Sleeman Breweries Ltd.

Sleeman Breweries Ltd.

10 mars 2005 08h00 HE

Sleeman dépose les résultats du quatrième trimestre et de l'exercice financier 2004 et ajoute un membre à son equipe de direction


COMMUNIQUE TRANSMIS PAR CCNMatthews

POUR: SLEEMAN BREWERIES LTD.

Symbole TSX: ALE

LE 10 MARS 2005 - 08:00 ET

Sleeman dépose les résultats du quatrième trimestre et
de l'exercice financier 2004 et ajoute un membre à son
equipe de direction

GUELPH, ONTARIO--(CCNMatthews - 10 mars 2005) - Sleeman Breweries Ltd.
(TSX:ALE)

produits annuels, bénéfice net et volume des marques principales
respectivement en hausse de 15 %, 18 % et 8 % sur douze mois

Sleeman Breweries Ltd. (TSX:ALE) a aujourd'hui annoncé la nomination de
Murray P. Mateyk à titre de chef des services financiers et publié ses
résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice financier
2004.

Ajout d'un membre à l'équipe de direction

A compter du 4 avril prochain, Murray P. Mateyk sera le chef des
services financiers de Sleeman Breweries Ltd. Dans l'exercice de ses
fonctions, M. Mateyk relèvera de Rick Knudson, président et chef de
l'exploitation.

M. Mateyk est un comptable agréé qui détient plus de 12 ans d'expérience
au sein de l'industrie brassicole, notamment pour le compte des
Brasseries Molson. "Je suis ravi d'accueillir M. Mateyk parmi les
membres de notre équipe de direction", déclare Rick Knudson, président
et chef de l'exploitation. "Il est animé d'une passion pour l'industrie
de la bière qui s'harmonisera à merveille avec notre enthousiasme et
notre dynamisme. Son expérience dans la réduction des coûts auprès de
Molson sera des plus précieuses pour Sleeman et l'aidera à continuer de
se tailler la part du lion au sein d'un marché de plus en plus volatil."

M. John Sleeman, président du conseil et chef de la direction ajoute
"L'expérience de M. Mateyk dans le domaine de la finance nous appuiera
dans les efforts déployés pour nous conformer aux règlements de plus en
plus nombreux imposés aux sociétés ouvertes. Par ailleurs, son
expérience auprès des investisseurs favorisera l'amélioration des
relations de Sleeman avec la communauté financière. Nous nous
réjouissons à la perspective de travailler avec M. Mateyk et de pouvoir
tirer parti de son expertise dans la mise en oeuvre de solutions
stratégiques à des questions financières et opérationnelles."

Points saillants financiers du quatrième trimestre

- En hausse de 14 %, le produit d'exploitation net du quatrième
trimestre de 2004 s'est établi à 55,6 millions de dollars, contre 48,7
millions de dollars à la même période l'année précédente. Cette hausse
s'explique par la croissance de 1 % du volume des ventes des marques
principales et par le changement favorable au niveau de la combinaison
des produits. Le volume des ventes des marques de prestige s'est accru
de 18 % pendant le trimestre, l'inclusion du volume de Unibroue comptant
pour la moitié de cette hausse.

- Le bénéfice net déclaré de 3,9 millions de dollars est resté inchangé
par rapport à celui présenté au quatrième trimestre de 2003.

- Le bénéfice par action dilué s'est établi à 0,23 $, comparativement à
0,24 $ au quatrième trimestre de 2003.
Examen financier de l'exercice

- Le volume produit et vendu par la société a affiché une hausse de 8 %
pour atteindre 1 225 000 hectolitres, comparativement au volume de 1 134
000 hectolitres enregistré l'année précédente. Le volume des marques
principales s'est accru de 5 % par rapport à 2003. Or, le volume total
de l'industrie a chuté de 0,3 % au cours de la même période.

- Le produit d'exploitation net s'est élevé à 213,4 millions de dollars,
ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport à la somme de
185,0 millions de dollars enregistrée pour la même période en 2003.

- Les frais de vente, frais généraux et dépenses administratives ont
augmenté en 2004, pour se chiffrer à 71,2 millions de dollars. Exclusion
faite des répercussions de l'acquisition de Unibroue et de son impact
sur les frais de vente, frais généraux et dépenses administratives de
l'exercice et de certains coûts d'intégration non répétitifs des
activités du Québec engagés au cours du troisième trimestre, les frais
de vente, frais généraux et dépenses administratives s'établissent à 55
$ par hectolitre, ce qui est conforme à nos prévisions pour l'année.

- Le bénéfice net a inscrit une hausse de 18 % pour se chiffrer à 14,4
millions de dollars, ou 0,87 $ l'action sur une base diluée. En 2003,
ces résultats s'élevaient respectivement à 12,3 millions de dollars et
0,76 $ l'action.

- Le BAIIA s'élevait à 35,9 millions de dollars, ce qui représente une
augmentation de 8 % par rapport à la somme de 33,4 millions de dollars
inscrite aux registres à la fin de 2003.

"Nous sommes satisfaits des progrès que nous avons réalisés dans la mise
en oeuvre de notre stratégie et dans l'atteinte de nos objectifs
financiers cette année. Nos marques de prestige demeurent toujours la
force motrice de la croissance de nos ventes et de nos marges
bénéficiaires et nous avons réussi à dégager une croissance robuste au
chapitre des produits d'exploitation, du bénéfice net et du volume des
marques principales." a déclaré John Sleeman, président du conseil et
chef de la direction. "Comme prévu, nous avons mené à bien l'intégration
de Unibroue au cours du trimestre. Celle-ci a eu des répercussions
positives sur notre exploitation et nos relations avec nos clients. Nous
sommes convaincus que l'intégration de ses activités à notre
portefeuille de marques de prestige aura des résultats positifs et
entraînera une hausse des produits d'exploitation."

