Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers (FCSII)

Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers (FCSII)

11 juin 2009 10h19 HE

Selon un nouveau rapport, le personnel infirmier est toujours enfermé dans le cercle vicieux de la maladie, des blessures et des heures supplémentaires

Les infirmières et les infirmiers demandent des améliorations aux milieux de travail infirmiers

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 11 juin 2009) - Selon un nouveau rapport préparé par la Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers, de plus en plus d'infirmières et d'infirmiers font davantage d'heures supplémentaires. Ainsi, un nombre croissant d'infirmières et d'infirmiers sont blessés ou tombent malades et cela se traduit en un taux plus élevé d'absentéisme et d'heures supplémentaires. L'étude, préparée par Infometrica, fait une mise à jour des études précédentes sur les taux d'absentéisme et d'heures supplémentaires au sein de la main-d'oeuvre infirmière et permet une meilleure compréhension des causes de la pénurie de personnel infirmier.

"Ajouter d'autres infirmières et infirmiers à la main-d'oeuvre ne réduit pas les heures supplémentaires, la maladie et les blessures dans le milieu de travail", souligne Linda Silas, I.I., présidente de la Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers. "Sans améliorations au milieu de travail infirmier, le fait d'ajouter des effectifs infirmiers est comme ajouter de l'eau à une chaloupe qui a déjà une fuite."

Selon le rapport Tendances de l'absentéisme et du temps supplémentaire chez les infirmières et infirmiers, 1987-2008 :

- En 2008, une moyenne de 21 500 infirmières et infirmiers du secteur public étaient absents du travail à chaque semaine en raison de maladie ou de blessure. Il s'agit d'une augmentation de 21 % par rapport à 2005.

- Le taux d'absentéisme en raison de maladie ou d'invalidité à augmenter de 33,6 % en trois ans.

- En 2008, le personnel infirmier a fait 21 560 100 heures supplémentaires, soit l'équivalent de 11 900 emplois. Cette augmentation de 10 % par rapport à 2005 représente 879 millions de dollars par année.

- Le nombre d'infirmières et d'infirmiers du secteur public a augmenté de 16 600 depuis 2005.

"La charge de travail du personnel infirmier au Canada est insoutenable. Améliorer les milieux de travail infirmiers permettra de préserver la santé du personnel infirmier, ainsi que la santé du système en lui soustrayant les coûts élevés liés aux heures supplémentaires", mentionne Silas.

La Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers lance aussi, aujourd'hui, Pensons soins infirmiers! Vers un meilleur milieu de travail, un projet documentant les meilleures études, initiatives et pratiques en matière d'amélioration des milieux de travail infirmiers. La recherche et les histoires de changements positifs dans certain milieux de travail infirmiers sont affichées à www.pensonssoinsinfirmier.ca.

"Nous savons que nous pouvons recruter et maintenir en poste le personnel infirmier en améliorant leur vie au travail", souligne Linda Silas. Nous devons briser le cercle vicieux de l'absentéisme et des heures supplémentaires. Nous devons le faire pour les infirmières et les infirmiers et pour leurs patients."

Tendances de l'absentéisme et du temps supplémentaire chez les infirmières et infirmiers, 1987-2008 est affiché en ligne à www.cfnu.ca.

Ces études ont été communiquées lors du 14e Congrès biennal de la Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers.

Renseignements

  • Fédération canadienne des syndicats
    d'infirmières et infirmiers
    Pamela Foster
    613-292-9106