Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa
Vancouver Coastal Health Authority

Vancouver Coastal Health Authority

21 janv. 2014 11h00 HE

Semaine nationale sans fumée - Le modèle de l'Institut de cardiologie d'Ottawa pour l'abandon du tabac, qui a joint 120 000 fumeurs canadiens, remplit ses promesses en Colombie-Britannique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 21 jan. 2014) - Créé et soutenu par l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa (ICUO), le Modèle d'Ottawa pour l'abandon du tabac (MOAT) est un programme impressionnant qui a joint 120 000 fumeurs de partout au Canada depuis 2006. Grâce aux efforts de la régie de santé Vancouver Coastal Health (VCH), la Colombie-Britannique fait partie des provinces qui bénéficient du MOAT.

Créé en 2002 par des spécialistes de l'abandon du tabac de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, le MOAT repère systématiquement les patients fumeurs pour leur proposer un traitement et un programme de suivi. Sa mise en œuvre a permis d'augmenter de 15 points de pourcentage le taux d'abandon à long terme du tabac (de 29 à 44 % après six mois) à l'Institut de cardiologie et de 11 points dans les milieux hospitaliers moins spécialisés (de 18 à 29 % après six mois). Depuis 2006, l'ICUO aide d'autres hôpitaux, services de consultation externe et milieux de soins primaires à mettre le MOAT en œuvre. Le programme est aujourd'hui présent dans neuf provinces canadiennes.

« Le succès du Modèle d'Ottawa pour l'abandon du tabac repose véritablement sur les équipes dévouées de partout au Canada qui offrent un soutien personnalisé aux personnes qui essaient d'arrêter de fumer », a dit le Dr Andrew Pipe, chef de la Division de prévention et de réadaptation à l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa. « Le programme est offert à plus de 180 endroits au Canada. En continuant de travailler en étroite collaboration, nous souhaitons appuyer un nombre encore plus grand de fumeurs au cours des prochaines années. »

« Le tabagisme est sans conteste la première cause de décès et de maladies évitables au Canada. Le MOAT est une démarche systémique qui donne aux médecins, infirmières, diététistes et inhalothérapeutes une norme de soins basée sur des données probantes pour aider leurs patients fumeurs à abandonner le tabac. Il donne aussi des outils au personnel pour soutenir ces patients dans leur cheminement », a dit Ely Weston, infirmière et gestionnaire de programme à la régie VCH.

VCH travaille présentement à la mise en œuvre du MOAT dans un des milieux les plus pauvres du Canada, le quartier Downtown Eastside de Vancouver. Dans une clinique de ce quartier, on s'occupait surtout de la dépendance à l'alcool et aux drogues, même si presque toute la clientèle était aussi fumeuse. L'adoption du modèle a entraîné de bons résultats qui ont réjoui les cliniciens, car le tabac faisait aussi partie des dépendances dont bon nombre de leurs patients voulaient se défaire.

Brendan Behan, infirmier spécialisé en gestion des maladies chroniques pour la régie VCH à Powell River (C.-B.), a déclaré : « Je viens de recevoir un gros câlin d'une femme qui a cessé de fumer l'an dernier. Elle m'a dit que notre travail et le programme lui avaient sauvé la vie! Ça fait plaisir à entendre. »

L'équipe du MOAT comprend des spécialistes des traitements antitabagiques, des facilitateurs des services d'approche, des coordonnateurs du transfert de connaissances, des analystes de données et des spécialistes de l'évaluation. Ensemble, ils cherchent à améliorer les politiques, les systèmes et les pratiques des établissements de santé avec qui ils travaillent afin d'y assurer le repérage systématique, le traitement et le suivi des patients fumeurs.

La régie VCH assure la prestation de soins de santé dans la communauté, à l'hôpital et en établissement à plus d'un million de personnes de diverses régions, dont Richmond, Vancouver, North Shore, Sunshine Coast, le corridor Sea-to-Sky, Powell River, Bella Bella et Bella Coola. La valeur de ces soins s'élève à trois milliards de dollars.

Renseignements

  • Vincent Lamontagne
    Gestionnaire principal, Affaires publiques
    Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa
    613-899-6760
    vlamontagne@ottawaheart.ca