Faits saillants de l'exploitation

- La société a lancé la gamme limitée de bières saisonnières "John
Sleeman presents" à l'échelle du pays. La première composante de ce
programme est la bière Sleeman Fine Porter. Les consommateurs ont réagi
avec enthousiasme à ce produit, qui a connu des ventes robustes.

- La société a terminé l'intégration des systèmes de ventes, de
distribution et des renseignements de Sleeman et de Unibroue au Québec.
L'intégration s'est avérée transparente et les volumes de la bière
refermentée de Unibroue ont continué d'afficher une forte croissance.
Immédiatement après la fin de l'exercice financier, Sleeman a mis un
terme à l'intégration des fonctions d'exécution du nouveau centre de
distribution et d'administration de la société situé à Lachine au
Québec. Sleeman Unibroue Inc. constitue maintenant une plateforme solide
pour soutenir une croissance au sein de la province de Québec.

- La société produit maintenant Sleeman Silver Creek dans ses
installations de Chambly.

- La société est sur le point de terminer deux initiatives importantes à
la brasserie de Guelph. On prévoit que ces initiatives permettront de
réaliser des économies annuelles d'environ 1,5 million de dollars à
partir du deuxième trimestre de 2005. La société se propose d'aménager
une installation de traitement des eaux usées qui permettra d'économiser
des coûts et de procurer des avantages pour l'environnement. Un nouveau
système de récupération du dioxyde de carbone permettra aussi de réduire
les coûts et d'atténuer les impacts environnementaux de nos activités.

- La société a tout récemment installé une lame inférieure à l'usine de
Vernon et est en train d'y aménager deux nouvelles cuves. Ces deux
initiatives permettront à la société d'améliorer l'efficacité et la
capacité de cette brasserie.

"Les conditions d'exploitation qui prévalaient au second semestre de
2004 nous ont mis à l'épreuve. Nous avons cependant prouvé notre
capacité de faire face à de nouveaux défis en enregistrant une hausse de
1 % du volume des ventes de nos marques principales et en atteignant des
produits d'exploitation records au cours du quatrième trimestre. Nous
avons vendu plus de bière que jamais auparavant et ce, malgré les
nombreuses offres de bières à prix réduits recensées au sein du marché
ontarien au cours des derniers trois mois de l'exercice", poursuit M.
Sleeman.

Discussion et analyse de la direction sur les résultats d'exploitation
et la situation financière :

Vous devriez lire la discussion et analyse de la direction suivante
conjointement avec les états financiers du quatrième trimestre des
exercices financiers 2004 et 2003, avec la discussion et analyse de la
direction contenue dans le rapport annuel de l'exercice 2003, y compris
la section sur les risques et les incertitudes, et avec les notes
afférentes aux états financiers du quatrième trimestre de l'exercice
2004 et du rapport annuel de l'exercice 2003. A moins d'indication
contraire, tous les montants sont exprimés en dollars canadiens.

Résultats d'exploitation

Analyse comparative du trimestre

Le tableau suivant fait état des résultats par hectolitre(1) du
quatrième trimestre en fonction du nombre d'hectolitres produits et
vendus par la société :



---------------------------------------------------------------------
Trimestre terminé le Trimestre terminé le
1er janvier 2005 27 décembre 2003
---------------------------------------------------------------------
Produit d'exploitation net 179 $ 169 $
---------------------------------------------------------------------
Coût des produits vendus 84 83
---------------------------------------------------------------------
Marge bénéficiaire brute 95 86
---------------------------------------------------------------------
Frais de vente, frais généraux
et dépenses administratives 64 46
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant l'élément sous-mentionné 31 40
---------------------------------------------------------------------
Gain sur le règlement d'une obligation 0 2
---------------------------------------------------------------------
BAIIA(2) 31 42
---------------------------------------------------------------------
Amortissement 6 5
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant intérêts et impôts 25 37
---------------------------------------------------------------------
Intérêts débiteurs 6 6
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts 19 31
---------------------------------------------------------------------
Provision pour impôts 6 17
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 13 $ 14 $
---------------------------------------------------------------------


(1) Les résultats par hectolitre ne constituent pas un jalon
d'évaluation des bénéfices en vertu des principes comptables
généralement reconnus et, par conséquent, ils ne comportent aucune
signification standardisée en vertu de ces principes au Canada et
peuvent ne pas correspondre aux jalons d'évaluation utilisés par
d'autres sociétés. L'équipe de direction évalue les tendances
commerciales en fonction des hectolitres, jalon de mesure communément
utilisé par les brasseurs comme point de repère pour l'évaluation des
produits et des coûts.

(2) Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et
amortissement (" BAIIA ") ne constitue pas un jalon d'évaluation des
bénéfices en vertu des principes comptables généralement reconnus et,
par conséquent, il ne comporte aucune signification standardisée en
vertu de ces principes au Canada et peut ne pas correspondre aux jalons
d'évaluation utilisés par d'autres sociétés. Le BAIIA représente le
bénéfice avant les intérêts, les impôts sur les bénéfices et la charge
d'amortissement. L'équipe de direction utilise ce jalon pour évaluer
les résultats d'exploitation de chacun de ses secteurs et ceux de la
société dans son ensemble. De plus, ce jalon est important pour
l'équipe de direction puisqu'il est utilisé par les organismes prêteurs
de la société pour évaluer sa capacité de générer des flux de trésorerie
sur une base soutenue et, de ce fait, déterminer les montants qu'ils
sont disposés à lui prêter.

