Aéroports de Montréal

Aéroports de Montréal

11 nov. 2010 11h00 HE

Selon une nouvelle étude d'impacts économiques : Les Aéroports de Montréal génèrent 60 000 emplois et environ 4 % du PIB du Grand Montréal

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 nov. 2010) - Une nouvelle étude d'impacts économiques réalisée par la firme E&B Data démontre que les aéroports internationaux Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel, dont la gestion, l'exploitation et le développement incombent à Aéroports de Montréal (ADM), constituent non seulement des infrastructures de transport indispensables pour le Grand Montréal, voire le Québec tout entier, mais aussi d'importants pôles d'emplois et d'activités économiques.

Les quelque 250 établissements actifs sur les sites aéroportuaires de Montréal-Trudeau et de Montréal-Mirabel génèrent en 2009:

  • un grand total de 60 000 emplois, dont 28 000 emplois directs à Montréal-Trudeau et près de 3 600 à Montréal-Mirabel ;

  • une valeur ajoutée directe, indirecte et induite de 5,5 milliards de dollars, ce qui représente environ 4 % du PIB du Grand Montréal ;

  • des recettes fiscales et parafiscales totalisant environ 1 milliard de dollars pour les trois paliers de gouvernement, dont 47 millions de dollars de taxes foncières.

Ces entreprises ont été regroupées, aux fins de l'étude, en huit secteurs d'activité. Le secteur de la fabrication et de la réparation d'aéronefs, qui compte une dizaine d'entreprises telles que Bombardier Aéronautique, Pratt & Whitney Canada et L-3 MAS, est notamment le plus important en termes d'emplois (19 809) et de valeur ajoutée (2,6 milliards de dollars).

L'étude d'impacts économiques 2009, dont les résultats ont été dévoilés aujourd'hui, a suivi la même méthodologie que l'étude précédente portant sur l'année 2005. Notons que de 2005 à 2009, le nombre d'emplois directs, indirect et induits générés par les deux sites aéroportuaires a progressé de 4 000 emplois et la valeur ajoutée totale, de 1 milliard de dollars et ce, en dépit de la crise économique de 2008-2009.

« Nous sommes heureux de constater à quel point les aéroports internationaux Trudeau et Mirabel contribuent à l'essor du Grand Montréal, a déclaré le président-directeur général d'Aéroports de Montréal, M. James C. Cherry. Ces résultats éloquents témoignent du bien-fondé de nos orientations stratégiques et de nos programmes de développement. »

L'île de Montréal reçoit la part du lion des retombées économiques des aéroports, soit 43 800 emplois ou 73 % des emplois totaux et 4,1 milliards de dollars ou 75 % de la valeur ajoutée totale. L'Ouest de Montréal obtient, à lui seul, près de 31 000 emplois ou 52 % des emplois totaux.

De plus, l'économie de Montréal profite d'une large part des dépenses touristiques des visiteurs en provenance de l'extérieur du Québec qui transitent par l'aéroport, lesquelles sont estimées à 750 millions de dollars par année (estimation 2008). À cela s'ajoutent les dépenses locales des entreprises établies sur les sites aéroportuaires (évaluées à 4,9 milliards de dollars) et les achats locaux en biens et services des employés (évalués à 600 millions de dollars).

En outre, Aéroports de Montréal et certaines autres entreprises présentes sur ses sites aéroportuaires prévoient réaliser des investissements de 2,3 milliards de dollars au cours de la période 2010 à 2015, lesquels entraîneront la création ou le maintien de quelque 23 300 emplois (années-personnes) sur six ans. Ces investissements incluent, entre autres, 750 millions de dollars d'améliorations aéroportuaires et 600 millions de dollars pour la mise en place d'une navette ferroviaire entre l'aéroport Montréal-Trudeau et le centre-ville de Montréal.

« Le projet de navette ferroviaire est un bel exemple d'investissement qui va profiter à l'essor du Grand Montréal, notamment en facilitant l'accès à l'aéroport et en rendant notre ville plus compétitive comme place d'affaires, comme destination touristique et comme lieu de congrès et de grands événements », de conclure M. Cherry.

Aéroports de Montréal est l'administration aéroportuaire locale responsable de la gestion, de l'exploitation et du développement des aéroports internationaux Montréal-Trudeau et Montréal-Mirabel en vertu d'un bail conclu avec Transports Canada en 1992. La Société emploie 625 personnes qui sont réparties sur les deux sites aéroportuaires et au siège social. 

Pour plus de détails sur l'étude d'impacts économiques 2009, téléchargez notre brochure dans la section publications de notre site internet www.admtl.com

Renseignements

  • Aéroports de Montréal
    Christiane Beaulieu
    Vice-présidente, Affaires publiques et communications
    514-394-7304