TRANSCANADA
TSX : TRP
NYSE : TRP

TRANSCANADA

14 juil. 2016 13h55 HE

Signature d'un protocole d'entente historique sur la main-d'oeuvre pour Énergie Est

Le plus important projet d'infrastructure au Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 14 juillet 2016) - Communiqué - TransCanada Corporation (TSX:TRP) (NYSE:TRP) (TransCanada), en compagnie de hauts représentants des quatre principaux syndicats des métiers du pipeline et de la Pipe Line Contractors Association of Canada (PLCAC) ont signé un protocole d'entente historique relatif à la main-d'œuvre pour le Projet Oléoduc Énergie Est. Le protocole d'entente vise à assurer que des milliers d'emplois qualifiés des métiers du pipeline nécessaires à la construction du projet seront octroyés à des membres de la PLCAC et des quatre partenaires syndicaux : l'Association unie des compagnons et apprentis de l'industrie de la plomberie et de la tuyauterie des États-Unis et du Canada (AU), l'Union Internationale des journaliers d'Amérique du Nord (UIJAN), l'Union Internationale des Opérateurs-Ingénieurs (UIOI) et Teamsters Canada.

Les organisations se sont réunies pour souligner le fait que la construction du projet d'oléoduc de 15,7 milliards de dollars, financé par le secteur privé, créera des milliers d'emplois de qualité pour leurs membres. L'entente offre également une garantie supplémentaire que l'oléoduc sera construit selon les normes de sécurité les plus élevées. Partout au pays, d'autres syndicats seront également impliqués afin de compléter le travail.

« Cette entente est très significative pour TransCanada, » a affirmé Russ Girling, président et chef de la direction de TransCanada. « Nous nous engageons à embaucher les meilleurs travailleurs au pays pour combler les 14 000 emplois qu'Énergie Est créera partout au Canada, à chacune des neuf années de développement et de construction de l'oléoduc. Par-dessus tout, nous nous assurons qu'Énergie Est sera construit de façon sécuritaire. »

« Les oléoducs demeurent la façon la plus sécuritaire de transporter le pétrole brut dont les Canadiens ont besoin, et celle qui produit le moins d'émissions de GES. Énergie Est permettra à nos raffineries de traiter du pétrole canadien, au lieu de continuer à importer quotidiennement 700 000 barils de pétrole étranger, » conclut Girling.

« Depuis des générations, le vaste réseau de pipelines de ce pays a contribué à améliorer la qualité de vie des Canadiens. Ces pipelines ont été fièrement installés dans le sol par les organisations qui sont réunies aujourd'hui », a déclaré Lyall Nash, président du Conseil consultatif canadien sur les pipelines. « C'est sur cette base solide que nous nous appuyons pour affirmer notre volonté de travailler ensemble sur le plus important projet de pipeline du pays, qui contribuera à la qualité de vie des générations futures et qui sera réalisé selon les normes de sécurité les plus élevées. »

« Nous sommes fiers de signer cette entente qui assure que nos membres auront un rôle à jouer dans cet important projet national, comme ils le font depuis plus de 60 ans, sur des projets de pipeline partout au pays. Il va sans dire que les pipelines représentent la façon la plus sécuritaire de transporter des produits pétroliers, présentement transportés par voie ferroviaire et par camions. Si nous ajoutons cela au fait que nous importons énormément de pétrole pour répondre aux besoins des Canadiens, la construction de cet oléoduc est tout à fait sensée. Il s'agit de l'option la plus sécuritaire, efficace et écologique, » a affirmé Neil Lane, directeur général de la PLCAC.

« Nous représentons les gens des métiers de la tuyauterie depuis plus de 125 ans. Lorsqu'ils acquièrent leur accréditation, après un programme rigoureux de formation et d'apprentissage, ces gens de métier peuvent travailler sur les systèmes les plus sophistiqués qui soient, et possèdent une connaissance approfondie des principes scientifiques requis afin d'accomplir ce travail de façon sécuritaire. Nous sommes fiers d'apporter cette gamme de compétences au Projet Oléoduc Énergie Est, » a déclaré John Telford, vice-président international de l'AU.