PRODUIT D'EXPLOITATION NET

Le produit d'exploitation net s'est établi à 55,6 millions de dollars au
quatrième trimestre de 2004, alors qu'il s'élevait à 48,7 millions de
dollars à la même période l'année précédente. Cette hausse de 14 %
découle de l'augmentation du volume des ventes des marques principales
et des bières Sapporo. Elle correspond aussi à une hausse de 10 $ par
hectolitre du produit d'exploitation net moyen, qui provient de la
proportion accrue du volume des ventes attribuable aux marques de
prestige pendant la période. Le volume des ventes de l'industrie a chuté
de 1 % au cours de la période.

Le volume des ventes des marques principales a augmenté de 1 % et celui
des bières Sapporo, de 69 %, pour atteindre 49 000 hectolitres. De ce
montant, un total de 11 000 hectolitres est attribuable à l'inclusion du
volume des ventes de Unibroue pour le trimestre. Le volume des ventes de
2003 tenait compte d'un total de 11 000 hectolitres pour la vente d'un
produit maison comportant une marge bénéficiaire faible fabriqué en
vertu d'un contrat conclu auprès d'un client du Québec, lequel a expiré
le 30 juin 2004.

Dans l'est du Canada, le produit d'exploitation net a augmenté de 17 %
par rapport au quatrième trimestre de 2003. Cette situation s'explique
par l'inclusion des produits de Unibroue, qui comportent un prix
supérieur, par la croissance à deux chiffres des marques de prestige de
Sleeman au Québec et par la hausse du volume des ventes des bières
Sapporo. Ces facteurs ont nettement contrebalancé la baisse attribuable
au volume et aux marges bénéficiaires des marques à prix populaire en
Ontario (causée par les réductions de prix de nos compétiteurs) et au
volume des marques à prix populaire au Québec (causée par la perte d'un
contrat relatif à un produit maison en juin 2004).

Dans l'ouest du Canada, le produit d'exploitation net s'est accru de 9 %
par rapport à la même période en 2003. Cette situation s'explique par
l'augmentation de 8 % du volume des ventes des marques principales et
par les répercussions favorables du changement de cap des habitudes des
consommateurs de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, qui ont
tendance à délaisser les bières à prix populaire au profit des marques
de prestige.

COUT DES PRODUITS VENDUS

Le coût des produits vendus a augmenté de 8 % (2,0 millions de dollars)
par rapport à la même période en 2003, compte tenu de la hausse de 8 %
du nombre total d'hectolitres produits. Le coût des produits vendus par
hectolitre a connu une légère hausse de 1 $ l'hectolitre. Exclusion
faite des répercussions des coûts élevés rattachés aux produits de
Unibroue, le coût des produits vendus calculé sur une base pro forma
aurait été de 80 $ par hectolitre, soit 3 $ par hectolitre de moins
qu'au cours du même trimestre de 2003.

Le coût des produits vendus dans l'est du Canada est resté stable, à 80
$ par hectolitre. La réduction des coûts de production à l'usine de
Guelph a contrebalancé l'inclusion des marques de Unibroue dans le
calcul du coût des produits vendus et les répercussions de la hausse
générale sur les coûts.

Dans l'ouest du Canada, le coût des produits vendus a augmenté de 1 $
par hectolitre, pour s'établir à 91 $. Cette situation est attribuable à
la hausse générale des coûts.

AUTRES ELEMENTS LIES A L'EXPLOITATION

Les frais de vente, frais généraux et dépenses administratives ont
augmenté de 6,5 millions de dollars pendant le trimestre. De ce montant,
1,8 million de dollars découle des activités de Unibroue en 2004. Les
frais de vente, frais généraux et dépenses administratives de l'année
précédente avaient tiré parti d'une réduction de 0,8 million de dollars
attribuable à une réclamation d'assurance relative à une cuve. Le reste
de l'augmentation de 3,9 millions de dollars s'explique principalement
par l'intensification des activités de marketing pendant le trimestre,
la société étant restée fidèle à son plan visant à promouvoir ses
marques de prestige. Les nouveaux investissements effectués dans le
marketing des produits de prestige de la société en 2004 ont contribué à
une hausse de 8 % du volume de ces marques au cours du trimestre
comparativement à la même période l'année précédente.

Dans l'est du Canada, les frais de vente, frais généraux et dépenses
administratives se sont établis à 68 $ par hectolitre, en hausse par
rapport aux 46 $ par hectolitre enregistrés au quatrième trimestre de
2003. Exclusion faite des répercussions de l'inclusion des frais de
vente, frais généraux et dépenses administratives de Unibroue, ces frais
totalisent 63 $ par hectolitre, calculés sur une base pro forma. Cette
situation s'explique principalement par les nouveaux investissements
effectués dans les ventes et le marketing des produits de prestige de la
société au sein des marchés clés du Québec et de l'Ontario.

Suite aux dépenses accrues engagées pour soutenir la croissance des
marques de prestige dans l'ouest du Canada au cours du trimestre, les
frais de vente, frais généraux et dépenses administratives ont augmenté
de 6 $, pour s'établir à 53 $ par hectolitre.

