La Fédération du travail de l'Ontario

La Fédération du travail de l'Ontario

17 août 2011 10h00 HE

SID RYAN OCCUPE LE BUREAU DE HUDAK, À BEAMSVILLE : 4961, rue King Est, 2e étage, unité M1, Beamsville

L'occupation est imminente dans SIX villes de l'Ontario alors que les travailleuses et travailleurs blessés sont forcés de prendre des mesures désespérées

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 17 août 2011) - Des travailleuses et travailleurs blessés, réduits à la pauvreté, exaspérés par les promesses brisées, privés de perspectives, et aux prises avec une paperasse administrative croissante, occupent maintenant les bureaux des députées et députés provinciaux à Ottawa, Mississauga, Scarborough, Beamsville, London et Thunder Bay.

Ils demandent au gouvernement provincial de passer immédiatement à l'action pour alléger la pauvreté extrême à laquelle sont réduits les gens qui, sans qu'ils en soient responsables, ont subi des blessures professionnelles graves et des détériorations de la santé. Ils mettent également en garde les travailleuses et travailleurs que dans l'éventualité où Tim Hudak serait élu, ils courraient un danger économique encore plus grave.

Sid Ryan, président de la FTO, a déclaré qu'après plus de 15 années de compressions de la part des Conservateurs, suivies de l'inaction des Libéraux, les travailleuses et travailleurs blessés s'enlisent de plus en plus profondément dans la pauvreté. Il a ajouté que Tim Hudak avait clairement fait savoir que les réformes de la CSPAAT exigeraient d'autres fonds des travailleuses et travailleurs blessés pour servir les intérêts des employeurs.

Les mesures d'aujourd'hui font suite à une grève de la faim de huit jours le mois dernier par un travailleur blessé âgé de 70 ans qui a mis sa vie en grand danger.

Les travailleuses et travailleurs blessés tentent toujours de survivre à même des revenus qui sont de près de 20 pour cent inférieurs à ceux de 1996. Depuis que le gouvernement actuel est entré au pouvoir, les indemnités pour accidents du travail des travailleuses et travailleurs ont diminué de 6,8 pour cent en raison du manque de protection contre le coût de la vie croissant.

Sid Ryan, président de la FTO, a demandé comment il pouvait être acceptable de s'acharner sur des personnes qui ne peuvent plus se défendre, et qui sont malades, blessées ou en train de mourir en raison d'une exposition à des produits nocifs en milieu de travail? Quel type de société sommes-nous devenus si nos agences gouvernementales peuvent agir avec autant d'impunité?

Outre la récupération des hausses de salaire au titre du coût de la vie, les travailleuses et travailleurs visent particulièrement la pratique de la « clause de présomption » qui diminue leurs indemnités en fonction de l'hypothèse qu'ils sont employés, bien qu'ils ne le soient pas.

Le gouvernement libéral a tout tenté dans le but d'examiner ce qu'il prétend faire pour sous-financer le système d'indemnisation des accidents du travail, mais il refuse de se pencher sur le sous-financement des travailleuses et travailleurs. Ryan a demandé pourquoi personne ne se préoccupe des personnes réelles.

Les occupations se tiennent maintenant aux bureaux suivants :

Tim Hudak
Député de Niagara Ouest-Glanbrook
4961, rue King Est, 2e étage, unité M1
Beamsville (Ontario) LOR 1B0
Charles Sousa
Ministre du Travail
120, chemin Lakeshore Ouest
Unités 1 et 2, Mississauga (Ontario) L5H 1E8
L'Honorable Dalton McGuinty
Premier ministre de l'Ontario
1795, avenue Kilborn
Ottawa (Ontario) K1H 6N1
Chris Bentley
Avocat général
11, chemin Baseline Est, unité 8
London (Ontario) N6C 5Z8
Brad Duguid
Ministre de l'Énergie
1450, avenue Midland, bureau 204
Toronto (Ontario) M1P 4Z8
Michael Gravelle
Ministre, Développement du Nord, des Mines et des Forêts
215, rue Van Norman, bureau 101
Thunder Bay (Ontario) P7A 4B6

Renseignements