Association canadienne des automobilistes (CAA)

Association canadienne des automobilistes (CAA)

15 nov. 2010 10h14 HE

Selon une enquête menée par la CAA, l'envoi de messages textes au volant constitue désormais la plus importante préoccupation des Canadiens en matière de sécurité routière

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 nov. 2010) - Une enquête menée par la CAA a révélé que l'envoi de messages textes au volant est devenu la plus importante préoccupation des Canadiens en matière de sécurité routière, surpassant même la conduite avec facultés affaiblies.

Pendant plus d'une décennie, la conduite avec facultés affaiblies s'était toujours retrouvée en première position du palmarès des plus grandes préoccupations des Canadiens en matière de sécurité routière. Encore aujourd'hui, la conduite avec facultés affaiblies demeure une importante préoccupation pour l'ensemble de la population canadienne.

Mais, pour les Canadiens, l'envoi de messages textes au volant constitue désormais la principale menace à leur sécurité sur la route.

« Il s'agit d'un changement plutôt étonnant, compte tenu du fait qu'il s'est effectué en relativement peu de temps », indique Jeff Walker, vice-président aux affaires publiques de la CAA. « La conduite avec facultés affaiblies a longtemps été la principale préoccupation des Canadiens, mais l'envoi de messages textes au volant est devenu un réel enjeu au cours des dernières années, c'est-à-dire depuis que les téléphones cellulaires, puis les téléphones intelligents, sont devenus de plus en plus utilisés par les consommateurs. » 

L'enquête de la CAA a également révélé que les jeunes Canadiens, particulièrement ceux âgés de moins de 30 ans, envoient régulièrement des messages textes lorsqu'ils sont au volant.

Sept provinces ont adopté des lois interdisant l'envoi de messages textes au volant, mais la majorité de ces lois sont encore relativement nouvelles.

« À elles seules, les lois ne suffiront pas à éradiquer ce problème. Il faudra bien sûr les appliquer, mais aussi sensibiliser la population et changer la façon dont notre société perçoit cette pratique », explique M. Walker. « Il faut faire en sorte que l'envoi de messages textes au volant soit considéré comme une pratique socialement inacceptable. »

Plus de 6 000 Canadiens ont été sondés dans le cadre de l'enquête de la CAA. Les résultats montrent que 85 % des répondants considèrent l'envoi de messages textes au volant comme l'enjeu numéro un en matière de sécurité routière à l'heure actuelle. La conduite avec facultés affaiblies a été reléguée au deuxième rang, à 83 %. Parmi les membres de la CAA, cet écart est encore plus prononcé, puisque 88 % d'entre eux croient que l'envoi de messages textes au volant est devenu l'enjeu le plus important.

Par ailleurs, l'enquête a révélé que le problème n'est pas lié à un manque d'information à l'égard de la loi. Les Canadiens de tous les âges sont au fait des lois sur les téléphones cellulaires qui sont en vigueur dans leur région respective.

« Un moment d'inattention d'une ou deux secondes peut s'avérer extrêmement dangereux. Cela peut sembler très court, mais à une vitesse de 50 km/h, un véhicule parcourt une distance de 14 mètres chaque seconde. Un simple moment d'inattention pourrait donc ruiner votre vie ainsi que celle de nombreuses autres personnes », mentionne M. Walker.

Afin de contribuer à la sensibilisation de la population canadienne au sujet de la distraction au volant, la CAA soutient la Journée nationale du souvenir des victimes de la route, qui aura lieu cette année le 17 novembre.

Les résultats de l'enquête de la CAA, menée auprès de 6 000 répondants, sont considérés exacts à 1,3 point de pourcentage près, 19 fois sur 20.

La CAA est une fédération regroupant neuf clubs d'automobilistes qui offrent à plus de 5,5 millions de membres des services d'assistance routière, des services de voyage et d'assurances ainsi qu'un programme de récompenses. La CAA défend aussi les intérêts de ses membres sur une variété d'enjeux qui leur tiennent à cœur, dont la sécurité routière, l'environnement, la mobilité, les infrastructures et la protection des consommateurs.

Renseignements

  • Pour demander une entrevue avec Jeff Walker :
    Association canadienne des automobilistes
    Alayne Crawford
    Chef d'affaires publiques
    613-796-9404
    acrawford@national.caa.ca