Institut professionnel de la fonction publique du Canada

Institut professionnel de la fonction publique du Canada

08 juin 2012 09h00 HE

Semaine nationale de la fonction publique : une lettre ouverte des professionnels met en doute l'"engagement" du gouvernement

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 8 juin 2012) - La Semaine nationale de la fonction publique a 20 ans, mais l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada n'a pas le cœur à célébrer cet anniversaire important : il met plutôt en doute l'engagement du gouvernement fédéral à l'égard de programmes et services essentiels pour les Canadiens de l'ensemble du pays.

Dans une lettre ouverte au chef de la fonction publique, le greffier du Conseil privé Wayne Wouters, l'Institut déclare n'accorder aucune crédibilité au gouvernement quand il invite les Canadiens à célébrer la Semaine nationale de la fonction publique sous le thème « Célébrons notre engagement! ».

« Nos membres ont toutes les raisons d'être fiers de leur engagement envers leurs concitoyens et de leurs réalisations comme professionnels voués à la défense du bien collectif, écrit le président de l'Institut professionnel, Gary Corbett, mais ils sont également profondément inquiets des répercussions que les décisions politiques du gouvernement ont sur les programmes et services conçus pour servir et protéger les Canadiens, leur environnement et leurs collectivités ».

C'est en fait l'Institut qui, en 1992, a lancé l'idée de souligner chaque année le travail important effectué par les employés de la fonction publique fédérale au nom de tous les Canadiens. Depuis le début d'avril, plus de 3 150 membres de l'Institut, dont des scientifiques, des professionnels de la santé, des conseillers politiques, des vétérinaires et des spécialistes de la TI ont reçu un avis d'employé « touché ».

Pendant la Semaine nationale de la fonction publique, l'Institut continuera d'attirer l'attention sur l'engagement de ses membres à servir le public tout en mettant en évidence le travail de sape entrepris par le gouvernement actuel dans des programmes et services essentiels sur lesquels les Canadiens comptent.

Dans cette lettre ouverte au greffier, l'Institut et les 60 000 professionnels de la fonction publique qu'il représente disent espérer pouvoir bientôt appuyer ce qui devrait être une célébration importante de la fonction publique du Canada et y participer de tout leur cœur.

« En attendant, il est de notre devoir d'employés professionnels de la fonction publique de dénoncer les importants dommages causés aux programmes et services que des générations de Canadiens ont eu toutes les peines du monde à mettre sur pied et dont les générations futures sont en droit d'hériter, conclut M. Corbett ».

L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada représente près de 60 000 professionnels et scientifiques du secteur public canadien. Il est l'un des membres fondateurs de la coalition Des professionnels au service des Canadiens (PSC), un regroupement de six syndicats de la fonction publique qui soutient que le projet du gouvernement Harper de sabrer les programmes et services gouvernementaux aura de graves répercussions sur le bien-être des Canadiens, de leurs familles et de leurs collectivités.

Renseignements

  • Pierre Villon
    (613) 228-6310 poste 2228
    (613) 794-9369 (cell.)