WWF-Canada

WWF-Canada

11 juin 2013 13h48 HE

Semaine du Saint-Laurent 2013 : Le WWF et le Comité ZIP du lac St-Pierre inaugurent les aménagements de restauration du marais St-Eugène au lac Saint-Pierre

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 11 juin 2013) - Un peu moins d'un an après avoir annoncé le début d'importants travaux de restauration du marais St-Eugène, le Comité ZIP du lac St-Pierre et le Fonds mondial pour la nature (WWF) dévoilent avec fierté les résultats des travaux qui ont été complétés au mois d'avril dernier.

Mme Louise Corriveau, directrice générale du Comité ZIP du lac St-Pierre précise que le marais St-Eugène est un bel exemple de concertation. « Ce projet a trouvé la formule gagnante en rassemblant le gouvernement du Québec, des multi nationales, des organismes nationaux, un organisme régional, un organisme local et la communauté. Grâce à tous ces partenaires, le marais St-Eugène va retrouver ces lettres de noblesse en améliorant sa qualité de l'eau et ces habitats fauniques tout en permettant aux utilisateurs d'en profiter encore longtemps. »

En septembre 2012, le Fonds mondial pour la nature (WWF) et le Comité ZIP du lac St-Pierre annonçaient le début d'importants travaux visant à redonner vie à ce joyau de la biodiversité. Le projet est parrainé et financé par plusieurs partenaires, dont Coca-Cola, la Fondation pour l'environnement d'Hydro-Québec, le Conseil régional des élus (CRÉ) Mauricie, le Ministère des Ressources naturelles, le Regroupement Québec oiseaux, l'Association des propriétaires et locataires du marais St-Eugène, le Fonds pour l'environnement Shell et la ville de Trois-Rivières.

Au fil du temps, l'activité humaine a gravement miné la santé du marais, au point où l'eau ne pouvait circuler librement, coupant graduellement le marais du lac St-Pierre et l'asséchant presque entièrement. Ces faibles niveaux d'eau menaçaient de détruire cet habitat essentiel pour plusieurs espèces et d'importants sites de fraie. Le faible débit asphyxiait le marais, en plus de favoriser la prolifération d'algues et de plantes aquatiques envahissantes.

« Le rétablissement du Marais St-Eugène illustre bien que nous pouvons réparer les erreurs du passé lorsque nous travaillons ensemble, a exprimé Marie-Claude Lemieux, directrice pour le Québec du WWF-Canada. Petit à petit, en utilisant l'eau de façon excessive et en empiétant sur les milieux humides, nous détruisons la possibilité pour nos cours d'eau essentiels de nous fournir les services environnementaux dont nous dépendons. Cette restauration permet la renaissance d'un milieu dont dépendent plusieurs espèces aquatiques, a ajouté Mme Lemieux.

Déjà, après quelques mois de la fin des travaux, on constate une meilleure circulation de l'eau dans le marais St-Eugène. Ces aménagements assureront le maintien de la biodiversité et la protection des espèces menacées dont la survie dépend du marais. De plus, de nouveaux sites d'observation offrent maintenant aux visiteurs la chance d'apprécier les charmes du marais tout en limitant leur empreinte écologique sur ce fragile écosystème.

Cette inauguration du marais St-Eugène est organisée dans le cadre de la « Semaine du Saint-Laurent » www.davidsuzuki.org/fr/semainesaintlaurent. Organisée conjointement par la Fondation David Suzuki et 20 partenaires, cette initiative mettra de l'avant des dizaines d'activités proposées par les organismes partenaires afin de faire connaître le Saint-Laurent aux Québécoises et Québécois et les inviter à s'en rapprocher.

À propos du marais St-Eugène

Situé dans la plaine inondable du lac St-Pierre, le marais St-Eugène est reconnu pour son importante biodiversité. La présence d'espèces fauniques à statut précaire et son écosystème forestier exceptionnel en font un milieu humide exceptionnel. Or, ce territoire est particulièrement sensible aux activités anthropiques et à la variation du régime hydrique du fleuve Saint-Laurent. Ce projet d'aménagement vise la protection des richesses fauniques et floristiques du territoire, en plus d'assurer la mise en eau du marais et la qualité de celle-ci.

Les travaux de réaménagement ont été réalisés et pilotés par le Comité ZIP du lac St-Pierre, en prenant toutes les mesures nécessaires pour éviter toute perturbation non nécessaire au milieu et à la faune. Plusieurs structures de rétention et des aménagements fauniques ont été installés. De plus, 280 érables argentés et 440 arbustes (cornouiller et saule intérieur) ont été plantés sur le site pour stabiliser les berges, effacer le passage de la machinerie et remettre le site au naturel.

Ce projet a permis d'offrir du travail à 14 personnes que ce soit par la construction des belvédères, la sécurité sur le chantier, la supervision des travaux, la mise en place des structures, l'infographie des panneaux de sensibilisation et d'interprétation, le dépliant et la fiche d'observation, l'installation des panneaux et la plantation d'arbres et arbustes. De plus, ce projet offrira de l'emploi à 2 étudiants durant la période estivale. Finalement, plus de 70 bénévoles ont participé au projet (scolaire et autres).

Renseignements

  • Marie-Claude Lemieux
    Directrice pour le Québec
    WWF-Canada
    514-394-1105

    Louise Corriveau
    Directrice Comité ZIP du lac St-Pierre
    819-228-1384