BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

30 oct. 2013 11h40 HE

Selon les Etudes économiques de BMO, les mesures de stimulation et l'économie américaine soutiendront l'économie québécoise en 2014

- Le PIB devrait croître de 1,1 % en 2013 et de 1,8 % en 2014. (La croissance du PIB canadien devrait être de 1,8% en 2013 et de 2,2 % en 2014)

- Les mesures de stimulation, tels les crédits d'impôt, aident à la croissance économique

- L'industrie de la construction rebondit après la grève durant l'été

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 30 oct. 2013) - L'économie québécoise devrait progresser de 1,1 % en 2013, mais la croissance devrait atteindre 1,8 % l'an prochain, selon le rapport Provincial Monitor dévoilé aujourd'hui par le Service des études économiques de BMO.

« Un renforcement de l'économie américaine et l'entrée en vigueur de mesures de stimulation annoncées récemment devraient entraîner une accélération de la croissance au Québec en 2014 », a déclaré Robert Kavcic, économiste principal, BMO Marchés des capitaux.

Bien que la province continue de viser l'équilibre budgétaire pour le présent exercice et le prochain, le gouvernement a aussi adopté des mesures de stimulation, notamment des réductions du coût de l'électricité pour les entreprises, des crédits d'impôt et des crédits à la rénovation. « Le train de mesures représente 2 milliards de dollars sur 4 ans et devrait correspondre à environ 0,1 % du PIB », a fait observer M. Kavcic. « Si ces mesures voient le jour, elles feraient suite à quelques années de hausse des impôts et de ralentissement des dépenses d'immobilisation du secteur public. »

Sur le front de la construction, la grève de juin a réduit la production et a constitué un boulet pour la croissance, bien que le retour au travail des travailleurs ait entraîné un rebond au troisième trimestre.

Le nombre d'emplois a chuté de 45 000 en août et les secteurs de la fabrication, de l'enseignement et des soins de santé ont accusé de nets reculs alors que le taux de chômage a atteint 7,9 %.

De manière plus large, le marché de l'habitation a fléchi et des villes comme Montréal n'ont pas rebondi de l'accalmie du début de l'année avec la même vigueur que des marchés ailleurs au pays.

« Les entreprises qui sont clientes de BMO au Québec continuent de montrer des signes d'un optimisme prudent et elles comprennent la nécessité d'investir dans leurs activités pour améliorer leur productivité », a pour sa part indiqué Mario Rigante, vice-président, Services bancaires aux entreprises pour la région de Montréal, BMO Banque de Montréal. « Elles se montrent toutefois très sélectives et attentives aux coûts de leurs projets, de leurs investissements et de leurs achats d'équipement. Il est clair qu'elles surveillent l'aspect financier de plus près que par le passé », a précisé M. Rigante.

La version intégrale du Provincial Monitor peut être téléchargée à partir du site www.bmocm.com/economics.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est une société nord-américaine de services financiers hautement diversifiés. Fort d'un actif de 549 milliards de dollars au 31 juillet 2013 et d'un effectif de plus de 46 000 employés, BMO Groupe financier offre une vaste gamme de produits et de solutions dans les domaines des services bancaires de détail, de gestion de patrimoine et de banque d'affaires et de services aux sociétés.

Renseignements