BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montréal

BMO Banque de Montréal

19 janv. 2016 06h00 HE

Selon un sondage de BMO, les investisseurs canadiens s'attendent à ce que les marchés demeurent volatils en 2016; plusieurs restent optimistes par rapport à leur portefeuille

- Les Canadiens sont optimistes et s'attendent à une croissance de leur portefeuille malgré les perceptions de volatilité des marchés

- Les investisseurs canadiens demeurent prudents à l'égard de leurs placements, comme au cours des dernières années

- Une croissance économique mondiale modérée, des politiques monétaires et fiscales de soutien, et des cours boursiers raisonnables créeront de bonnes occasions de placements en actions en 2016

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 19 jan. 2016) - Un rapport publié aujourd'hui par BMO Banque de Montréal révèle que la moitié des Canadiens (53 pour cent) estime que les marchés seront aussi ou plus volatils en 2016. Presque autant d'investisseurs (48 pour cent) s'attendent toutefois à une croissance de la valeur de leur portefeuille.

Mené par Pollara, le sondage a en outre permis de découvrir que les Canadiens restent prudents par rapport à leurs placements, 44 pour cent d'entre eux recherchant des solutions sûres, alors que plus de la moitié (54 pour cent) se disent influencés par la volatilité des marchés.

« Il est avisé pour les investisseurs d'adopter une approche prudente par rapport à leur portefeuille de placements en 2016 compte tenu de l'état actuel du marché », a fait observer Paul Taylor, premier vice-président et chef des placements - Répartition de l'actif, BMO Gestion d'actifs - Canada. « Bien que les investisseurs peuvent ressentir le besoin d'ajuster leur stratégie de placement vu la volatilité des marchés, il s'avère plus sage d'établir une stratégie à long terme conforme aux objectifs et contraintes personnels, et susceptible de tempérer la volatilité des marchés des capitaux. »

M. Taylor a ajouté que les investisseurs peuvent s'attendre à de bonnes, mais non pas exceptionnelles, occasions de placements en actions en 2016, lesquelles s'appuieront sur une croissance économique mondiale modérée, des politiques monétaires et fiscales de soutien, et des cours boursiers raisonnables.

Le rapport révèle par ailleurs que bien que seulement un pour cent des investisseurs canadiens prennent plus de risques avec leur argent, les montants des placements ne sont pas nécessairement affectés :

  • dix-sept pour cent des Canadiens investissent davantage ou recherchent de nouvelles occasions de placement;
  • la moitié des Canadiens veulent des placements plus sûrs ou font preuve d'une prudence accrue et surveillent leur portefeuille de plus près (50 pour cent).

« Nous constatons que les Canadiens cherchent quand même à investir malgré les fluctuations du marché, mais que plusieurs ne savent pas comment s'y prendre pour mieux gérer leur portefeuille », signale Ryan ffrench, directeur général, Placements à terme, BMO Banque de Montréal. « Les véhicules de placement plus sûrs, comme les certificats de placement garanti, peuvent offrir un rendement rentable et prévisible. »

Comportements d'investissement des Canadiens - Répartition régionale

Atlantique Québec Ontario Prairies Alberta C.-B.
Investissent plus qu'à l'habitude 5 % 7 % 4 % 13 % 3 % 5 %
Investissent moins qu'à l'habitude 7 % 9 % 14 % 20 % 15 % 16 %
Investissent dans des placements plus sûrs 20 % 35 % 24 % 34 % 41 % 20 %
Investissent dans différents types de placements 6 % 5 % 14 % 26 % 8 % 24 %
Encaissent certains placements 3 % 3 % 9 % 11 % 14 % 15 %
Cherchent des occasions d'investir davantage 13 % 14 % 15 % 18 % 7 % 12 %

Les fonds d'investissement demeurent le type de placement le plus populaire chez les Canadiens

  • Presque neuf Canadiens sur dix ont des épargnes ou des placements (89 pour cent).
  • Les fonds d'investissement sont le type de placement le plus populaire auprès de la moitié des Canadiens (52 pour cent), suivis des actions et des CPG (39 pour cent et 37 pour cent respectivement).

Plus de la moitié des Canadiens font appel à des professionnels des finances pour les conseiller

  • Les deux tiers des investisseurs canadiens consultent des professionnels au moins une fois l'an, alors que 26 pour cent de ce groupe le font au moins une fois par trimestre.

« Parler régulièrement avec un conseiller peut aider l'investisseur à rester confiant et à s'assurer que ses attentes sont réalistes quant au rendement de ses placements, tout particulièrement en période de plus grande volatilité », suggère M. ffrench. « BMO est là pour clarifier les choses pour les investisseurs et pour leur offrir les connaissances et les conseils dont ils ont besoin pour prendre des décisions de placement responsables. »

Le sondage de BMO Investissement a été réalisé en ligne par Pollara entre le 18 et le 21 décembre 2015, ayant un échantillon 1000 canadiens adultes. Les données ont été pondérées en utilisant les dernières données du recensement pour être représentatif de la population canadienne en termes d'âge, du sexe et de la région. La marge d'erreur pour une taille de 1000 répondants a une probabilité de ± 3,1%, 19 fois sur 20.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 31 octobre 2015, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à environ 642 milliards de dollars et son effectif comptait près de 47 000 employés.

Renseignements