BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

07 oct. 2010 08h15 HE

Selon un sondage de BMO, les étudiants ont bien préparé leurs sacs, mais pas leurs budgets

- 81 pour cent des étudiants du niveau postsecondaire considèrent qu'il est important d'établir un budget, mais moins de la moitié l'ont fait;

- Seulement 13 pour cent affirment faire un suivi de leurs dépenses, et respecter leur budget;

- Les livres, les frais de scolarité et le loyer sont payés, mais 4 étudiants sur 10 craignent de ne pas avoir suffisamment d'argent pour le reste de l'année scolaire.

MONTREAL, QUEBEC--(Marketwire - 7 oct. 2010) - La majorité des étudiants canadiens inscrits au collège ou à l'université (soit 81 pour cent) s'accordent pour dire qu'il est important d'établir un budget pour gérer correctement ses finances durant l'année scolaire, mais 6 sur 10 n'en ont préparé aucun avant de commencer leurs cours, selon les résultats d'un nouveau sondage effectué par BMO Banque de Montréal.

Le sondage, réalisé par la firme Léger Marketing, a été mené auprès d'étudiants durant le mois de septembre, au moment où ils doivent s'adapter à la réalité d'une nouvelle année scolaire qui commence. Voici certaines des conclusions du sondage :

  • 40 pour cent des étudiants craignent de ne pas avoir suffisamment d'argent pour couvrir leurs dépenses durant le reste de l'année scolaire;
  • 63 pour cent de ceux qui sont inquiets prévoient réduire leurs dépenses, mais seul un étudiant sur trois affirme avoir l'intention d'établir un budget;
  • la majorité des étudiants ayant élaboré un budget prétendent avoir eu besoin de revoir leurs prévisions depuis que les cours ont commencé.

« Durant le long congé de l'Action de grâces, de nombreux étudiants seront de retour à la maison pour la première fois depuis le début de l'année scolaire, et ce sera une excellente occasion pour eux de s'asseoir avec leurs parents afin de revoir leurs finances », a expliqué Su McVey, vice-présidente, BMO Banque de Montréal. « Si les résultats du sondage mettent clairement en évidence le besoin de conseils en matière financière, il n'est pas trop tard, pour les étudiants, pour revenir sur la bonne voie. »

Mme McVey recommande aux étudiants de commencer dès aujourd'hui à suivre une démarche rigoureuse et à utiliser des outils spécifiques, qui les aideront à améliorer leurs habitudes en matière de dépenses et d'épargne. Elle propose la Formule futée BMO pour étudiant, un programme conçu pour fournir aux étudiants des idées pratiques pour les aider à garder le contrôle de leur argent, ainsi que d'autres outils en ligne, tels que l'Outil de calcul pour le budget d'étudiant.

« Les étudiants et leurs parents peuvent également rencontrer un conseiller financier afin de connaître les outils et services appropriés qui leur permettront d'économiser de l'argent partout où c'est possible », a ajouté Mme McVey. « Par exemple, le fait d'élaborer et de respecter un budget réaliste, de réduire les frais bancaires en ouvrant un compte bancaire sans frais pour étudiants, ou encore de profiter de rabais aux étudiants grâce à l'utilisation d'une carte SPC, peut faire une grande différence dans la courbe des dépenses, mois après mois. »

Voici d'autres conclusions du sondage :

  • les filles sont plus enclines que les garçons à connaître leurs dépenses et à savoir combien elles peuvent se permettre de dépenser (48 contre 39 pour cent); 
  • 47 pour cent des étudiants affirment n'avoir discuté de leurs finances avec personne avant de prendre la décision de s'inscrire au collège ou à l'université;
  • les étudiants du Canada atlantique sont les plus enclins à discuter de leurs finances à l'avance (73 pour cent), tandis que ceux du Québec sont les moins enclins à le faire (29 pour cent);
  • 23 pour cent des étudiants ont été surpris par le coût des manuels scolaires;
  • seulement 12 pour cent des étudiants financent leurs études postsecondaires entièrement seuls, sans aucune aide;
  • de ceux qui disposent d'un budget, 51 pour cent des étudiants surveillent leurs dépenses en vérifiant l'état de leurs comptes en ligne de façon régulière;
  • les étudiants du Québec sont les moins enclins à préparer un budget incluant les dépenses importantes (27 pour cent), tandis que ceux de la Colombie-Britannique ont été les plus enclins à le faire (35 pour cent).

Internet : www.bmo.com/francais

Renseignements