BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

18 mars 2014 14h18 HE

Selon un sondage de BMO sur l'accession à la propriété, le budget des acheteurs d'une première maison atteint 316 100 $ tandis que la hausse des prix entraîne des reports d'achat

- Le montant d'aide que les acheteurs d'une première maison attendent de leurs parents augmente sensiblement.

- La plupart des répondants disent que leur calendrier d'achat d'une maison a été repoussé.

- Le tiers des acheteurs d'une première maison sont prêts à dépasser leur budget s'ils trouvent la bonne maison.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 18 mars 2014) - Selon le sondage 2014 de BMO sur l'accessibilité à la propriété rendu public aujourd'hui, les acheteurs d'une première maison ont porté leur budget d'achat à 316 100 $, comparativement à 300 000 $ en 2013. Toutefois, le pourcentage moyen de la mise de fonds est resté inchangé par rapport à l'an dernier, soit 16 % (50 576 $).

Le sondage, réalisé par Pollara, a aussi révélé le prix d'achat moyen par grande ville :

Prix moyen par grande ville
Prix moyen d'une première maison Toronto Montréal Calgary Vancouver
316 100 $ 408 300 $ 237 900 $ 363 400 $ 506 500 $

Voici d'autres résultats du sondage :

  • En moyenne, le tiers des acheteurs d'une première maison (30 %) s'attendent à ce que leurs parents ou d'autres membres de leur famille les aident dans leur achat. Ce pourcentage atteint toutefois 40 % à Montréal et à Vancouver.
  • La plupart (61 %) ont réduit leur train de vie afin d'épargner pour leur première maison.
  • Six sur 10 (60 %) disent que leur calendrier d'achat d'une maison a été repoussé, alors que 39 % d'entre eux mentionnent la hausse des prix de l'immobilier comme raison principale de ce report.

« Parmi les nombreux facteurs dont doivent tenir compte les personnes qui veulent accéder au marché de l'immobilier pour la première fois, le plus important de tous est une mise de fonds importante », a déclaré Stéphanie D'Itri, experte hypothécaire, BMO Banque de Montréal. « L'achat d'une maison est l'une des plus importantes décisions financières qu'on puisse prendre et représente généralement la plus grande forme d'épargne pour les ménages canadiens. Il est crucial que les personnes qui souhaitent acheter une maison soient bien préparées et aient envisagé toutes les options qui s'offrent à elles. »

Mme D'Itri a ajouté qu'il n'est pas étonnant de voir les prix de l'immobilier entraîner des retards dans le calendrier d'achat de ce groupe démographique. « Sur un marché immobilier comme celui du Canada, où les prix ont augmenté constamment, les personnes qui remettent leur achat à plus tard doivent s'assurer que leur épargne croît plus vite que l'augmentation des prix. Sinon, ils risquent de perdre du terrain à long terme. »

Selon les Études économiques de BMO, l'augmentation des prix sur les marchés urbains pousse de nombreux acheteurs d'une première maison à rajuster leurs projets d'achat.

« Les prix élevés dans quelques grandes villes et le fait que les prix augmentent plus vite que les revenus à Toronto amènent certains acheteurs d'une première maison à renoncer à leur projet et en oblige d'autres à s'endetter davantage, à s'adresser à leurs parents pour de coquettes sommes pour la mise de fonds et à opter pour une copropriété plutôt que pour une maison isolée », a déclaré Sal Guatieri, économiste principal, BMO Marchés des capitaux.

Le tiers des acheteurs d'une première maison sont prêts à dépasser leur budget

Le sondage a aussi révélé que 60 % des acheteurs d'une première maison ont l'intention d'établir un budget fixe avec un maximum, et ne s'en écarteront pas. Toutefois, le tiers des répondants sont prêts à dépasser leur budget s'ils trouvent la bonne maison. Mme D'Itri a indiqué qu'il serait sage pour les acheteurs d'une première maison de se fixer une limite de prix avant d'amorcer leur démarche.

« Pour ne pas dépenser au-delà de leurs moyens, les acheteurs d'une première maison doivent être bien préparés à acheter la bonne maison au bon prix. Un prêt hypothécaire préétabli leur donne la possibilité d'envisager plusieurs options dans une période de décision où le temps est important », a ajouté Mme D'Itri.

Résultats régionaux

Prix moyen d'achat d'une première maison, par province

Prix moyen par province
Prix moyen d'une première maison ATL QC ON MB/SK AB CB
316 100 $ 204 400 $ 222 300 $ 358 400 $ 226 100 $ 364 700 $ 430 300 $

Prix moyen d'achat d'une première maison comparativement au prix moyen d'achat d'une maison, par région

Prix moyen d'une maison par province* (en février 2014)
Prix moyen d'une première maison TNL IPE NE NB QC ON MB SK AB CB
316 100 $ 308 851 $ 164 176 $ 218 261 $ 159 201 $ 263 661 $ 423 691 $ 257 016 $ 293 192 $ 407 540 $ 611 688 $

Le sondage de BMO auprès des acheteurs d'une première maison a été réalisé par Pollara. Ce sondage a pris la forme d'entrevues en ligne auprès d'un échantillon aléatoire de 513 acheteurs canadiens d'une première maison de 18 ans et plus, menées du 24 janvier au 6 mars 2014. Pour référence, un échantillon probabiliste de cette taille comporterait une marge d'erreur de ± 4,3 %, 19 fois sur 20. Les données ont été pondérées par région, sexe et âge, selon les statistiques de recensement les plus récentes, afin d'être représentatives de tous les adultes canadiens.

*Le prix moyen des maisons n'est pas désaisonnalisé.

À propos de BMO Groupe financier

Fondé en 1817 sous le nom de Banque de Montréal, BMO Groupe financier est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés ayant son siège en Amérique du Nord. BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires de détail, de la gestion de patrimoine et des services de banque d'affaires. Au 31 janvier 2014, l'actif total de BMO Groupe financier s'élevait à 593 milliards de dollars et son effectif comptait plus de 45 500 employés.

Renseignements