SOURCE: Cisco

Cisco

18 avr. 2011 02h00 HE

Selon une enquête de Cisco auprès des leaders mondiaux de la santé, le meilleur potentiel d'innovation du secteur de la santé réside dans la collaboration

Pour les personnes interrogées, la télésanté est un domaine de croissance inexploité

WASHINGTON, DISTRICT DE COLUMBIA--(Marketwire - Apr 18, 2011) - À l'occasion du World Health Care Congress, Cisco (NASDAQ: CSCO) a dévoilé aujourd'hui les résultats d'une enquête auprès des leaders mondiaux de la santé sur l'innovation dans le secteur de la santé au niveau national. Les résultats les plus significatifs de cette étude en ligne, réalisée à la demande du Cisco® Internet Business Solutions Group (IBSG) par Princeton Survey Research Associates International (PSRAI), révèlent que les pistes les plus susceptibles de favoriser à bref délai des innovations de grande ampleur dans le secteur de la santé sont la collaboration et le partage d'informations entre professionnels de santé.

Principaux constats

Dans seize pays de six continents, des leaders de la santé ont été invitésà exprimer leurs opinions sur les difficultés et les opportunitésprincipales de la distribution des services de santé aux citoyens.

Les principales préoccupations exprimées par eux sont les suivantes :

  • Offrir un accès équitable aux services de santé.

  • Optimiser l'efficience des ressources de santé.

  • Offrir de manière constante des soins de qualité.

Invitées à désigner les options qui permettraient des transformations significatives de la santé à l'échelle nationale, les personnes interrogées indiquent que les grandes avancées potentielles résident dans les innovations technologiques et les solutions de télésanté. L'enquête montre que les leaders mondiaux de la santé sont très favorables aux modèles de télésanté en tant que vecteur d'innovation.

Le vaste concept de « télésanté » recouvre les nouveaux moyens utilisés par les professionnels de la santé pour partager des informations, travailler en collaboration et délivrer des services en utilisant un large éventail de technologies de l'information et de la communication.

Priorité à la collaboration entre professionnels

Les résultats de l'enquête montrent que les technologies exploitables sont aujourd'hui nombreuses, mais que priorité doit être donnée aux solutions de santé intégrées qui faciliteront la collaboration en vue d'améliorer l'efficience du diagnostic, du traitement et de la gestion des soins. Les technologies qui associent échanges de données et interactions entre personnes contribuent à rendre possibles des pratiques professionnelles simples et efficaces. Plus précisément,

  • Collaborer grâce aux technologies de l'information et de la communication pour le diagnostic et le traitement des patients présente un potentiel élevé selon 65 % des répondants.

  • Partager ou consulter par moyen électronique des images de diagnostic, des vidéos ou les données biométriques des patients est aussi une démarche à haut potentiel selon 65 % des répondants.

  • Dispenser des références et formations cliniques à l'aide des TIC présente un potentiel élevé selon 64 % des répondants.

  • En revanche, les soins aux patients fournis via des modèles de soins à distance ne représentent un potentiel élevé que selon 32 % des répondants.

Principaux problèmes et préoccupations

  • Le principal problème auquel sont confrontés les leaders à l'occasion des services de santé est la mauvaise répartition des professionnels de santé : 35 % la considèrent comme leur plus grand problème.

  • L'insuffisance numérique des professionnels de santé constitue leur deuxième plus importante préoccupation ; elle est le plus gros problème pour 20 % d'entre eux.

  • En ce qui concerne leurs principales préoccupations d'ensemble, les leaders mondiaux placent l'accessibilité, l'efficience et la qualité devant le fait de « fournir des services de santé que notre pays peut se permettre ». Seuls 10 % des répondants considèrent ce critère financier comme leur plus grande préoccupation.

Un fossé à combler entre opportunités et réalité

Les répondants à l'enquête se disent très favorables à la télésanté, mais notent un écart considérable entre le potentiel perçu et les pratiques actuelles.

  • Seuls 4 % déclarent qu'il n'existe « aucune nécessité impérieuse d'utiliser la télésanté ».

  • Seuls 9 % déclarent que le partage d'images et de données électroniques est aujourd'hui « très courant », tandis que 4 % seulement déclarent que la collaboration professionnelle via les TIC est actuellement « très courante ».

Des initiatives nationales prometteuses

L'enquête a cherché à savoir si de nouveaux programmes nationaux utilisant des approches de télésanté permettraient de remédier à des problèmes nationaux. Cela concerne :

  • Les centres nationaux d'excellence clinique. Ces centres proposeraient des consultations, des rencontres cliniques et une assistance à la gestion des soins couvrant tous les contextes : hospitalisation, ambulatoire, dispensaire et à domicile.