« Cet oléoduc est un choix judicieux pour l'avenir du pays : en plus de constituer l'option la plus sécuritaire et écologique pour le transport du pétrole, ce projet produira de nombreuses retombées économiques, y compris des revenus fiscaux qui serviront à financer des écoles, des routes et des hôpitaux. Je suis très fier d'être ici aujourd'hui, à l'occasion de cette étape historique, au bénéfice des Canadiens et de la classe moyenne canadienne, » conclut Telford.

« La construction de pipelines requiert un grand nombre de travailleurs hautement qualifiés et crée des emplois bien rémunérés pour les Canadiens, » selon Joe Mancinelli, vice-président international de l'UIJAN. « Un projet de l'ampleur d'Énergie Est peut générer le revenu annuel d'un travailleur ou d'une travailleuse et de sa famille. Cette entente en vue de travailler sur Énergie Est offre à nos membres, partout au pays et le long du tracé de l'oléoduc, une occasion de participer à ce projet monumental pour le pays, qui contribuera à renforcer la classe moyenne. »

« Au-delà des nombreux emplois créés au cours de ses premières années, ce projet créera annuellement plus de 3 300 emplois directs et indirects, au cours des 20 premières années de son exploitation. On ne peut ignorer ces emplois car ils constituent de fortes possibilités pour nos membres, et ce, pour des décennies à venir. Je suis fier de la signature de l'UIOI sur cette entente, » a déclaré Lionel Railton, directeur canadien de l'UIOI.

« L'emploi direct créé par ce projet ne tient même pas compte du grand nombre d'emplois indirects qui seront nécessaires pour appuyer la construction de ce projet. Tous nos corps de métiers, dans les domaines du camionnage et du transport, des matériaux de construction, de la fabrication, des services alimentaires, des lignes aériennes, des hôtels, du secteur automobile et des communications, profiteront de la construction du projet Énergie Est. Cela signifie davantage d'emplois bien rémunérés et c'est pourquoi nous sommes ici aujourd'hui et que nous signons cette entente avec fierté, » a affirmé Gary Kitchen, représentant national de Teamsters Canada.

Énergie Est en chiffres:

  • Énergie Est est un oléoduc de 4 500 kilomètres qui transportera quotidiennement environ 1,1 million de barils de pétrole de façon sécuritaire, de l'Alberta et de la Saskatchewan vers les raffineries de l'Est du Canada, au Québec et au Nouveau-Brunswick.

  • Depuis que le projet a été annoncé en 2013, TransCanada a déjà dépensé 800 millions de dollars pour le développement d'Énergie Est, partout au Canada.

  • Selon le Conference Board du Canada, Énergie Est créera plus de 14 000 emplois à chacune des neuf années de son développement et de sa construction et créera chaque année 3 300 emplois, au cours des 20 premières années de son exploitation.

  • Le rapport du Conference Board du Canada conclut également qu'Énergie Est générera 10,3 milliards de dollars en revenus fiscaux pour les gouvernements provinciaux et fédéral au cours de ces 20 années, et ajoutera 55 milliards de dollars au PIB du Canada.

  • Pour ce projet, nous nous sommes engagés à échanger de façon ouverte et honnête. Jusqu'à présent, nous avons organisé 1 700 rencontres avec des représentants municipaux, des premiers répondants et d'autres représentants de communautés, et avons reçu 170 lettres d'appui de municipalités et d'organisations municipales partout au pays. De plus, nous avons accueilli plus de 9 000 invités inscrits lors de 120 événements portes ouvertes organisés le long du tracé du projet.

  • Énergie Est a organisé plus de 2 500 rencontres avec 166 communautés et organisations autochtones partout au Canada, depuis le lancement du projet en 2013.

  • En 2015, nous avons octroyé 170 millions de dollars en biens, en contrats de service et en emplois à des entreprises autochtones ou à leurs partenaires en coentreprise, au Canada et aux États-Unis, pour des projets et des activités de TransCanada.

