Ressources SIRIOS inc.
TSX CROISSANCE : SOI

Ressources SIRIOS inc.

30 janv. 2008 11h14 HE

SIRIOS/Mise à jour sur UPINOR : Cinq grandes zones radioactives délimitées

MONTREAL, QUEBEC, CANADA--(Marketwire - 30 jan. 2008) - RESSOURCES SIRIOS INC. (TSX CROISSANCE:SOI) et son partenaire EXPLORATION DIOS INC. ont reçu le rapport du traitement et de l'interprétation finale du levé 2007 héliporté magnétométrique et de spectrométrie à rayon-gamma sur sa propriété d'uranium UPINOR, dans le Bassin de LaGuiche, au Québec. Ce rapport définit cinq zones uranifères kilométriques de première priorité dont plusieurs coïncident avec des anomalies d'uranium dans les sédiments de lac et/ou des affleurements.

L'automne dernier, Geo Data Solutions inc. ("GDS") de Laval a complété un levé magnétométrique et de spectrométrie à rayon-gamma à basse altitude totalisant 809 km-lignes avec des lignes de vol espacées aux 100 mètres. Camille St-Hilaire, consultant en géophysique indépendant, a défini cinq zones d'uranium prioritaires avec de bons ratios Uranium/Thorium en association avec des éléments structuraux.

La zone la plus significative ("A") est une large anomalie géophysique linéaire, d'orientation est-ouest, de 5,0 km par 0,2-0,5 km montrant des ratios élevés U/Th atteignant jusqu'à 3,0 fois le bruit de fond. La zone A est coïncidente avec une unité formationnelle découverte l'automne dernier en affleurements et caractérisée par de hauts comptes par seconde (cps) de l'ordre de plusieurs milliers cps (jusqu'à 36,000 cps) continus sur plus de 2 km d'extension (et sur 600 m en largeur). Elle correspond à plusieurs dykes (sills) sub-horizontaux radioactifs, pouvant atteindre des dizaines de mètres dans des roches métamorphiques (gneiss). Un modèle géologique de minéralisations uranifères de type-Rössing (grand tonnage et basse teneur) peut être considéré vu la présence de nombreux granites d'anatexie en association avec les paragneiss du bassin sédimentaire de Laguiche.

Environ 70 échantillons ont été recueillis sur la moitié ouest de la zone A au cours du programme de reconnaissance initiale sur le terrain. D'autres zones d'importance ("B" and "E") s'étendant respectivement sur 1,5 par 0,5 km et 2,0 par 0,2-0,5 km peuvent représenter les extensions plissées ou faillées de la zone A. Ces deux zones demeurent ouvertes dans leurs extensions, et un levé géophysique additionnel est planifié pour compléter la couverture de ces zones, dès que les conditions de terrain le permettront. Aucun travail de terrain n'a été réalisé sur ces deux zones. Les zones "C" et "D" sont des anomalies géophysiques qui s'étendent sur 1,5-2,0 par 1,0 km, et elles semblent s'apparenter à des formes intrusives.

Des cibles majeures d'exploration seront prospectées sur le terrain comme le nez du pli de l'unité radioactive, son extension sur le flanc nord qui a été observée sur 2 km de long en affleurements, mais atteignant 5 km sur le levé spectrométrique, ainsi que l'ensemble du flanc sud.

L'interprétation du levé magnétométrique détaillé montre également des éléments géologiques d'intérêt tels que des failles majeures, des structures et des linéaments.

La propriété d'uranium UPINOR comprend trois grands blocs totalisant 404 claims et est située à 30 kilomètres au nord du projet uranifère Opinaca Nord et à 50 km au sud de la route toutes saisons Trans-Taïga. Le projet UPINOR est détenu en partenariat 50-50 par SIRIOS et EXPLORATION DIOS. DIOS est le gérant du projet. Les travaux de terrain ont été réalisés par IOS Services Géoscientifiques de Chicoutimi.

Ce communiqué a été préparé par Dominique Doucet, ing., président de Sirios et personne qualifiée.

La Bourse de croissance TSX n'accepte aucune responsabilité concernant la véracité ou l'exactitude de ce communiqué de presse.

Renseignements

  • Ressources Sirios inc.
    Mr. Dominique Doucet
    Président
    514-510-7961
    514-510-7964 (FAX)
    ddoucet@sirios.com
    www.sirios.com
    ou
    MI3 Communications Financières
    514-904-1333