  • La télésanté au service des urgences massives. Les accroissements soudains de la demande de services de santé causés par des événements tels que séismes, tsunamis ou pandémies soulignent la nécessité d'établir des plans et de se préparer dans le monde entier.

  • L'aide apportée au personnel de santé local par des spécialistes situés ailleurs. S'il lui était possible consulter en ligne des références cliniques et des experts distants pour compléter ses propres connaissances en cas de besoin, le personnel de santé local pourrait traiter des problèmes simples et dispenser des soins plus complexes.

Appel à l'action

Les pouvoirs publics, les professionnels de la santé et les organisations du secteur privé jouent tous un rôle crucial dans la distribution des soins médicaux. Selon les personnes interrogées, le rôle principal d'un gouvernement est de constituer l'infrastructure technologique nécessaire à l'innovation dans la santé. Le rôle le plus important des entitéssanitaires du secteur privé réside dans les partenariats public-privé. Les professionnels de santé et leurs associations peuvent travailler avec les pouvoirs publics pour surmonter les obstacles à l'adoption de la télésanté.Parmi ces obstacles peuvent figurer les politiques de remboursement et les contraintes réglementaires qui ralentissent l'innovation et la transformation.

Contexte de l'enquête

Cette étude a été effectuée par Princeton Survey Research Associates International au moyen d'une enquête en ligne en cinq langues et d'entretiens en face-à-face avec des participants des pays suivants : Afrique du Sud, Allemagne, Angleterre, Arabie saoudite, Australie, Brésil, Canada, Chili, Écosse, France, Inde, Jordanie, Kenya, Mexique, Nigeria, et États-Unis. Cette enquête a ciblé de hauts dirigeants gouvernementaux (tant fonctionnaires que responsables politiques) exerçant des responsabilitéstrès diverses dans le secteur de la santé.

Cisco et le World Health Care Congress

Les résultats de l'enquête ont été publiés dans le cadre d'un exposé et d'une table ronde d'ouverture du World Health Care Congress sous le titre « Ministerial Forum on Global Health Innovation: A Perspective on National Health Opportunities » (Forum ministériel sur l'innovation mondiale dans la santé : point de vue sur les opportunités nationales en matière de santé). Animée par le Dr. Olivier Raynaud, directeur général du World Economic Forum de Genève, la table ronde réunissait Frances Dare, directrice de la branche santé chez Cisco IBSG, Patrick Jeurissen, Ph.D., ministère de la santé, du bien-être et des sports des Pays-Bas, Dinesh Trivedi, ministre d'État de la santé et du bien-être familial de l'Inde, et le Dr. Hans Dohmann, secrétaire municipal à la santé, Rio de Janeiro, Brésil.

Cisco Internet Business Solutions Group

Cisco IBSG, l'unité de conseil mondiale du groupe Cisco, aide les dirigeants des plus grandes organisations publiques et privées mondiales à surmonter leurs défis professionnels cruciaux. En reliant stratégie, processus et technologie, les experts sectoriels de Cisco IBSG permettent à leurs clients d'exploiter concrètement des idées visionnaires. L'étude a été mise au point par les branches Cisco IBSG Healthcare et Cisco IBSG Research & Economics (R&E). R&E associe de façon unique des recherches originales permanentes et des analyses financières approfondies afin de faire germer des idées à impact fort et des réflexions directrices pour les plus grandes organisations publiques et privées mondiales.

Citations connexes

  • Frances Dare, directrice de Cisco IBSG Global Healthcare
    « Le potentiel de transformation au niveau mondial dans le domaine de la santé reste inexploité. Ces constats montrent que la réalisation de ce potentiel nécessite une collaboration efficace entre professionnels de santé, indépendamment du moment ou de la distance. Il s'agit de relier entre eux les gens concernés par les soins. La libération et la diffusion des compétences professionnelles doivent devenir une priorité nationale. »

  • Kaveh Safavi, vice-président de Cisco IBSG Global Healthcare
    « Lorsque les leaders de la santé évoquent les promesses de la télésanté, ils pensent davantage à une collaboration entre professionnels qu'à des diagnostics et à des traitements en direct sur les patients, du moins à court terme. »

  • Mary McIntosh, présidente et directrice de Princeton Survey Research Associates International
    « Cette enquête explore pour la première fois à l'échelle mondiale ce qui, selon les leaders de la santé,contribuera à apporter des changements significatifs dans les services de santé nationaux. Posséder une vision très large des défis et opportunitésactuels des TIC pour les leaders de la santé permet de focaliser l'attention sur de nombreux moyens d'améliorer les services de santé pour des publics du monde entier. »

Ressources connexes

Renseignements