Ressources SIRIOS inc.
TSX CROISSANCE : SOI

Ressources SIRIOS inc.

01 mai 2008 10h12 HE

SIRIOS : Forages prévus cet été sur la propriété uranifère Upinor à la Baie James au Québec

MONTREAL, QUEBEC, CANADA--(Marketwire - 1 mai 2008) - RESSOURCES SIRIOS INC. (TSX CROISSANCE:SOI) et son partenaire DIOS EXPLORATION prévoient débuter rapidement une campagne de forage sur leur découverte d'uranium en surface à l'automne 2007 sur la propriété UPINOR: sur la zone A, tous les dix échantillons de roche recueillis sur un secteur en affleurement sur plus de 300 m de longueur par 100 m de largeur ont retourné les teneurs économiques suivantes en pourcentage de U3O8 : 2.064, 1.427, .383, .267, .218, .108, .076, .061, .056 et .038 pour une moyenne de .47 % U3O8. En étant très conservateur et en enlevant les deux teneurs les plus élevées, on conserve une moyenne de .15 % U3O8 (3 livres par tonne). Un autre secteur 800 m plus à l'est et séparé du premier par une zone de petits lacs a donné pour tous ses onze échantillons de roche recueillis les pourcentages suivants en U3O8 : .112, .102, .097, .081, .078, .063, .058, .031, .028, .016 et .012, pour une moyenne de .06 % U3O8 sur plus de 400 m de longueur par près de 200 m de largeur (.072% sans les 2 échantillons plus faibles situés en bordure externe). La zone de 800 m d'extension sans données disponibles jusqu'à maintenant entre ces deux secteurs devra donc être vérifiée par forage sous les petits lacs. De plus, six affleurements répartis sur 700 m d'extension un peu plus au nord ont retourné pour tous les échantillons recueillis les pourcentages suivants de U3O8 : .109, .086, .147, .026, .029 et .043, pour une moyenne de .073% U3O8. La spectrométrie héliportée suggère le prolongement de la zone A par une importante anomalie uranifère continue sur au moins deux autres kilomètres à l'est des secteurs échantillonnés et sur une largeur variant de 200 à 450 m, avec des ratios uranium sur thorium encore plus élevés que ceux observés aux endroits échantillonnés. Cette découverte présente des similitudes avec le gisement namibien Rössing, où la minéralisation associée à des essaims de dykes de pegmatite d'anatexie à proximité, rend ce type de dépôt propice à l'exploitation minière à ciel ouvert, à faible coût. La mine Rössing, gisement d'uranium de classe mondiale situé en Namibie, a produit approximativement 165 millions de livres d'oxyde d'uranium au cours des 30 dernières années, à partir de minerai d'une teneur globale de 0,034 %, représentant 7,5 % de la production mondiale d'oxyde d'uranium.

Des travaux de prospection et de géophysique seront effectués en plus du forage au diamant à très court terme au début de l'été pour évaluer le potentiel pour un grand volume de roche minéralisée en surface, réduisant les coûts d'opération et permettant l'exploitation de plus basses teneurs que dans les mines souterraines. De tels dépôts d'uranium ne sont généralement économiquement exploitables que s'ils sont situés à moins de 100 km d'une route ou d'un accès par la mer. Les blocs nord et nord-ouest d'UPINOR sont situés à environ 50 km au sud de la route quatre-saisons Trans-Taïga, un point favorable à considérer.

La propriété est détenue en partenariat 50-50 par RESSOURCES SIRIOS et EXPLORATION DIOS. DIOS est l'opérateur. SIRIOS détient environ 4% des actions en circulation de DIOS

Ce communiqué a été préparé par Dominique Doucet, Ing., personne qualifiée selon la norme 43-101.

Enoncés prospectifs : Ce communiqué de presse contient l'analyse de questions qui peuvent renfermer des énoncés prospectifs selon les termes des lois sur les valeurs mobilières qui comprennent certains risques et incertitudes. Bien que la société estime que de tels énoncés prospectifs reflètent des attentes fondées sur des projections raisonnables, elle ne peut garantir que ses attentes seront atteintes. Les facteurs pouvant faire varier les résultats réels par rapport aux attentes comprennent les répercussions des conditions économiques en général, les mesures prises par les autorités gouvernementales, les incertitudes relatives aux négociations de contrats, les besoins de financement additionnel, l'acceptation des produits de la société par le marché et la concurrence. Ces facteurs et d'autres sont davantage examinés dans les documents de la société déposés auprès des autorités canadiennes de réglementation en valeurs mobilières.

La Bourse de croissance TSX n'accepte aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué de presse.

Renseignements