Le BAIIA s'est s'établi à 9,7 millions de dollars, comparativement à 12
millions de dollars pour la même période en 2003. Le quatrième trimestre
de 2003 a tiré parti d'un gain relatif au règlement d'une dette de 0,6
million de dollars et de la contribution de 0,3 million de dollars
découlant des produits maison au Québec. Exclusion faite des
répercussions de ces deux facteurs, le BAIIA affiche une diminution
nette de 1,4 million de dollars pour la période concernée. Cette baisse
est principalement attribuable au fait que l'augmentation des frais de
vente, frais généraux et dépenses administratives de la société au cours
de la période a été supérieure à la hausse de 4,9 millions de dollars de
la marge bénéficiaire brute.

La dépense d'amortissement a augmenté de 0,4 million de dollars au cours
du trimestre. Cette augmentation s'explique par l'acquisition de
Unibroue et les dépenses en immobilisations engagées pour l'usine de
Guelph.

Les intérêts débiteurs ont augmenté de 0,3 million de dollars au cours
du quatrième en raison du montant élevé des emprunts nets contractés
pour financer l'acquisition de Unibroue. Les faibles taux d'intérêt qui
ont prévalu en 2004 ont partiellement contrebalancé cette hausse.

La provision pour impôt sur le revenu a diminué de 2,9 millions de
dollars par rapport au quatrième trimestre de 2003. Au cours du
quatrième trimestre de 2003, le gouvernement provincial a révoqué les
réductions d'impôts promulguées antérieurement. Ceci a entraîné la
comptabilisation d'une charge hors caisse non répétitive de 1,5 million
de dollars au cours du trimestre en 2003. Suite à des ajustements de fin
d'année de la provision pour impôts de l'exercice concerné, le taux
d'imposition réel de la société s'élevait à 32 % au quatrième trimestre
de 2004.

Analyse comparative des résultats cumulés de l'exercice

L'exercice financier 2004, qui comportait 53 semaines, s'est terminé le
1er janvier 2005, alors que l'exercice financier 2003 comprenait 52
semaines.

Le tableau suivant fait état des résultats par hectolitre de la période
en fonction du nombre d'hectolitres produits et vendus par la société :



---------------------------------------------------------------------
Douze mois terminés Douze mois terminés
le 1er janvier 2005 le 27 décembre 2003
---------------------------------------------------------------------
Produit d'exploitation net 174 $ 163 $
---------------------------------------------------------------------
Coût des produits vendus 87 85
---------------------------------------------------------------------
Marge bénéficiaire brute 87 78
---------------------------------------------------------------------
Frais de vente, frais généraux et
dépenses administratives 58 49
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant l'élément sous-mentionné 29 29
---------------------------------------------------------------------
Gain sur le règlement d'une obligation 0 1
---------------------------------------------------------------------
BAIIA(3) 29 30
---------------------------------------------------------------------
Amortissement 6 6
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant intérêts et impôts 23 24
---------------------------------------------------------------------
Intérêts débiteurs 5 5
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice avant impôts 18 19
---------------------------------------------------------------------
Provision pour impôts 6 8
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 12 $ 11 $
---------------------------------------------------------------------


(3) Le bénéfice avant intérêts, impôts sur les bénéfices et
amortissement ( BAIIA ) ne constitue pas un jalon d'évaluation des
bénéfices en vertu des principes comptables généralement reconnus et,
par conséquent, il ne comporte aucune signification standardisée en
vertu de ces principes au Canada et peut ne pas correspondre aux jalons
d'évaluation utilisés par d'autres sociétés. Le BAIIA représente le
bénéfice avant les intérêts, les impôts sur les bénéfices et la charge
d'amortissement. L'équipe de direction utilise ce jalon pour évaluer les
résultats d'exploitation de chacun de ses secteurs et ceux de la société
dans son ensemble. De plus, ce jalon est important pour l'équipe de
direction puisqu'il est utilisé par les organismes prêteurs de la
société pour évaluer sa capacité de générer des flux de trésorerie sur
une base soutenue et, de ce fait, déterminer les montants qu'ils sont
disposés à lui prêter.


Le produit d'exploitation net de 213,4 millions de dollars pour l'année
représente une augmentation de 15 % par rapport à celui de l'exercice
financier de 2003, qui s'établissait à 185,0 millions de dollars. Cette
hausse découle de l'accroissement de 5 % du volume des ventes des
marques principales, de la hausse de 35 % des ventes par hectolitre de
bières Sapporo et du changement de cap en faveur des produits de
prestige, qui comportent des prix supérieurs, pendant la période.

Le coût des produits vendus s'est établi à 106,2 millions de dollars
pendant la période, contre 96,7 millions de dollars en 2003, soit une
augmentation de 10 %. Cette augmentation s'explique par la hausse de 8 %
du volume total de bières produites et par l'accroissement de 2 $ par
hectolitre du coût moyen des produits vendus.

Les frais de vente, frais généraux et dépenses administratives ont
augmenté de 15,7 millions de dollars en 2004, pour s'établir à 71,2
millions de dollars. Exclusion faite des répercussions de l'inclusion
des frais de vente, frais généraux et dépenses administratives de
Unibroue et de certaines charges non répétitives relatives à
l'acquisition de Unibroue et aux activités d'intégration, les frais de
vente, frais généraux et dépenses administratives sont conformes à la
cible de 55 $ par hectolitre de la société pour l'année.

Le BAIIA du secteur de l'est du Canada a chuté de 0,8 million de dollars
au cours de l'exercice. Exclusion faite des répercussions du règlement
de la dette de l'exercice précédent, de la perte du contrat relatif à la
marque maison au Québec et des coûts d'intégration de Unibroue, le BAIIA
de cette région aurait affiché une hausse de 1,1 million de dollars au
cours de l'année. Etant donné la croissance robuste de la catégorie des
marques de prestige dans l'ouest du Canada et les répercussions de la
grève des employés de Brewer Distributors Ltd (BDL) en mai 2004, le
BAIIA de cette région a connu une hausse de 3,4 millions de dollars.

