SOURCE: SAGE

Sage

17 nov. 2014 08h57 HE

Selon Sage Business Index 2014, la confiance des entreprises canadiennes vis-à-vis de leurs propres perspectives atteint un nouveau sommet

Les entreprises prévoient une augmentation de 2,5 % en moyenne de leur chiffre d'affaires au cours des 12 prochains mois

RICHMOND, C.-B.--(Marketwired - Nov 17, 2014) - Sage Amérique du Nord, chef de file en logiciel de gestion d'entreprise et services aux PME du Canada depuis plus de 30 ans, a annoncé aujourd'hui que selon Sage Business Index (Indice du Baromètre des affaires), la confiance des entreprises canadiennes est à son niveau le plus élevé en quatre ans. De plus, Sage Business Index a révélé que plus de la moitié des entreprises prévoient une croissance de leur chiffre d'affaires et plus du tiers, une hausse de leur effectif au cours des douze prochains mois.

Pour la première fois en quatre ans, les entreprises d'un peu partout dans le monde sont plus optimistes que pessimistes et affichent des scores s'élevant au-dessus de 50 dans les trois thèmes clés étudiés : leurs propres perspectives, leurs économies nationales et l'économie mondiale.

Confiance
À cet égard, les entreprises canadiennes sont de plus en plus optimistes au sujet de leurs propres perspectives d'avenir, car l'indice de confiance a augmenté de 0,68 point pour s'établir à 67,48 au cours de l'année écoulée, soit 3,34 points au-dessus de la moyenne mondiale de 64,14. Sur le plan de l'économie canadienne, les entreprises pensent qu'elles s'améliorent bien que l'indice de confiance à cet égard ait baissé de 3,39 points pour atteindre 56,04 au cours des douze derniers mois. Les entreprises sont également moins optimistes en ce qui concerne l'économie mondiale, leur confiance chutant de 1,35 point pour s'établir à 51,2 au cours de la dernière année.

Prévisions de croissance 
Les prévisions des entreprises pour l'année à venir laissent clairement apparaître la hausse mondiale du niveau de confiance. En effet, plus de la moitié des décideurs d'affaires au pays (54 %) s'attendent, dans la prochaine année, à un accroissement de 2,5 % en moyenne des revenus (ce qui correspond aux réponses obtenues dans le monde entier). Plus d'un tiers (37 %) prévoient en outre, au cours de l'année prochaine, une augmentation moyenne de 1,6 personne parmi leur effectif, contre seulement 9 % qui disent anticiper une diminution de personnel.

Attitudes envers le risque 
Les résultats indiquent que les entreprises canadiennes sont également devenues plus enclines aux risques. Plus de la moitié (53 %) des décideurs d'affaires se sont décrits comme susceptibles de prendre des risques, soit une hausse de 1 % par rapport à l'année dernière. Cela les place bien au-dessus de la moyenne mondiale (49 % susceptibles de prendre des risques), mais légèrement derrière leurs homologues américains (54 %). 

Exportation
Il est relativement peu fréquent que les entreprises canadiennes aient des activités à l'étranger, deux tiers (62 %) d'entre elles indiquant ne pas avoir d'activités en dehors de leur pays et seulement 15 % déclarant être présents dans trois pays ou plus. Les entreprises qui exportent, affirment que leurs principaux marchés sont les États-Unis (67 %) et la Chine (à peine 4 %). Les chiffres reflètent cependant des perspectives favorables, puisque 39 % des exportateurs canadiens ont constaté une hausse de leurs revenus d'exportation l'année passée et 54 % s'attendent à ce qu'ils augmentent, en moyenne de 2,3 %, au cours des douze prochains mois.

Toutefois, il faut noter que seulement 18 % des Canadiens estiment recevoir actuellement le soutien du gouvernement dont ils ont besoin pour accroître leurs exportations. Quasi un tiers (31 %) croient que le gouvernement devrait fournir davantage d'incitations financières pour les aider, tandis que 20 % pensent que le gouvernement devrait se faire le champion de leurs activités à l'étranger.

«Il est plutôt encourageant de constater que les entreprises au pays ont des perspectives optimistes au sujet de leur croissance. Elles sont le moteur de l'économie et leur capacité de croître et de réussir font du Canada, un endroit idéal de faire des affaires,» a déclaré Nancy Harris, vice-présidente et directrice générale de Sage Canada. «Or, la paperasserie et les mesures législatives empêchent les PME de réaliser leur plein potentiel. Elles ont donc demandé au gouvernement d'alléger le fardeau réglementaire et il est important qu'elles aient voix au chapitre, afin que le gouvernement prenne des mesures pour favoriser un contexte commercial positif en vue d'accroître le potentiel de croissance.

