BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montréal

BMO Banque de Montréal

13 mars 2012 10h25 HE

Selon l'Institut Info-retraite BMO, les Canadiens devraient viser en priorité à rembourser leurs dettes avant de prendre leur retraite

- L'endettement est le principal obstacle à l'épargne-retraite des Canadiens.

- Près de la moitié des Canadiens âgés de 50 à 59 ans ont actuellement une dette hypothécaire.

- L'endettement des retraités peut constituer une menace à leur sécurité financière.

- Réduire la période d'amortissement est une excellente façon de se libérer plus rapidement de son hypothèque.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 13 mars 2012) - Selon l'Institut Info-retraite BMO, un grand nombre de Canadiens qui approchent de la retraite ont une dette hypothécaire, ce qui représente un problème sérieux compte tenu des réalités de la vie après qu'on a quitté le monde du travail.

Selon Statistique Canada :

  • Plus des trois quarts des personnes âgées de 50 à 59 ans possèdent leur maison et près de la moitié d'entre elles ont un prêt hypothécaire.
  • De plus, 75 % des personnes âgées de 60 à 69 ans possèdent leur maison et plus du quart d'entre elles ont encore un prêt hypothécaire.

« Si vous ne remboursez pas intégralement votre prêt hypothécaire avant de prendre votre retraite, vous pourriez être sérieusement endetté pendant votre retraite, ce qui pourrait menacer votre sécurité financière, » déclare Tina Di Vito, chef, Institut Info-retraite BMO. « De nombreux retraités ont des revenus fixes et pourraient éprouver de grandes difficultés à faire face à leurs obligations hypothécaires, surtout en cas de hausses soudaines des taux d'intérêt ou de dépenses imprévues. »

« Des options s'offrent aux propriétaires de maison qui veulent se libérer plus rapidement de leur hypothèque, par exemple en choisissant une période d'amortissement plus courte, » déclare Laura Parsons, experte hypothécaire, BMO Banque de Montréal. « Une période d'amortissement plus courte réduira considérablement les intérêts que vous paierez sur la durée de vie de votre hypothèque et, ce qui est peut-être encore plus important, cela pourrait raccourcir la période pendant laquelle vous serez endetté. »

Mme Parsons fait remarquer que pour un prêt hypothécaire de 400 000 $ dont le taux d'intérêt est de 5 %, le fait d'amortir le prêt sur 25 ans plutôt que sur 30 ans permet d'économiser plus de 70 000 $ en intérêts sur la durée de l'hypothèque. Cet argent, les Canadiens peuvent l'investir directement dans leur épargne-retraite. »

Voici d'autres constatations importantes de l'Institut Info-retraite BMO sur la retraite, les prêts hypothécaires et l'endettement : *

  • Les deux principaux obstacles qui empêchent les Canadiens d'épargner en vue de leur retraite sont l'endettement, y compris les prêts sur cartes de crédit et les prêts hypothécaires (47 %), et les dépenses de consommation courantes (41 %).
  • La moitié des Canadiens pourraient envisager de raccourcir leur période d'amortissement, afin de pouvoir rembourser leur prêt hypothécaire plus rapidement.
  • Trente-cinq pour cent des personnes sondées considèrent le remboursement de leurs dettes comme leur priorité financière absolue, devant l'augmentation de leur épargne.

*Le sondage en ligne a été effectué du 21 au 23 février 2012, auprès d'un échantillon de 1 500 Canadiens âgés de 18 ans et plus parmi l'échantillon Internet de Léger Marketing, LégerWeb. Un échantillon aléatoire de cette taille comporterait une marge d'erreur de +/-2,5 %, 19 fois sur 20.

Renseignements