Dystrophie musculaire Canada

Dystrophie musculaire Canada

01 sept. 2010 10h00 HE

Septembre est le Mois de la dystrophie musculaire

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 1 sept. 2010) - À bien des égards, Keith Martin est un jeune homme comme tant d'autres : c'est un fervent partisan des Canadiens; il aime voyager et passer du temps avec ses amis. Keith est aussi un champion.

En 2005, à l'âge de 20 ans, on a diagnostiqué chez lui une dystrophie facio-scapulo-humérale (DFSH). Trois ans plus tard, en 2008, en compagnie de quatre amis, Keith a traversé le Canada à bicyclette et a recueilli plus de 190 000 $ pour Dystrophie musculaire Canada. Ce faisant, il a inspiré le pays tout entier à passer des idées à l'action.

« Cela a été dur pour moi de constater que mon corps ne fonctionnait plus comme je le voudrais. J'ai de plus en plus de difficulté à pratiquer les sports que j'aime et à effectuer les tâches de tous les jours. Je m'y suis habitué, mais je le remarque toujours, et l'ajustement est difficile », dit-il.

On est maintenant en 2010 et Keith Martin mène une vie pleine. Il a obtenu un diplôme de l'Université de la Colombie-Britannique au printemps. Il travaille actuellement à Montréal et rêve de voir le monde.

La DFSH n'est qu'une des plus de cent maladies neuromusculaires répertoriées. Chaque forme de dystrophie est due à une erreur dans un gène précis lié à la fonction musculaire. Les symptômes varient selon la maladie. Ils peuvent être légers ou modérés ou même mettre la vie en danger. Pour certains, la maladie sera fatale en bas âge. Quelle qu'en soit la gravité, la maladie touche toute la famille. On estime que plus de 50 000 Canadiens souffrent d'une maladie neuromusculaire et il n'existe actuellement aucun remède.

« Dystrophie musculaire Canada finance des travaux de recherche qui visent à mieux comprendre ces maladies. Pour l'instant, très peu de thérapies ou de médicaments sont disponibles, mais nous espérons que ces importants travaux mèneront à de meilleurs traitements et permettront un jour de vaincre les maladies neuromusculaires », dit Catherine Sherrard, chef de la direction de Dystrophie musculaire Canada.

Dystrophie musculaire Canada offre aussi des programmes de soutien, d'information et de sensibilisation et constitue la meilleure source de renseignements au Canada sur tout ce qui touche les maladies neuromusculaires.

Dystrophie musculaire Canada a pour mission d'améliorer la qualité de vie des Canadiens atteints de maladies neuromusculaires en travaillant continuellement de manière à leur fournir des ressources et un appui soutenus, et en recherchant activement un traitement curatif grâce à un financement adéquat de la recherche. Pour en savoir plus sur la dystrophie musculaire ou Dystrophie musculaire Canada, visitez le site www.muscle.ca.

Renseignements