Orbite Aluminae Inc.

20 juil. 2011 11h25 HE

Selon un rapport de la firme SECOR : Jusqu'à 1 500 emplois seraient créés en Gaspésie durant la première phase d'exploitation industrielle du projet d'alumine d'Orbite

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 20 juillet 2011) - (TSX CROISSANCE:ORT.A) - Selon un rapport de SECOR, firme indépendante internationale de conseil en stratégie et management, portant sur les retombées économiques de la première phase industrielle du projet Orbite, celle-ci permettrait la création de près de 550 emplois annuels en Gaspésie. À ceux-ci s'ajouteraient 859 emplois pour la construction et l'aménagement des installations ainsi qu'environ 40 emplois induits, le tout grâce à la production d'alumine au Québec.

M. Richard Boudreault, président et chef de la direction d'Orbite ainsi que M. Daniel Denis, associé auprès de SECOR, ont présenté aujourd'hui les résultats du rapport en question à Gaspé et Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie.

Ajout d'emplois de qualité et bien rémunérés en Gaspésie

Selon l'étude de SECOR, les emplois créés offriraient une rémunération 70 % plus élevée que celle versée en moyenne dans la région. Par ailleurs, l'addition d'emplois permettrait d'attirer de nouvelles familles dans la région gaspésienne, accroissant ainsi la richesse foncière sur le territoire.

Toujours selon cette étude, la première phase d'exploitation industrielle – soit les premières usines - générerait en Gaspésie une création de richesse de l'ordre de 65,6 M$ rattachée à la construction des installations de production d'alumine de haute pureté et d'alumine métallurgique, ainsi que des retombées de l'ordre de 102,3 M$ annuellement afférentes à leur exploitation, soit l'équivalent de 5 % du PIB de la région.

En somme, le projet d'Orbite pourrait contribuer à l'amélioration des conditions de vie des communautés de la Gaspésie grâce à la création d'emplois bien rémunérés, mais également par une meilleure diversification de l'économie, actuellement basée surtout sur l'administration publique, la pêche et la forêt.

« La production d'alumine au Québec a le potentiel d'engendrer une importante création de richesse et le développement de l'emploi au sein des communautés où Orbite exerce ses activités. Elle devrait également permettre la diminution des problèmes environnementaux généralement associés à cette industrie tout en offrant un accès à un potentiel d'alumine propre à un prix compétitif », a mentionné M. Richard Boudreault. « Nous sommes fiers d'avoir l'occasion de contribuer au développement économique de la Gaspésie et nous souhaitons tout mettre en œuvre afin de réaliser cet objectif, partagé par l'ensemble des intervenants du milieu », a-t-il ajouté.

Des répercussions économiques significatives pour le Québec

Selon SECOR, le projet d'Orbite, dans sa première phase, permettrait de soutenir près de 2 800 emplois pendant les travaux de construction et plus de 650 emplois annuels récurrents pour l'exploitation des nouvelles installations de production. Par ailleurs, la création de richesse supplémentaire sur le territoire québécois s'élèverait en moyenne à 120 millions $ par année.

Lors de sa présentation, M. Denis a aussi mis de l'avant les impacts structurants et dynamiques de la réalisation d'un tel projet pour le Québec. Ceci inclut notamment le renforcement de la filière québécoise de l'aluminium, laquelle profiterait d'un approvisionnement plus sécuritaire et plus compétitif en alumine plus propre. L'élimination des frais internationaux de transport qui sont actuellement associés aux importations d'alumine, représenterait une économie significative des coûts globaux de fabrication d'aluminium au Québec. Un tel avantage améliorerait la compétitivité des installations québécoises par rapport aux alumineries localisées à l'étranger. De plus, le procédé breveté d'Orbite permettrait une réduction importante de l'empreinte environnementale de l'industrie de l'aluminium, potentiellement par l'absence de boue rouge, un résidu toxique pour l'environnement associé au procédé Bayer, ainsi que par la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

« Le projet d'Orbite, de par sa nouvelle technologie, revêt une importance stratégique pour le Québec et pourrait devenir, selon notre avis professionnel, l'un des plus importants projets industriels jamais réalisés en Gaspésie. Sans l'ombre d'un doute, ce dernier a le potentiel de générer des retombées économiques et environnementales significatives pour la Gaspésie et l'ensemble du territoire québécois », a conclu M. Denis.

Le mandat accordé à la firme SECOR consistait à évaluer les retombées économiques de la première phase du projet d'exploitation industrielle d'argile alumineuse d'Orbite en Gaspésie. L'année 2013 a été utilisée à titre d'année de référence pour illustrer cette première phase de déploiement des nouvelles installations prévues à court terme, soit une nouvelle usine pour la production d'alumine métallurgique et la conversion de l'usine de Cap-Chat pour produire de l'alumine de haute pureté. Orbite planifie plusieurs autres phases d'expansion pour la prochaine décennie et les activités de l'année 2013 constituent par conséquent la première étape du processus de croissance de la Société.

Les marchés de l'alumine et de l'aluminium en forte croissance

Stimulé par la forte demande des pays en développement rapide ainsi que par une plus grande demande en raison des avantages environnementaux et technologiques de l'aluminium, le marché mondial de l'alumine métallurgique est important et en croissance. Le Québec produit environ 12 % des besoins mondiaux en aluminium, et son industrie de l'aluminium compte pour près de 7 % du PIB de la province. En estimant qu'environ cinq millions de tonnes d'alumine ont été importées annuellement au Québec, le marché d'importation de l'alumine s'élèverait a plus de 2 milliards de dollars. Le marché mondial de l'alumine ultra-pure démontre également des taux de croissance élevés.

