BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

03 nov. 2014 09h41 HE

Selon un sondage de BMO, les dépenses du temps des fêtes chuteront à leur plus bas niveau depuis trois ans en 2014

- Alors que les voyages demeurent la priorité, ce sont les dépenses consacrées aux divertissements et aux cadeaux qui baisseront le plus.

- Alors que 28 % des consommateurs se sont endettés en raison de leurs dépenses en 2013, seulement 11 % des répondants au sondage prévoient d'emprunter cette année.

- Le ralentissement de la croissance de l'emploi, les niveaux d'endettement élevés et l'instabilité des marchés boursiers ont rendu les consommateurs plus prudents, mais ils pourraient être encouragés par la baisse des prix de l'essence.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 3 nov. 2014) - Cette année, les consommateurs canadiens semblent aborder la période des fêtes en faisant plus attention à la dépense. En effet, après avoir dépensé 1 810 $ en moyenne en 2013, les Canadiens prévoient de dépenser 1 517 $ cette année, de sorte que les dépenses des fêtes de fin d'année devraient chuter à leur plus bas niveau en trois ans.

Le sondage indique que les projets de voyage pendant le temps des fêtes demeurent pratiquement inchangés, le Canadien moyen prévoyant de dépenser près de 700 $ pour voyager pendant cette période. Cependant, la somme consacrée aux cadeaux devrait diminuer de 19 % par rapport à l'an dernier, tandis que les dépenses pour les divertissements chuteront de 25 %. La principale raison mentionnée par les Canadiens pour la diminution de ces dépenses, c'est qu'ils cherchent à réduire leurs frais.

Dépenses prévues pour la période des fêtes – Comparaison d'une année à l'autre
Dépenses 2014 2013 2012 2011
Cadeaux 551 $ 678 $ 674 $ 583 $
Voyages 677 $ 689 $ 563 $ 360 $
Divertissements 211 $ 282 $ 267 $ 307 $
Autres (décorations) 79 $ 161 $ 106 $ 147 $
Dépenses du temps des fêtes de 2014 dans l'ensemble du pays
Dépenses Atl. Qué. Ont. Man./Sask. Alb. C.-B.
Cadeaux 625 $ 460 $ 575 $ 597 $ 652 $ 503 $
Voyages 542 $ 603 $ 669 $ 805 $ 971 $ 604 $
Divertissements 206 $ 189 $ 223 $ 179 $ 237 $ 213 $
Autres (décorations) 104 $ 70 $ 81 $ 69 $ 87 $ 72 $

Autres données :

  • La majorité des consommateurs feront leurs emplettes du temps des fêtes en novembre (39 %), tandis que le tiers (34 %) ont commencé plus tôt et que 26 % attendront le mois de décembre.
  • Les types de magasinage ne devraient pas changer cette année, les centres commerciaux étant encore les lieux que privilégient les Canadiens (72 %), suivis par les magasins-entrepôts (54 %) et les sites d'achat en ligne (51 %).

« Étant donné que la croissance de l'emploi a ralenti cette année et que bon nombre de nouveaux emplois sont à temps partiel, les Canadiens s'attendent à une faible croissance de revenus à la veille de la période des fêtes de fin d'année, a déclaré Sal Guatieri, économiste principal, BMO Marchés des capitaux. La récente instabilité des marchés boursiers et le niveau élevé de l'endettement des ménages pourraient aussi ralentir les ventes. »

M. Guatieri a fait remarquer que la baisse des prix de l'essence constitue cependant un facteur positif, qui pourrait soutenir le pouvoir d'achat en cette période fort achalandée pour les commerçants.

Le sondage indique aussi que seulement 11 % des consommateurs prévoient de s'endetter pour leurs achats des fêtes de fin d'année. L'an dernier, cependant, 14 % des Canadiens prévoyaient d'emprunter au cours de la période des fêtes, mais ils ont finalement été 28 % à s'endetter, pour une somme moyenne de 963 $.

« Il est encourageant de constater que les Canadiens ont l'intention d'éviter de s'endetter pour leurs achats des fêtes. Mais pour y arriver, il faut élaborer un plan de dépenses détaillé bien en avance, a expliqué Christine Canning, chef des Services bancaires courants, BMO Banque de Montréal. Une fois qu'ils ont pris leurs dispositions pour partir en voyage et que les frais sont réglés d'avance, les Canadiens risquent de s'écarter de leur budget lorsqu'ils achèteront leurs cadeaux, surtout s'ils le font en état de panique, à la dernière minute. »

Mme Canning a ajouté que la planification des achats de cadeaux et l'utilisation d'outils de gestion financière personnelle conçus pour faire le suivi des dépense quotidiennes et de l'épargne peuvent aider les Canadiens à s'en tenir à leur budget et à éviter des surprises désagréables après les fêtes.

Les Canadiens apprécient les récompenses

  • Le tiers (32 %) des Canadiens ont acheté un cadeau pour quelqu'un afin d'obtenir des points de récompense, même si ce n'était pas le cadeau parfait.
  • Le quart (26 %) des Canadiens prévoient d'utiliser des points de récompense pour voyager au cours de la période des fêtes de cette année.
  • Quatre Canadiens sur dix ont acheté des cadeaux supplémentaires avec l'argent économisé grâce aux points de récompense.

« Lorsque notre budget du temps des fêtes est serré, il est très important de tirer le meilleur parti possible de nos achats et de nos voyages, mais ce ne sont pas tous les programmes de récompenses qui offrent des primes intéressantes, a déclaré Victoria Pearce, directrice générale, Paiements de particuliers Amérique du Nord, BMO Banque de Montréal. Comme les Canadiens privilégient les voyages pendant la période des fêtes de fin d'année, ils bénéficieront d'un plus grand pouvoir d'achat en choisissant un programme de récompenses qui offre un maximum de flexibilité et d'avantages liés aux voyages. »

Par exemple, les clients de la carte MasterCard BMO World Elite peuvent échanger leurs points pour couvrir tous les frais et taxes liés à des vols et ils peuvent voyager avec n'importe quelle société aérienne, sans aucune période d'interdiction. Quant à la carte MasterCard BMO AIR MILES, elle offre un mille de récompense AIR MILES par tranche de 20 $ d'achats, n'importe quand, n'importe où. Pour de plus amples renseignements à ce sujet, visitez www.bmo.com/cartes-de-credit.

Le sondage dont les résultats sont mentionnés dans l'étude de BMO sur les dépenses de la période des fêtes de 2014 a été effectué par Pollara du 14 au 16 octobre 2014, auprès d'un échantillon aléatoire de 1 005 Canadiens âgés de 18 ans et plus. Un échantillon probabiliste de cette taille produirait des résultats comportant une marge d'erreur de ± 3,1 %, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 31 juillet 2014, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à plus de 586 milliards de dollars et son effectif comptait approximativement 47 000 employés.

Renseignements