La dépense d'amortissement de la société a connu une hausse de 14 % au
cours de la période en raison des dépenses en capital importantes
effectuées au cours de l'exercice et des répercussions de l'acquisition
de Unibroue.

Les intérêts débiteurs ont augmenté de 9 % au cours de l'exercice en
raison du montant élevé des emprunts contractés pour financer
l'acquisition de Unibroue. Les faibles taux d'intérêt qui ont prévalu en
2004 ont partiellement contrebalancé la hausse attribuable à la prise en
charge de la dette de Unibroue.

Le taux d'imposition réel de la société s'élève actuellement à 35 %, ce
qui représente une diminution par rapport au taux de 42 % de 2003. La
société a inscrit un ajustement unique de 1,1 million de dollars suite
aux changements importants apportés aux taux d'imposition de l'Ontario
en 2003. Exclusion faite des répercussions de ce rajustement, le taux
d'imposition aurait été de 37 % de 2003. Etant donné la restructuration
interne effectuée au cours de l'exercice, le taux d'imposition de la
société de 2004 était inférieur au taux ajusté de 2003.

Le bénéfice par action dilué a augmenté de 15 % au cours de l'année pour
passer à 0,87 $ l'action, comparativement à 0,76 $ en 2003. Tel qu'il
est énoncé dans la Discussion et analyse de la direction du rapport
annuel de 2003, le bénéfice par action normalisé s'est élevé à 0,81 $.
Le bénéfice par action normalisé pour 2004 s'établissait à 0,90 $. Ce
montant représente le bénéfice par action déclaré de 0,87 $, auquel on
ajoute un montant de 0,03 $ pour rendre compte des coûts d'intégration
non récurrents engagés par la société au troisième trimestre de 2004. Le
bénéfice par action normalisé s'est accru de 11 %, ce qui est conforme à
l'engagement de la société visant à dégager une croissance du bénéfice
par action normalisé de 10 à 15 % au cours de l'année.

Situation financière

La dette bancaire à court terme de la société est passée de 0,6 million
de dollars au 27 décembre 2003 à 9,6 millions de dollars au 1er janvier
2005, principalement en raison de l'augmentation des exigences en
matière de fonds de roulement pendant cette période.

Compte tenu de l'accroissement du volume des ventes des marques
principales et des bières Sapporo au cours du quatrième trimestre de
2004 et de l'inclusion des comptes à recevoir de Unibroue dans le solde
de fin d'exercice, les comptes à recevoir ont augmenté de 11 millions de
dollars. Les stocks ont augmenté de 8,1 millions de dollars en raison
des coûts des matières premières destinées à la production de la canette
argentée de Sapporo et de l'inclusion de la valeur des stocks de
Unibroue pour la première fois dans le solde de fin d'année.

Au 1er janvier 2005, les immobilisations corporelles affichaient une
hausse de 26,1 millions de dollars par rapport au montant déclaré au 27
décembre 2003. Cet état de fait tient à la consolidation des
immobilisations corporelles de Unibroue, qui totalisent 15,7 millions de
dollars, et à l'acquisition d'immobilisations pour d'autres
installations de Sleeman, notamment celles de la brasserie de Guelph,
qui a acquis de nouveaux équipements de brassage, d'emballage et de
traitement des eaux usées pour accroître sa capacité.

La hausse de 18,4 millions de dollars des actifs incorporels s'explique
par la consolidation des actifs incorporels de Unibroue, déduction faite
de la charge d'amortissement pour l'exercice 2004.

Les comptes créditeurs ont légèrement augmenté de 0,8 million de dollars
par rapport au solde déclaré au 27 décembre 2003.

L'endettement à long terme de la société a augmenté de 30,4 millions de
dollars pour financer l'acquisition de Unibroue.

L'augmentation de 3,3 millions de dollars du capital-actions découle de
l'exercice, par certains employés, de leur option d'achat d'actions de
la société pendant l'exercice.

Flux de trésorerie

Analyse comparative du trimestre

Le fonds de roulement net de la société a connu une baisse de 0,6
million de dollars au quatrième trimestre de 2004, comparativement à une
hausse de 1,8 million de dollars à la même période l'année précédente.
Ce changement dans le fonds de roulement explique en grande partie
l'augmentation de 3,5 millions de dollars des flux de trésorerie liés à
l'exploitation enregistrée pendant la période.

Les activités d'investissement ont augmenté de 1,5 million de dollars
comparativement à la même période en 2003. Des dépenses en capital plus
élevées au cours du quatrième trimestre de 2004 expliquent largement
cette hausse.

Les sorties de fonds affectées au financement de la facilité de crédit
non liée à l'exploitation ont augmenté de 2,5 millions de dollars, étant
donné que la société a remboursé une plus grande partie de sa dette à
long terme au cours du trimestre de l'exercice concerné qu'au cours de
celui de l'année précédente.

Suite aux changements survenus dans les activités d'exploitation,
d'investissement et de financement, les sorties de fonds nettes de la
période se sont élevées à 3,0 millions de dollars, alors qu'elles se
chiffraient à 2,5 millions de dollars au quatrième trimestre de 2003. La
sortie de fonds nette des deux périodes a été financée par le prêt
bancaire à l'exploitation de la société.