À propos d'Orbite

Orbite détient 100 % des droits miniers de sa propriété de Grande-Vallée de 64 km2, site d'un dépôt d'argile alumineuse situé à 32 km au nord-est de Murdochville, et une usine pilote à pleine taille de 28 000 pi2 à Cap-Chat, en Gaspésie. Le dernier rapport NI 43-101 publié établit la quantité de ressources minérales indiquées dans une partie du dépôt à environ 1 milliard de tonnes métriques d'argile alumineuse. Cela équivaut à la quantité d'alumine présentement importée par le Canada pour une durée de cinquante ans. La Société détient également les droits intellectuels sur un procédé unique d'extraction de l'alumine, lequel est protégé par des brevets canadiens et américains, et est en instance d'autres brevets internationaux. www.orbitealuminae.com

À propos de SECOR

SECOR est le plus important cabinet-conseil indépendant en stratégie et organisation au Canada. Depuis plus de 35 ans, SECOR accompagne les équipes de direction dans leur réflexion stratégique et sa mise en œuvre. SECOR possède des bureaux à Montréal, New York, Paris, Québec, Toronto et Vancouver.

Règlement 43-101 et énoncés prospectifs

Cette étude de retombées économiques et les analyses y contenues ne constituent pas une « étude préliminaire de faisabilité », une « étude de préfaisabilité », une « étude de faisabilité » ou une « évaluation économique préliminaire » au sens du Règlement 43-101 sur l'information concernant les projets miniers (Québec) (le « Règlement 43-101 »). Toutes les références contenues dans ce rapport relativement à la production d'alumine de haute pureté ou métallurgique (incluant les niveaux projetés de production quotidienne), à la production d'autres ressources dont les terres rares, à la création d'emploi et aux retombées économiques sont faites en assumant que la faisabilité technique, financière et économique de telles opérations sera démontrée. Aucune étude préliminaire de faisabilité, étude de préfaisabilité ou étude de faisabilité conforme aux exigences du Règlement 43-101 n'a été complétée à ce jour.

Certains renseignements contenus dans le présent document peuvent comporter de l'information prospective, notamment en ce qui a trait à la production quotidienne des usines décrites dans ce rapport, aux coûts anticipés de la conversion de l'usine pilote de Cap-Chat en usine de production d'alumine de haute pureté et de la construction d'une usine d'alumine métallurgique et aux données relatives à la création d'emplois directs dans les usines précitées. Sans limiter la portée de ce qui précède, l'information et les énoncés prospectifs peuvent notamment inclure des énoncés au sujet des projets, des coûts, des objectifs ou du rendement futurs de la société ou des hypothèses sous-jacentes à ceux-ci. Dans le présent document, les verbes tels que « pouvoir », « croire », « prévoir », « s'attendre », « avoir l'intention », « projeter », « estimer » et d'autres expressions semblables, leur mode conditionnel ou futur, et leur forme négative, ont été employés pour signaler de tels énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs ne sauraient être interprétés comme une garantie de rendements ou de résultats futurs et n'indiquent pas nécessairement avec précision si ces rendements futurs seront réalisés ni à quel moment ils pourraient l'être. Cette information et ces énoncés prospectifs sont fondés sur les renseignements alors disponibles et (ou) sur les croyances de bonne foi de la direction d'Exploration Orbite à l'égard d'événements futurs. Ils sont assujettis à des risques connus ou inconnus, à des incertitudes, à des hypothèses et à d'autres facteurs imprévisibles, dont bon nombre sont indépendants de la volonté de la société. Ces risques, incertitudes et hypothèses incluent notamment ceux qui sont décrits sous la rubrique intitulée « Facteurs de risque » de la notice annuelle et pourraient faire en sorte que les événements ou les résultats réels diffèrent de façon importante de ceux que laissent entrevoir les énoncés prospectifs.

Exploration Orbite n'a pas l'intention de mettre à jour ou de réviser l'information et les énoncés prospectifs sous-jacents à la présente étude ou qui y sont intégrés par renvoi pour tenir compte de l'information, d'événements ou de circonstances subséquents ou pour toute autre raison, et elle n'est tenue à aucune obligation à cet égard, sauf si les lois applicables l'y obligent. En ce qui a trait aux dates projetées de mise en service, notamment l'année 2013 pour la mise en service de l'usine de production d'alumine métallurgique, cette date est un objectif et que plusieurs étapes (études de faisabilité, financement, autorisations environnementales et gouvernementales et autres conditions usuelles) restent à être franchies avant de confirmer un quelconque calendrier. Aucune étude indépendante n'a confirmé la faisabilité de la mise en service des usines de productions décrites aux présentes selon les dates projetées.

Pour en savoir plus sur le dépôt de Grande-Vallée et sur les activités de la société, Exploration Orbite invite les lecteurs à prendre connaissance de la notice annuelle de la société et du rapport de l'étude géologique préparé conformément au Règlement 43-101 et déposé en mars 2011 qui sont tous les deux disponibles sur www.sedar.com ou sur le site web de la société au www.orbitealuminae.com.

Ni la Bourse de croissance TSX ni son fournisseur de services de réglementation (terme défini dans les règlements de la Bourse de croissance TSX) n'endossent l'adéquation ou l'exactitude de ce communiqué.

Renseignements

  • MEDIAS
    Frédéric Bérard
    Vice-président
    HKDP Communications et Affaires publiques
    514-395-0375, poste 259

    INVESTISSEURS
    Louis Morin
    Relations avec les investisseurs
    514-591-3988

    Jason Monaco
    Associé directeur
    First Canadian Capital Corp.
    416-742-5600