Société canadienne d'hypothèques et de logement

Société canadienne d'hypothèques et de logement

12 nov. 2013 08h30 HE

Selon les prévisions, le marché de l'habitation de Toronto demeurera stable en 2014

TORONTO, ONTARIO--(Marketwired - 12 nov. 2013) - Selon Ed Heese, analyste principal de marché pour Toronto de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le marché de l'habitation de Toronto demeurera stable l'an prochain. La SCHL a présenté aujourd'hui ses plus récentes prévisions pour la région métropolitaine de recensement (RMR) de Toronto à l'occasion de sa conférence annuelle sur les perspectives du marché de l'habitation.

Durant la conférence, intitulée cette année Portrait des écho-boomers à Toronto, les analystes de marché de la SCHL ont expliqué l'influence démographique qu'aura la génération « écho » sur les tendances d'achat à Toronto. Ils ont également fait une analyse approfondie des prévisions pour le marché de l'habitation en 2014.

« L'an prochain, les marchés de l'habitation de Toronto ressembleront beaucoup à ceux de cette année. Les ventes de maisons existantes augmenteront faiblement tandis que les mises en chantier s'atténueront, a déclaré Ed Heese. Le taux d'inoccupation demeurera relativement bas, mais le rythme de l'augmentation des loyers sera lent. »

Voici les points saillants de la conférence d'aujourd'hui :

  • Le nombre total de mises en chantier s'atténuera en 2014, alors qu'il y aura davantage d'activité pour les jumelés et les maisons en rangée par rapport aux maisons individuelles et aux appartements.
  • En raison de la hausse graduelle des taux d'intérêt hypothécaires, les ventes d'habitations existantes croîtront faiblement.
  • Plus de locataires resteront dans le marché locatif à cause de l'augmentation du prix des habitations, mais le plus grand nombre de copropriétés louées maintiendra l'équilibre entre l'offre et la demande de logements locatifs.
  • Après avoir accusé un retard en 2013, la croissance des revenus égalera celle, généralisée, de l'emploi.

« En Ontario, l'activité ralentira sur le marché de l'habitation en 2013. Elle va cependant se stabiliser en 2014, grâce surtout à une amélioration de l'économie ontarienne, à la réduction des stocks de logements invendus et à un affaiblissement de l'émigration interprovinciale. Le fait que le marché de la revente soit serré pour les maisons individuelles, que des acheteurs déjà propriétaires soient actifs sur le marché et que la croissance des revenus s'accentue aura pour effet de soutenir la demande de logements de densité plus faible pendant la majeure partie de 2014 », a déclaré Ted Tsiakopoulos, économiste régional à la SCHL pour l'Ontario.

Mettant à contribution plus de 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l'habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l'habitation à prendre des décisions éclairées.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

Suivez la SCHL sur Twitter @SCHL_ca

Renseignements