Analyse comparative des résultats cumulés de l'exercice

Les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation de l'exercice
ont diminué de 0,5 million de dollars pour s'établir à 13,2 millions de
dollars. Au cours de l'exercice, la hausse de 3,0 millions de dollars
des exigences en matière de fonds de roulement a contrebalancé
l'augmentation de 2,5 millions de dollars des flux de trésorerie
provenant des bénéfices.

Les sorties de fonds nettes liées aux activités d'investissement ont
augmenté de 44,0 millions de dollars par rapport à la même période en
2003 étant donné l'investissement de 40,2 millions de dollars nécessaire
pour prendre en charge les actifs de Unibroue. Cette hausse est
également attribuable aux dépenses en immobilisations nettes
additionnelles et à l'acquisition d'actifs incorporels de 5 millions de
dollars. La hausse nette de 1,2 million de dollars des remboursements
des prêts aux cadres au cours de l'exercice a été partiellement
contrebalancée par l'accroissement des sorties de fonds nettes de 2004.

Durant l'exercice, la facilité de crédit non liée à l'exploitation a
généré 26,2 millions de dollars de plus qu'au cours de la même période
de l'exercice précédent. La société a contracté une dette nette à long
terme additionnelle de 24,2 millions de dollars au cours de l'exercice
et a touché la somme de 1,9 million de dollars suite à l'exercice des
options d'achat d'actions de certains employés en 2004.

Suite aux changements susmentionnés des activités d'exploitation,
d'investissement et de financement, les sorties de fonds nettes de
l'exercice se sont élevées à 8,4 millions de dollars, alors que la
société avait bénéficié de rentrées de fonds nettes de 9,9 millions de
dollars au cours de l'exercice précédent. La société a utilisé son prêt
bancaire à l'exploitation pour financer les sorties de fonds nettes de
2004.

Perspectives

La direction estime que la concurrence au sein du marché canadien de la
bière demeurera très vive en 2005. Sleeman demeurera prospère en lançant
de nouveaux produits novateurs et en mettant en oeuvre des initiatives
de vente et de marketing inédites et originales.

De plus, au fur et à mesure que Sleeman tirera parti des avantages
résultants de ses récentes dépenses en immobilisations corporelles et de
l'intégration réussie des opérations de Sleeman et de Unibroue, la
société continuera de réduire ses coûts de production et de distribution
en 2005. En se concentrant sur ses coûts, la société sera en mesure de
faire face aux pressions déflationnistes exercées par ses compétiteurs
ontariens pendant une période prolongée en 2005.

Conformément à la stratégie adoptée en 2004, la société poursuivra les
activités de vente et de marketing touchant ses marques de prestige tout
au long de 2005, ce qui devrait lui permettre de susciter l'intérêt du
consommateur à leur égard. La mise en oeuvre de cette stratégie
permettra une répartition uniforme des dépenses de vente et de marketing
tout au long de l'exercice financier 2005.

L'industrie brassicole continue de consolider ses opérations et Sleeman
reste à l'affût d'occasions de dénicher des entreprises qui répondent à
des critères opérationnels, financiers et stratégiques rigoureux. Compte
tenu de sa situation financière et de son équipe de direction
compétente, la société dispose des ressources nécessaires pour effectuer
de nouvelles acquisitions qui répondent à ces critères.

La société a touché un bénéfice par action normalisé de 0,90 $ en 2004.
Si les conditions actuelles du marché et de la production persistent en
2005 et si les conditions météorologiques sont conformes à la moyenne,
nous prévoyons une hausse d'au moins 10 % du bénéfice par action
normalisé en 2005.

Secteur de l'est du Canada

En 2005, la société continuera de concentrer ses efforts sur la
croissance des ventes des marques de prestige qui comportent des marges
bénéficiaires élevées en vue d'atténuer l'impact des politiques
actuelles de "prix réduits" adoptées par certains concurrents au sein du
segment des bières à prix populaire. Ce changement de cap en faveur des
marques de prestige s'accompagnera probablement d'un produit
d'exploitation net et de marges bénéficiaires par hectolitre supérieurs.

Au Québec, l'équipe combinée de Sleeman Unibroue Inc. se concentrera sur
l'intégration de la production des marques Sleeman à la brasserie de
Chambly et sur la distribution efficace de toutes les marques de la
société à partir de la nouvelle usine située à Lachine. De plus,
l'équipe des ventes et du marketing tirera parti de la position
favorable de la société à titre de deuxième brasseur de bières de
prestige en importance au Québec pour être mieux représentée en magasins
et accroître les ventes des marques de prestige de Sleeman et de
Unibroue.

En 2005, la société s'attend à enregistrer de nouveau un taux de
croissance à deux chiffres du volume des ventes dans les Maritimes et
aux Etats-Unis. Les marques de Sleeman et de Unibroue contribueront à
cette croissance dans le territoire américain en 2005.

Secteur de l'ouest du Canada

La société prévoit que son portefeuille de marques de prestige
continuera de connaître une forte croissance dans toutes les provinces
de l'ouest canadien. Cela dit, le portefeuille de bières à prix
populaire de Sleeman en Alberta risque de se heurter à des difficultés
compte tenu du fait que les brasseurs de petite envergure de cette
province ont pu réduire fortement leurs prix à la lumière des
modifications fiscales provinciales favorables qui sont entrées en
vigueur en 2002. Compte tenu de ces tendances, la société estime que la
majorité des ventes au sein de ce segment proviendront une fois de plus
des marques de prestige en 2005.

La société étudie toujours diverses options pour combler ses besoins
prévus à long terme en matière de production dans l'ouest du Canada.

