Association canadienne des producteurs pétroliers

Association canadienne des producteurs pétroliers

30 oct. 2013 08h00 HE

Selon un sondage, les Canadiens sont favorables à un élargissement des marchés pour le pétrole canadien

CALGARY, ALBERTA--(Marketwired - 30 oct. 2013) - Soixante-quinze pour cent des Canadiens pensent que le Canada devrait utiliser son propre pétrole avant celui qu'il importe, si l'on en croit un sondage national mené par Ipsos Reid.

De plus, les Canadiens interrogés sont majoritairement favorables aux pipelines qui desserviront les marchés nationaux, puisque 80 % sont favorables au transport du pétrole issu des sables bitumineux de l'Ouest canadien vers l'est du pays.

Voici ce qu'a déclaré Dave Collyer, président de l'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) : « La fourniture d'une plus grande quantité de pétrole brut aux marchés de l'est du Canada bénéficiera au quotidien aux raffineurs, aux producteurs et aux consommateurs. L'augmentation de la production nationale est synonyme de croissance économique et de création d'emplois pour les Canadiens, d'un océan à l'autre. »

Aujourd'hui, l'est du Canada importe environ 700 000 barils de pétrole par jour, sur les 800 000 qu'il consomme chaque jour. Ces importations, provenant notamment de la mer du Nord et d'Afrique, s'expliquent principalement par l'absence d'infrastructure de pipelines reliant les producteurs de l'Ouest canadien aux raffineurs de l'est du pays.

Deux tiers des Canadiens sont favorables aux pipelines alimentant les ports de la côte ouest, d'où se font les expéditions internationales. Le sondage révèle en outre qu'aux yeux de 70 % des répondants, il est important que le Canada ait accès à de nouveaux marchés pour son pétrole, afin de moins dépendre de ses exportations vers les États-Unis, qui sont actuellement le seul acheteur de pétrole brut canadien.

Et M. Collyer d'ajouter : « Même si les États-Unis demeurent notre plus gros client, il est important, pour notre industrie et pour notre pays, d'élargir l'accès au marché d'un pétrole canadien dont la production est en augmentation. Nous devons trouver d'autres moyens de transporter plus de pétrole vers plus de marchés - les marchés de l'est du Canada et des États-Unis et les marchés outre-mer - au profit de tous les Canadiens. »

Par ailleurs, pour 65 % des personnes interrogées, on peut exploiter les sables bitumineux tout en gérant plus efficacement leur empreinte écologique - point de vue partagé au sein de l'industrie.

Selon M. Collyer, les membres de l'industrie des sables bitumineux sont d'accord avec les 74 % de Canadiens qui pensent que l'industrie peut en faire plus pour protéger l'environnement : « Notre industrie affiche depuis longtemps d'excellents résultats au chapitre de la performance environnementale, et nous savons qu'il est essentiel que nous mettions l'accent sur l'amélioration continue pour réduire nos impacts environnementaux et obtenir l'approbation sociale pour nos activités. »

M. Collyer a ajouté qu'il est essentiel que les membres de l'industrie poursuivent leurs travaux de collaboration en vue d'élaborer des technologies qui vont changer les règles du jeu. À ce sujet, il a mentionné les 560 technologies (ayant coûté plus de 900 millions de dollars à ce jour) qui ont été élaborées collectivement dans le cadre de la Canada's Oil Sands Innovation Alliance.

« La technologie et l'innovation sont des outils essentiels qui aident le Canada à atteindre ses objectifs de croissance dans le secteur des ressources naturelles -elles permettent de réduire les coûts, de relever les défis environnementaux, d'exploiter le potentiel des ressources et d'améliorer notre façon d'exploiter, de transporter et de consommer l'énergie. »

Selon M. Collyer, « de nombreuses organisations, dont l'Agence internationale de l'énergie, pensent que l'offre et la demande de pétrole vont demeurer fortes pendant encore des dizaines d'années. Le défi pour les producteurs canadiens consistera à continuer de produire et d'acheminer le pétrole brut et les produits pétroliers en toute sécurité et de façon responsable. »

Le sondage a été mené en ligne, pour le compte de l'ACPP, du 17 au 22 octobre 2013 auprès de 2 070 Canadiens. Il a un degré de précision de plus ou moins 2,5 points de pourcentage.

Autres faits saillants :

  • 70 % des Canadiens interrogés conviennent que les sables bitumineux sont importants pour l'économie canadienne.
  • 67 % pensent que l'industrie des sables bitumineux peut créer de nombreux emplois très intéressants pour les Canadiens.
  • 62 % pensent que la réussite de l'industrie des sables bitumineux est aussi celle du Canada, et contribue au succès du pays sur le plan économique et politique - 19 % sont en désaccord avec ce point de vue.
  • 61 % se disent fiers des efforts collectifs qu'on déploie au Canada afin de trouver de meilleurs moyens d'exploiter les sables bitumineux - 19 % sont en désaccord avec ce point de vue.
  • 58 % pensent que l'exploitation des sables bitumineux est essentielle à la prospérité économique du Canada - 24 % sont en désaccord avec ce point de vue.
  • 72 % sont d'accord avec l'énoncé suivant : « Le pétrole brut est transporté en toute sécurité à l'échelle du Canada depuis des dizaines d'années. »
  • 77 % pensent que le dialogue relatif aux sables bitumineux devrait s'appuyer sur des données scientifiques, pas sur la rhétorique - 7 % sont en désaccord avec ce point de vue.

Vous trouverez les résultats du sondage ici.

L'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) représente des entreprises, petites et grandes, d'exploration, d'exploitation et de production du gaz naturel et du pétrole brut à l'échelle du Canada. Ses entreprises membres produisent environ 90 % du gaz naturel et du pétrole brut au pays. Ses membres associés offrent une vaste gamme de services à l'appui du secteur du pétrole brut et du gaz naturel en amont.

Renseignements