SEMAFO Inc.
TSX : SMF
OMX : SMF

SEMAFO Inc.

22 déc. 2016 15h31 HE

SEMAFO obtient le permis d'exploitation minière pour le projet Natougou

La construction débutera dans les délais prévus

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 22 déc. 2016) - SEMAFO inc. (TSX:SMF)(OMX:SMF) a le plaisir d'annoncer que le Conseil des ministres du gouvernement du Burkina Faso a approuvé sa demande pour un permis d'exploitation minière sur le projet aurifère Natougou.

L'obtention du permis d'exploitation minière fait en sorte que le développement du projet Natougou pourra aller de l'avant dans les délais prévus. Les travaux de construction devraient donc débuter au cours des prochaines semaines avec la mobilisation de l'équipe de terrassement sur le site. La première coulée d'or est prévue au deuxième semestre de l'année 2018.

Le projet Natougou est un élément clé de la plateforme de croissance de la Société. Il est situé dans la partie sud-est du Burkina Faso, à près de 320 kilomètres de la capitale, Ouagadougou. En février 2016, la Société avait annoncé une étude de faisabilité positive1 sur le projet Natougou, qui confirmait la viabilité économique d'un projet de fosse à ciel ouvert et de traitement par charbon en pulpe livrant un TRI après impôt de 48 % selon un prix de l'or à 1 100 $ US l'once. Les dépenses en immobilisations initiales sont évaluées à 219 millions $ US, ce qui comprend 42 millions $ en frais de prédécouverture et un montant de 18 millions $ pour éventualités. Au cours des trois premières années, la production annuelle moyenne à Natougou est estimée à plus de 226 000 onces moyennant un coût comptant total de 283 $ US l'once et un coût de maintien tout inclus de 374 $ US l'once.

1 Pour de plus amples détails, se référer au communiqué du 25 février 2016 ou au rapport technique conforme au Règlement 43-101 sur Natougou, déposé sur SEDAR (www.sedar.com) et disponible à l'adresse : www.semafo.com.

À propos de SEMAFO

SEMAFO est une société minière canadienne menant des activités de production et d'exploration aurifères en Afrique occidentale. La Société exploite la mine Mana au Burkina Faso, laquelle inclut les gisements satellites à haute teneur de Siou et Fofina, en plus de développer le projet aurifère avancé du gisement Natougou. La priorité stratégique de SEMAFO consiste à maximiser la valeur pour ses actionnaires par la gestion efficace de ses actifs existants ainsi que la recherche d'occasions de croissance organique et stratégique.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des hypothèses, et par conséquent les résultats réels et les événements futurs pourraient différer considérablement de ceux exprimés ou sous-entendus dans lesdits énoncés. Vous êtes donc prié(e) de ne pas vous fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comprennent des mots ou expressions tels que « dans les délais prévus », « devraient », « prochaines », « initiales », « évaluées », « recherche », « occasions », « croissance » et d'autres expressions similaires. Les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les événements futurs diffèrent sensiblement des attentes actuelles explicitement ou implicitement exprimées dans ces énoncés prospectifs comprennent la possibilité que le projet Natougou puisse aller de l'avant dans les délais prévus, la capacité de débuter les travaux de construction au cours des prochaines semaines, la capacité de respecter le budget de 219 millions $ US prévu pour les dépenses en immobilisations initiales, la capacité d'arriver à l'étape de la première coulée d'or au deuxième semestre de 2018, la capacité de produire plus de 226 000 onces moyennant un coût comptant total de 283 $ US l'once et un coût de maintien tout inclus de 374 $ US l'once durant les trois premières années d'exploitation à Natougou, l'exactitude de nos hypothèses, la capacité à réaliser notre priorité stratégique, les fluctuations du prix de l'or, des devises et des coûts d'exploitation, les risques liés à l'industrie minière, l'incertitude liée aux estimations de réserves et de ressources minérales, les délais, la stabilité politique et sociale en Afrique (incluant notre capacité à conserver ou renouveler nos licences et permis), et les autres risques décrits dans les documents de SEMAFO déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières. Pour obtenir des renseignements additionnels au sujet de ces risques et d'autres risques potentiels, les lecteurs sont invités à consulter le rapport de gestion annuel de SEMAFO pour l'année 2015, les mises à jour incluses dans les rapports de gestion du premier, du deuxième et du troisième trimestres de 2016, ainsi que nos documents déposés auprès des autorités réglementaires canadiennes en matière de valeurs mobilières, disponibles à l'adresse www.sedar.com. Ces documents sont également disponibles sur notre site Internet à l'adresse www.semafo.com. SEMAFO décline toute obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs, sauf exigences légales.

Les renseignements présentés dans ce communiqué sont assujettis aux exigences de divulgation de l'information s'appliquant à SEMAFO en vertu des lois de la Suède intitulées Securities Market Act et/ou Financial Instruments Trading Act. Ces renseignements ont été rendus publics le 22 décembre 2016 à 15 h 30, heure normale de l'Est.

Renseignements

  • Robert LaVallière
    Vice-président, Affaires corporatives &
    Relations avec les investisseurs
    Cellulaire : +1 (514) 240 2780
    Robert.Lavalliere@semafo.com

    Ruth Hanna
    Analyste, Relations avec les investisseurs
    Ruth.Hanna@semafo.com
    Tél. local & outremer : +1 (514) 744 4408
    Sans frais en Amérique du Nord : 1 (888) 744 4408
    www.semafo.com