Sommaire des renseignements trimestriels pour les huit derniers
trimestres

Le tableau suivant fait état des résultats trimestriels de la société
pour les huit derniers trimestres :



T1 2003 T2 2003 T3 2003 T4 2003
---------------------------------------------------------------------
Produit d'exploitation net 33 313 $ 49 892 $ 53 091 $ 48 740 $
---------------------------------------------------------------------
Frais de vente, frais
généraux et dépenses
administratives 8 383 $ 16 792 $ 16 985 $ 13 364 $
---------------------------------------------------------------------
BAIIA 5 551 $ 6 367 $ 9 530 $ 11 952 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 1 906 $ 2 049 $ 4 359 $ 3 940 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action - de base 0,12 $ 0,13 $ 0,27 $ 0,25 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action - dilué 0,12 $ 0,13 $ 0,27 $ 0,24 $
---------------------------------------------------------------------



---------------------------------------------------------------------
T1 2004 T2 2004 T3 2004 T4 2004
---------------------------------------------------------------------
Produit d'exploitation net 38 280 $ 58 712 $ 60 727 $ 55 635 $
---------------------------------------------------------------------
Frais de vente, frais
généraux et dépenses
administratives 11 492 $ 19 134 $ 20 705 $ 19 873 $
---------------------------------------------------------------------
BAIIA 6 425 $ 9 033 $ 10 777 $ 9 708 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 2 217 $ 3 842 $ 4 463 $ 3 904 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action - de base 0,14 $ 0,24 $ 0,27 $ 0,24 $
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice par action - dilué 0,14 $ 0,23 $ 0,27 $ 0,23 $
---------------------------------------------------------------------


Annonce de la conférence téléphonique trimestrielle

Veuillez noter que la conférence téléphonique de la société à
l'intention des analystes et des médias sera diffusée en direct sur le
Web, à www.cdn-news.com et sur la section "Relations avec les
investisseurs" de Sleeman, à www.sleeman.com, le 10 mars 2005 à 11 h,
heure de l'Est. Les participants auront besoin de Windows Media
Player™, qu'ils peuvent télécharger avant la conférence téléphonique.
Il faut composer le (416) 405-9328 ou le (800) 387-6216 pour y assister.
Pour vous assurer d'être de la partie, veuillez appeler environ cinq
minutes avant le début de la conférence. Ceux qui ne peuvent y assister
pourront en écouter un enregistrement lorsqu'elle aura pris fin et ce,
jusqu'au 17 mars 2005. Pour ce faire, il faudra composer le (416)
695-5800 ou le (800) 408-3053. Le numéro de réservation est le 3142511.
Tous les actionnaires et autres parties intéressées sont invités à se
joindre à cette diffusion Web à titre d'auditeurs.

Sleeman Breweries Ltd. est le principal brasseur et distributeur de
bières de prestige au Canada et la troisième société de brasserie en
importance au pays. La société a complété son portefeuille de base
composé des marques Sleeman, qui sont offertes dans chaque province, à
l'aide d'une gamme de marques régionales exceptionnelles. Il s'agit de
Okanagan Spring et Shaftebury en Colombie-Britannique et en Alberta, de
Upper Canada en Ontario, de Unibroue au Québec et de Maclays au Canada
Atlantique. Sleeman a percé le marché en plein essor des bières à prix
populaire en 1999 grâce à l'acquisition du portefeuille des marques
Stroh au Canada. La société commercialise et/ou distribue des produits
importés de calibre international, tels que Guinness, Grolsch, Samuel
Adams, Scottish & Newcastle (y compris le cidre anglais Bulmers
Strongbow), Sapporo et Pilsner Urquell, et a conclu des ententes de
production avec la brasserie japonaise Sapporo pour ses produits. De
plus, les bières de la société sont également offertes dans certains
marchés américains, britanniques et européens. Veuillez visiter notre
site Web à www.sleeman.com.

Déclarations prospectives

Toutes les déclarations figurant dans ce communiqué de presse qui ne
sont pas directement et exclusivement reliées à des faits antérieurs
constituent des déclarations prospectives. Ces déclarations rendent
compte des intentions, projets, attentes et convictions de Sleeman
Breweries Ltd. et sont assujetties à des risques, à des incertitudes et
à d'autres facteurs, dont plusieurs sont indépendants de la volonté de
la société. En raison de ces facteurs, il se pourrait que les résultats
réels divergent de façon importante de ces déclarations prospectives.
Sleeman Breweries Ltd. renonce à toute intention ou obligation de mettre
à jour ou réviser ces déclarations prospectives à la lumière de nouveaux
renseignements, d'événements futurs et d'autres circonstances.



Etats consolidés des résultats-non vérifiés
Pour les trois mois terminés le 1er janvier 2005
(tous les montants sont exprimés en milliers de dollars, sauf les
montants par action et par hectolitre)



3 mois terminés 3 mois terminés le Variation
1er janvier 2005 27 décembre 2003 (en %)


Produit d'exploitation net 55 635 $ 48 740 $ 14

Coût des produits vendus 26 054 24 015 8
---------------------------------------------------------------------
Marge bénéficiaire brute 29 581 24 725 20

Frais de vente, frais généraux
et dépenses administratives 19 873 13 364 49
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant l'élément
sous-mentionné 9 708 11 361 (15)
---------------------------------------------------------------------

Gain sur le règlement d'une
obligation - 591 (100)
---------------------------------------------------------------------

BAIIA 9 708 11 952 (19)

Amortissement 2 019 1 570 29
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant intérêts et
impôts sur les bénéfices 7 689 10 382 (26)

Intérêts débiteurs 1 968 1 672 18
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant impôts 5 721 8 710 (34)

Provision pour impôts 1 817 4 770 (62)
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net 3 904 $ 3 940 $ (1)
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Total des hectolitres
pro forma 340 000 312 000

Bénéfice par action - de base 0,24 $ 0,25 $
Bénéfice par action - dilué 0,23 $ 0,24 $
Nombre d'actions ordinaires
moyen pondéré au cours de
la période
-de base 16 437 499 16 006 174
-dilué 16 836 847 16 258 886



Les notes ci-jointes font partie intégrante des états financiers
consolidés.
Ces états financiers doivent être lus de pair avec les états
financiers annuels vérifiés.
Certains montants de la période précédente ont été redressés pour
se conformer à la présentation des états financiers de la période
concernée.



