Service Correctionnel du Canada

Service Correctionnel du Canada

15 nov. 2010 10h52 HE

Semaine de la justice réparatrice 2010 : "Réflexions sur le passé, le présent et l'avenir"

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 nov. 2010) - Le Service correctionnel du Canada (SCC) célèbre la Semaine de la justice réparatrice du 14 au 21 novembre 2010 en organisant des activités qui se tiendront dans les établissements et dans ses collectivités partout au pays.

La justice réparatrice est une approche non accusatoire et non rétributive qui mise sur le rétablissement des victimes, la responsabilisation constructive des délinquants et la participation des citoyens en vue de créer des collectivités plus sûres et plus saines.

Le thème pour la Semaine de la justice réparatrice 2010, « Réflexions sur le passé, le présent et l'avenir » s'inscrit dans le début d'une nouvelle décennie, qui constitue une belle occasion pour se pencher sur les progrès et les réalisations d'hier, faire le point sur le présent et fixer de nouveaux objectifs pour l'avenir.

Chaque année, le SCC collabore avec des partenaires de la collectivité à l'élaboration de différentes ressources gratuites qui seront mises à la disposition des personnes et des collectivités de partout dans le monde afin de promouvoir la Semaine de la justice réparatrice et d'en apprendre davantage sur le sujet. « Le SCC continue d'être très actif comme leader dans le domaine de la justice réparatrice », affirme Don Head, commissaire du SCC.

Cette année, le Symposium national sur la justice réparatrice aura lieu à Regina, en Saskatchewan du 14 au 16 novembre 2010 et sera présenté par la Société John Howard – conseil de Regina. Le Prix national de la justice réparatrice Ron Wiebe 2010 sera remis lors du banquet du Symposium qui aura lieu le 15 novembre 2010 en soirée.

Le Symposium national sensibilise le public et le gouvernement à l'utilisation d'approches et de pratiques de justice réparatrice visant à lutter contre le crime et les conflits au sein de la société canadienne et du système de justice pénale. Ce dialogue est important, puisqu'il fait remarquer la croissance marquée de la justice réparatrice au sein de notre pays.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Justice réparatrice, veuillez visiter le www.csc-scc.gc.ca

La justice réparatrice

DOCUMENT D'INFORMATION

  • La justice réparatrice se veut une approche non conflictuelle et non punitive qui s'intéresse tout particulièrement au rétablissement des victimes, à la responsabilisation des délinquants ainsi qu'à la collaboration des citoyens, de manière à créer des collectivités plus saines et plus sûres. 
  • La justice réparatrice fait participer le plus possible la victime, le délinquant et la collectivité à un processus qui vise à réparer les torts causés par le crime et à favoriser l'adoption de moyens pacifiques pour résoudre les conflits dans la société.
  • Le crime est une atteinte aux gens et aux relations humaines. La justice réparatrice tente de réparer les méfaits causés et de promouvoir la guérison et la croissance, ce qui contribue grandement au règlement pacifique des conflits dans notre société.
  • Parmi les exemples de processus de la justice réparatrice, on retrouve entre autres les services de médiation entre victimes et délinquants, la résolution de conflits, les conférences communautaires, et les différentes approches de cercles tels les cercles de guérison ainsi que les cercles de soutien et de responsabilité.
  • Le concept de la justice réparatrice a été proposé par les divisions de l'Aumônerie et des Autochtones du Service correctionnel du Canada (SCC). En 1996, le SCC a créé une unité distincte pour explorer les nouvelles tendances et initiatives dans les domaines de la justice réparatrice et du règlement des différends. La première « Semaine de la justice réparatrice » a également eu lieu cette même année en remplacement du Dimanche des prisonniers et des prisonnières ainsi que de la Semaine des prisonniers.
  • La Semaine de la justice réparatrice est célébrée dans les collectivités et dans les établissements partout au Canada, sans oublier l'administration centrale. Cette année, la Semaine de la justice réparatrice aura lieu du 14 au 21 novembre 2010.
  • En 1999, le SCC a créé un prix en l'honneur du regretté Ron Wiebe, ancien directeur des établissements à sécurité minimale Ferndale et Elbow Lake, et pionnier dans le domaine de la justice réparatrice. Ce prix est accordé chaque année, durant la Semaine de la justice réparatrice, à un Canadien ou une Canadienne qui aura œuvré, dans son travail ou par ses actions dans la collectivité, à transformer les relations humaines par des façons novatrices et originales favorisant la communication et la guérison chez les gens qui vivent des conflits, notamment les victimes, les délinquants, les collègues, les familles et les voisins.
  • Les principes de la justice réparatrice sont présents dans plusieurs valeurs fondamentales du SCC, qui soulignent la dignité, le respect et le potentiel des personnes, ainsi que l'importance des liens et des partenariats communautaires. Les activités auxquelles se consacre la Division de la justice réparatrice du SCC et le travail connexe des autres directions, secteurs et régions ont fait du SCC un intervenant important dans l'approche de la justice réparatrice.

Renseignements

  • Service correctionnel du Canada
    Relations avec les medias à l'Administration Centrale
    613-992-7711
    media@csc-scc.gc.ca