Sommaire des statistiques mondiales

  • Le niveau de confiance des entreprises vis-à-vis de leurs propres perspectives a augmenté de 2,13 points pour atteindre 64,14, alors qu'à l'égard des économies nationales, il a gagné 2,78 points, pour s'établir à 51,63. Sur le plan de l'économie mondiale, le niveau de confiance a progressé de 3,08 points pour s'élever à 51,68.
  • 58 % des entreprises prévoient un accroissement de 2,5 % en moyenne de leur chiffre d'affaires au cours de la prochaine année, alors que seulement 21 % anticipent plutôt une diminution de leur chiffre d'affaires. 
  • 43 % des entreprises disent que leur personnel va augmenter dans les douze prochains mois, alors que seulement 9 % pensent qu'il va diminuer. 
  • Près de la moitié (49 %) des décideurs d'affaires se décrivent comme susceptibles de prendre des risques et seulement 31 %, comme peu enclins à en courir, alors qu'ils étaient respectivement 47 % et 32 % dans ces dispositions en 2013.
  • 41 % des répondants font des affaires en dehors de leur pays. Ils estiment que les exportations représentent en moyenne 20 % de leur chiffre d'affaires. 
  • L'année passée, 40 % des exportateurs ont vu leur niveau d'exportations augmenter, seulement 11 % ont constaté une baisse. 
  • 54 % des exportateurs prévoient, au cours de la prochaine année, une augmentation de 3,2 % en moyenne de leur chiffre d'affaires réalisé à l'exportation. 
  • Seulement 12 % des entreprises affirment recevoir le soutien gouvernemental dont elles ont besoin pour développer leurs exportations, les deux principaux obstacles étant les coûts logistiques (30 %) et le niveau de concurrence sur les marchés internationaux (25 %). 
  • Selon près du tiers des entreprises (29 %), la seule mesure que le gouvernement devrait prendre pour les aider à accroître leurs exportations serait de fournir des incitations financières plus importantes. 
  • 23 % des décideurs pensent que le plus grand obstacle à la croissance des entreprises est la charge administrative et législative, tandis que 16 % citent les taux d'imposition et les allégements fiscaux et 11 %, la manière dont leur gouvernement traite les questions économiques. 
  • Près d'un quart des entreprises (23 %) croient que la chose la plus importante dont leur gouvernement pourrait faire pour les aider, serait de réduire la paperasserie administrative et plus d'un cinquième (21 %) demande une baisse de l'impôt des sociétés. 

Pour dresser son indice des entreprises 2014, Sage a interrogé 13 710 décideurs de petites et moyennes entreprises dans 18 pays, dont 747 au Canada, entre le 9 juillet et le 29 août 2014. La recherche a suivi un processus similaire à celui des études menées en 2011, 2012 et 2013. Toutes les données sont disponibles sur demande. 

À propos de Sage Group plc
Nous offrons aux PME une variété de logiciels de gestion d'entreprise et de services faciles à utiliser, sécurisés et efficaces qui touchent aussi bien la comptabilité et la paie que la planification des ressources de l'entreprise, la gestion de la relation client et les paiements. Notre réseau global d'experts locaux donne des conseils et aide nos clients en permanence à résoudre leurs problèmes opérationnels, et les rassure dans la réalisation de leurs ambitions. The Sage Group plc a été fondé en 1981 et il a été introduit à la Bourse de Londres en 1989 et à l'indice FTSE 100 en 1999. Sage compte des millions de clients et s'appuie sur l'expertise de plus de 12 700 employés dans 24 pays, notamment le Royaume-Uni et l'Irlande, l'Europe continentale, l'Amérique du Nord, l'Afrique du Sud, l'Australie, l'Asie et le Brésil.

Pour obtenir plus de renseignements sur Sage en Amérique du Nord, rendez-vous au site web de la société à Sage.com. Suivez Sage Amérique du Nord sur Facebook, Facebook.com/Sage et Twitter, Twitter.com/SageNAmerica.

©2014 Sage Software Canada, Ltd. Tous droits réservés. Sage, les logos Sage et les noms des produits et services de Sage énoncés dans les présentes sont des marques commerciales ou des marques déposées de Sage Software, Inc. ou de ses filiales. Toutes les autres marques de commerce sont la propriété de leurs sociétés respectives.

Renseignements