BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

31 août 2015 07h00 HE

Selon l'Institut Info-Patrimoine BMO, la principale crainte qui hante les Canadiens concernant les soins de santé à la retraite est de perdre leur capacité de vivre de manière autonome

- Les trois quarts des Canadiens affirment vouloir utiliser leur épargne personnelle pour subvenir à leurs besoins de soins de longue durée

- Cinquante-six pour cent préféreraient recevoir des soins de longue durée chez eux plutôt que dans un établissement

- Trente-sept pour cent n'ont jamais abordé la question du financement de soins de longue durée éventuels avec leurs proches

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 31 août 2015) - L'Institut Info-Patrimoine BMO a publié aujourd'hui un nouveau rapport qui analyse la façon dont les Canadiens se préparent à financer les soins de longue durée dont ils pourraient avoir besoin lorsqu'ils prendront de l'âge.

Intitulé Vous gagnez en sagesse avec l'âge, mais qui vous rattrapera si vous tombez?, le rapport révèle que les principales craintes suivantes habitent les Canadiens en ce qui a trait aux soins de santé à la retraite :

  • perdre leur capacité de vivre de façon autonome (40 pour cent);
  • ne pas avoir assez d'argent pour pouvoir se payer des soins de santé adéquats (17 pour cent);
  • ne pas pouvoir se permettre de vivre chez eux tout au long de leur vie (15 pour cent).

« Le déclin de la santé alors qu'on prend de l'âge peut avoir nombre de répercussions, dont la perte d'indépendance qu'entraînent souvent les soins restrictifs ou intensifs requis pour traiter les problèmes de santé », a déclaré Chris Buttigieg, directeur principal, Stratégies de planification du patrimoine, BMO Groupe financier. « Le coût élevé des soins peut aggraver l'anxiété que provoque déjà la nécessité d'apporter des changements majeurs à sa vie quotidienne pour s'adapter à un besoin accru de soins ».

Les trois quarts (73 pour cent) des Canadiens sondés envisagent de financer leurs besoins en matière de soins de longue durée avec leurs économies. Ils proposent en outre les autres options de financement suivantes :

  • aide gouvernementale (45 pour cent);
  • utilisation de la valeur de la propriété grâce à un prêt hypothécaire inversé (20 pour cent);
  • assurance soins de longue durée (19 pour cent).

« Les Canadiens ont tout intérêt à faire équipe avec un professionnel pour établir un plan financier qui tient compte des coûts d'éventuels des soins de longue durée. Un tel plan vous aidera à protéger les finances de votre famille et vous procurera une plus grande tranquillité d'esprit », a ajouté M. Buttigieg.

Le rapport fait ressortir que plusieurs raisons importantes justifient l'intégration des coûts potentiels des soins de longue durée dans un plan financier, notamment procurer des liquidités, en particulier pour les propriétaires d'entreprise dont une part importante des actifs sont investis dans l'entreprise, financer un niveau de soins supérieur et tenir compte des changements possibles dans votre situation familiale.

Des conversations essentielles sur les soins de longue durée

Le rapport, qui a également sondé l'opinion des Canadiens quant à l'endroit où ils préféreraient recevoir des soins de longue durée, a démontré que la majorité (56 pour cent) préférerait recevoir des soins de longue durée à domicile plutôt que dans un établissement de soins supervisés (20 pour cent). Treize pour cent aimeraient recevoir ces soins dans une maison de retraite ou un établissement de soins infirmiers.

Le rapport signale au passage que le fait de recevoir des soins chez soi plutôt que dans un établissement, quoique probablement plus abordable, peut exercer des pressions sur la famille ou les amis, qui peuvent devoir endosser des responsabilités d'aidants. Le rapport a cependant révélé que :

  • plus du tiers (37 pour cent) des Canadiens n'ont pas abordé la question du financement des soins de longue durée éventuels avec leur conjoint ou un enfant adulte;
  • moins de la moitié (42 pour cent) ont parlé de leur décision de signer une procuration relative aux soins de santé ou un testament biologique avec leurs proches;
  • seulement 21 pour cent ont discuté de la façon dont ils prévoient payer leurs soins de longue durée ou des moyens privilégiés pour recevoir ces soins.

« Les décisions entourant les soins de longue durée engagent souvent les membres de la famille, qui doivent eux-mêmes devenir soignants ou contribuer au financement des soins. Aborder l'avenir en ces termes est une question délicate, mais ces discussions sont essentielles car elles peuvent vous aider à conserver un certain contrôle sur la manière dont vous recevrez vos soins de longue durée le cas échéant », a ajouté M. Buttigieg.

BMO propose aux Canadiens les stratégies d'économie d'impôt suivantes comme moyen de compenser leurs dépenses liées aux soins de longue durée :

Frais médicaux : Les frais médicaux admissibles engagés pour les personnes à charge admissibles donnent droit à un crédit d'impôt.

Coût des soins auxiliaires: Les frais liés à l'embauche d'une personne pour prodiguer des soins, que ce soit à domicile ou dans un établissement de soins, peuvent donner droit à crédit d'impôt.

Crédit d'impôt pour personnes handicapées : Crédit d'impôt important accordé pour réduire les impôts en cas de déficience grave ou prolongée.

Montant pour aidants familiaux : Un crédit d'impôt supplémentaire est offert aux prestataires de soins à l'endroit d'un membre de la famille ayant une déficience des fonctions physiques ou mentales.

Pour lire le rapport complet, visitez bmo.com/institut-info-patrimoine.

Consultez les plus récents communiqués de BMO Groupe financier sur Twitter, en suivant le lien @BMOmedia.

À propos de l'Institut Info-Patrimoine BMO

L'Institut Info-Patrimoine BMO offre de l'information et propose des stratégies relatives à la planification du patrimoine et aux décisions financières. L'équipe de professionnels de l'Institut possède des connaissances approfondies de tous les aspects de la planification du patrimoine, notamment de la retraite, de la succession, des impôts et des assurances.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 31 juillet 2015, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à environ 672 milliards de dollars et son effectif comptait plus de 47 000 employés.

Renseignements