  • Jusqu'à maintenant, Énergie Est et TransCanada ont offert 1 506 277 dollars à des communautés situées le long du tracé du projet. Rien qu'en 2015, TransCanada a fait des dons totalisant près de 15 millions de dollars, en espèces et en nature, à plus de 1 400 organismes sans but lucratif en Amérique du Nord.

  • Les oléoducs représentent la façon la plus sécuritaire de transporter du pétrole sur de longues distances et le bilan de TransCanada en matière de sécurité est l'un des meilleurs de l'industrie. La prévention des incidents et une exploitation sécuritaire sont nos plus grandes priorités. Jusqu'à présent, nous avons rencontré des représentants de 366 organisations de premiers répondants, tout le long du tracé de l'oléoduc, afin d'initier le développement des plans d'intervention d'urgence pour Énergie Est.

Avec plus de 65 ans d'expérience, TransCanada est un chef de file dans le développement responsable et l'exploitation fiable d'infrastructures énergétiques en Amérique du Nord, dont des pipelines de gaz naturel et d'hydrocarbures liquides, des centrales électriques et des installations de stockage de gaz. TransCanada exploite un réseau de gazoducs de plus de 90 300 kilomètres, relié à presque tous les bassins d'approvisionnement de gaz naturel en Amérique du Nord. TransCanada est le plus grand fournisseur de services de stockage de gaz et de services connexes du continent, avec une capacité de 664 milliards de pieds cubes. Important producteur indépendant d'électricité, TransCanada est propriétaire d'installations qui produisent plus de 10 500 mégawatts au Canada et aux États-Unis. TransCanada développe et exploite également l'un des plus importants réseaux de distribution de pétrole en Amérique du Nord, qui s'étend sur plus de 4 300 kilomètres et qui relie l'offre croissante de pétrole du continent aux marchés clés et aux raffineries. Les actions ordinaires de TransCanada se transigent aux bourses de Toronto et de New York sous le symbole TRP. Pour en savoir plus, visitez le www.TransCanada.com et suivez-nous sur Twitter @TransCanada ou sur blog.transcanada.com.

INFORMATIONS PROSPECTIVES

Le présent avis aux médias peut contenir certains renseignements de nature prospective, assujettis à des incertitudes et à des risques importants (de tels énoncés sont généralement accompagnés de mots tels que « prévoit », « s'attend à », « croit », « pourrait », « fera », « devrait », « estime », « a l'intention » ou d'autres termes similaires). Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document visent à fournir aux porteurs de titres et investisseurs éventuels de TransCanada des informations relatives à TransCanada et ses filiales, y compris l'évaluation par la direction des plans et des perspectives financières futures de TransCanada et de ses filiales. Tous les énoncés prospectifs sont fondés sur les convictions et les hypothèses de TransCanada reposant sur les renseignements accessibles au moment de la formulation de ces énoncés et, en tant que tels, ne constituent pas une garantie des performances futures. Les lecteurs sont invités à ne pas se fier indûment à ces informations prospectives, qui sont fournies à la date mentionnée dans le présent communiqué de presse, et de ne pas utiliser les informations prospectives ou les perspectives financières à d'autres fins que celles prévues par leur utilisation. La société TransCanada n'est aucunement tenue d'actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif, à moins que les lois ne l'exigent. Pour tout renseignement complémentaire sur les hypothèses présentées, ainsi que sur les risques et incertitudes pouvant causer une différence entre les résultats réels et ceux prévus, veuillez-vous reporter au Rapport trimestriel aux actionnaires du 28 avril 2016 et au Rapport annuel 2015 déposés sur notre site Web au www.transcanada.com, sous le profil de TransCanada sur SEDAR à l'adresse www.sedar.com et auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis à l'adresse www.sec.gov.

Renseignements

  • Relations avec les médias:
    Tim Duboyce
    1 514 982 8403 ou 1 800 608 7859

    TransCanada - Relations avec les investisseurs
    et les analystes:
    David Moneta / Stuart Kampel
    1 403 920 7911 ou 1 800 361 6522