SOURCE: L’Initiative pour les micronutriments

l’Initiative pour les micronutriments

30 août 2016 11h22 HE

SÉNÉGAL : Virement majeur au niveau de la nutrition des femmes et des adolescentes

Un investissement du Canada à travers l'Initiative pour les micronutriments permettra d'améliorer la qualité de leur nutrition; Deux adolescentes sur trois allant à l'école au Sénégal bénéficieront de ce programme

THIÈS, SÉNÉGAL--(Marketwired - 30 août 2016) - Les femmes et les adolescentes sénégalaises auront raison de célébrer alors qu'est inauguré aujourd'hui à Notto Diobass un programme novateur conçu pour améliorer leur nutrition. Le programme est géré par l'Initiative pour les micronutriments (IM) et financé par le Gouvernement du Canada.

Le programme intitulé " Bon départ " s'attaquera de front à l'anémie qui affecte 60% des femmes et des jeunes filles au Sénégal. Il visera aussi à réduire le nombre de cas d'anomalies du tube neural chez les nouveau-nés, tel que le spina-bifida. Présentement, plus de 1 500 cas surviennent par année.

Mené par l'IM, une organisation internationale basée au Canada, et financé par le Gouvernement du Canada à hauteur de 1,7 millions de dollars canadiens (766 458 000 FCFA), " Bon départ " se déclinera en deux volets : la supplémentation hebdomadaire en fer et acide folique à travers les lycées, et le contrôle de la fortification adéquate de la farine de blé commerciale distribuée à la grandeur du pays.

" Le fardeau de la malnutrition porté par les femmes et filles est disproportionné par rapport au reste de la population. Les adolescentes en particulier ont longtemps été négligées " selon Joel Spicer, Président et directeur général de l'IM. " Ce projet s'appuie sur le leadership du Sénégal, et sur l'engagement du Canada pour changer le statut quo chez les femmes et les filles - " Bon Départ " aura pour objectif d'inverser la tendance. "

D'ici 2020, plus de 1,2 millions d'adolescentes fréquentant l'école auront reçu des comprimés de fer et d'acide folique dans les écoles des régions de Dakar, Kaolack, Kolda, Saint-Louis, Sédhiou, Thiès, et Ziguinchor. " Bon départ " innove en offrant pour la première fois au pays une plateforme conçue pour rejoindre les adolescentes pour lesquelles il n'existe actuellement aucun service de soutien ou d'intervention pour les aider à combattre l'anémie.

D'autre part, des centaines de milliers de femmes et d'adolescentes pourront profiter des bienfaits de la farine de blé fortifiée, dans les régions du pays où elle n'est pas offerte actuellement. En effet, " Bon départ " permettra de combler le manque actuel en travaillant étroitement avec les petits meuniers.

" Une meilleure nutrition est un puissant levier pour générer d'importants changements dans la vie et l'avenir des filles, des femmes et de leurs enfants, et éventuellement dans l'ensemble de la société " a déclaré Marie-Claude Bibeau, Ministre du Développement internationale et de la Francophonie du Canada. " Nous sommes aux côtés du Sénégal dans la lutte contre la malnutrition et dans l'autonomisation des femmes, et sommes fiers de nous associer à l'Initiative pour les micronutriments, un partenaire de longue date, pour accélérer l'atteinte des objectifs nutritionnels du pays. "

Le Gouvernement du Sénégal est un des principaux partenaires pour la mise en œuvre de " Bon départ " à travers le Ministère de la Santé et de l'Action sociale, le Ministère de l'Industrie et des Mines, et le Ministère de l'Éducation nationale. En plus d'appuyer la supplémentation hebdomadaire en fer et en acide folique au sein des écoles, le Gouvernement verra à consolider la législation et renforcer le contrôle autour de l'enrichissement adéquat de la farine de blé, et à mobiliser les acteurs de l'éducation, de la santé, de la protection du consommateur et la production de la farine de blé.

