taux de chômage s'est établi à 8,0 %, alors qu'il avait atteint 8,7 % en décembre, a ajouté M. Kavcic. Les freins au commerce, comme la vigueur du dollar canadien et la faiblesse de la croissance aux États-Unis, ralentissent l'activité, y compris dans le secteur manufacturier dont la production réelle a chuté de 0,7 % sur un an en mai. »

La version intégrale du Provincial Monitor peut être téléchargée à partir du site bmocm.com/economics.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur nord-américain de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 542 milliards de dollars au 31 juillet 2012 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services d'investissement.

Renseignements