" Les efforts entrepris par notre gouvernement pour la santé et la nutrition restent louables. Principalement à travers la mise en œuvre de la Politique nationale de développement de la nutrition, du Plan national de développement sanitaire, et de la Lettre de politique de santé et nutrition à l'école " a déclaré Awa Marie Coll Seck, Ministre de la Santé et de l'Action sociale du Sénégal. " Malgré ces actions, force est de reconnaitre que la nutrition des adolescentes mérite d'être adressée davantage. C'est à cela que tente de répondre l'initiative " Bon départ " proposée par l'IM, avec l'important support financier du Gouvernement du Canada dont l'intérêt pour le développement de la santé des populations n'est plus à démontrer. "

Depuis plusieurs années, le Sénégal se démarque par son leadership en matière de nutrition dans la région et à travers la Francophonie, grâces à divers programmes et politiques ambitieux, et en soutenant des initiatives panafricaines pour le changement. On se souviendra qu'en 2015, le pays était l'hôte d'une conférence sur l'agriculture et la nutrition organisée par la Banque africaine de développement, laquelle avait permis d'élaborer un plan d'action pour combattre la faim et la malnutrition en vue d'une mise en œuvre à l'échelle continentale.

L'anémie a un effet direct sur le taux d'absentéisme des adolescentes et sur leur performance scolaire. Par ailleurs, l'anémie est une cause importante de décès pendant la grossesse et peut aussi mener à des naissances prématurés et de faibles poids à la naissance, deux facteurs qui prédisposent les nouveau-nés à des problèmes de santé et des risques plus élevés de mort prématurée. La prise quotidienne de 60 mg de fer durant toute la durée de la grossesse peut réduire l'anémie à terme de 70%.

Chaque année, 1 500 cas - soit six fois plus qu'au Canada - de nouveau-nés présentant des anomalies du tube neural associées à une carence en acide folique surviennent au Sénégal - dont le spina-bifida. Cette malformation congénitale affecte le système nerveux, avec des conséquences irrémédiables possibles sur l'ensemble de l'organisme. Si toutes les femmes en âge de procréer prenaient 0.4mg d'acide folique par jour avant, et au moins pendant, le premier trimestre de la grossesse, 42 à 87% des cas potentiels de spina-bifida pourraient être évités.

Le volet sénégalais s'inscrit dans le cadre de l'initiative mondiale pour un " Bon départ " qui a pour objectif d'accélérer les progrès vers une meilleure nutrition pour 100 millions de femmes et de filles d'ici 2020. Le Gouvernement du Canada a octroyé un fonds d'ancrage de 75 millions de dollars canadiens (33 814 300 000 FCFA) pour soutenir celle-ci. Bon départ sera mis en œuvre dans huit autres pays d'Afrique et d'Asie: le Bangladesh, l'Inde, l'Indonésie, le Pakistan, les Philippines, l'Éthiopie, le Kenya et la Tanzanie. -FIN

À propos de l'Initiative pour les micronutriments (IM)
L'IM est un leader mondial en matière de nutrition. Nous offrons des interventions à impact élevé et stimulons les nouvelles approches qui contribuent à l'effort mondial visant à renforcer la nutrition. Chaque année, en collaboration avec des donateurs, des gouvernements et des partenaires, nous permettons à près de 500 millions de personnes parmi les plus vulnérables du monde, notamment les femmes et les enfants, de bénéficier d'interventions essentielles en nutrition. www.micronutrient.org/fr

Image disponible: http://www.marketwire.com/library/MwGo/2016/8/30/11G112280/Images/adolescent-senegalese-girls-health-post-notto-diob-63a2b8b431e79e609332c2daa886bb3f.jpg

Renseignements

  • Pour de plus amples renseignements :

    Katia Thériault
    Gestionnaire des communications internationales
    Ottawa, Canada
    Mobile : +613-690-6853
    Mobile (Senegal) : +221 78 164 85 44
    Courriel : ktheriault@micronutrient.org

    Balla Moussa Diedhiou
    Directeur du Sahel
    Dakar, Sénégal
    Tel: +221 33.869.3284
    Mobile : +221 77 454 38 55
    Courriel : bdiedhiou@micronutrient.org