Etats consolidés des résultats-non vérifiés
Pour les douze mois terminés le 1er janvier 2005
(tous les montants sont exprimés en milliers de dollars, sauf les
montants par action et par hectolitre)


Douze mois terminés Douze mois terminés Variation
le 1er janvier 2005 le 27 décembre 2003 (en %)

Produit
d'exploitation net 213 354 $ 185 036 $ 15

Coût des produits vendus 106 207 96 703 10
---------------------------------------------------------------------
Marge bénéficiaire brute 107 147 88 333 21

Frais de vente, frais généraux
et dépenses administratives 71 204 55 523 28
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant l'élément
sous-mentionné 35 943 32 810 10
---------------------------------------------------------------------

Gain sur le règlement d'une
obligation - 591 (100)
---------------------------------------------------------------------

BAIIA 35 943 33 401 8

Amortissement 7 172 6 301 14
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant intérêts et
impôts sur les benefices 28 771 27 100 6

Intérêts débiteurs 6 643 6 097 9
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice avant impôts 22 128 21 003 5

Provision pour impôts 7 702 8 750 (12)
---------------------------------------------------------------------

Bénéfice net 14 426 $ 12 253 $ 18
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------


Total des hectolitres
pro forma 1 350 000 1 255 000

Bénéfice par action - de base 0,89 $ 0,77 $
Bénéfice par action - dilué 0,87 $ 0,76 $
Nombre d'actions ordinaires
moyen pondéré au cours de
l'exercice
-de base 16 259 645 15 971 050
-dilué 16 630 069 16 219 330



Les notes ci-jointes font partie intégrante des états financiers
consolidés.
Ces états financiers doivent être lus de pair avec les états
financiers annuels vérifiés.
Certains montants de la période précédente ont été redressés pour se
conformer à la présentation des états financiers de la période
concernée.




Bilans consolidés-non vérifiés
Au 1er janvier 2005
(tous les montants sont exprimés en milliers de dollars)

1er janvier 2005 27 décembre 2003
---------------------------------------------------------------------
Actif (vérifiés)

Actif à court terme
Comptes à recevoir 48 842 $ 37 878 $
Stocks 39 147 31 054
Charges payées d'avance 6 589 5 379
---------------------------------------------------------------------
94 578 74 311

Immobilisations corporelles 100 748 74 691
Effets à long terme à recevoir 1 083 2 166
Placements à long terme 3 311 6 337
Actifs incorporels 104 852 86 443
---------------------------------------------------------------------
304 572 $ 243 948 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------
Passif

Passif à court terme
Dette bancaire 9 634 $ 555 $
Comptes créditeurs et charges à payer 43 566 42 776
Portion de la dette à long terme échéant
dans moins de an an 12 043 13 374
---------------------------------------------------------------------
65 243 56 705

Dette à long terme 103 616 71 916
Passif d'impôts futurs 13 929 11 527
---------------------------------------------------------------------
182 788 $ 140 148 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Avoir des actionnaires
Capital-actions 48 353 45 075
Surplus d'apport 308 28
Bénéfices non répartis 73 123 58 697
---------------------------------------------------------------------
121 784 103 800
---------------------------------------------------------------------
304 572 $ 243 948 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------



Etats consolidés des bénéfices non répartis-non vérifiés
Pour les douze mois terminés le 1er janvier 2005
(tous les montants sont exprimés en milliers de dollars)


Douze mois Douze mois
terminés le terminés le
1er janvier 27 décembre
2005 2003
---------------------------------------------------------------------

Bénéfices non répartis au début de
l'exercice 58 697 $ 46 444 $

Bénéfice net de l'exercice 14 426 12 253

Bénéfices non répartis à la fin de
l'exercice 73 123 $ 58 697 $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Les notes ci-jointes font partie intégrante des états financiers
consolidés.
Ces états financiers doivent être lus de pair avec les états
financiers annuels vérifiés.



Etats consolidés des flux de trésorerie-non vérifiés
Pour l'exercice terminé le 1er janvier 2005
(tous les montants sont exprimés en milliers de dollars)

3 mois terminés le 12 mois terminés le
1er 27 1er 27
janvier décembre janvier décembre
2005 2003 2005 2003
Rentrées (sorties) de fonds
nettes liées aux activités
suivantes :

EXPLOITATION
Bénéfice net 3 899 $ 3 940 $ 14 426 $ 12 253 $
Eléments sans effet sur la
trésorerie

Amortissement 2 019 1 570 7 172 6 301
Impôts futurs 966 1 062 2 184 3 221
Gain sur le règlement d'une
obligation - (591) - (591)
Charges hors caisse comprises
dans le revenu (au net) (180) (291) (314) (90)
Charge de rémunérations à base
d'actions 70 28 280 28
Perte (gain) provenant de la
cession d'équipement (5) - (5) 4
---------------------------------------------------------------------
6 769 5 718 23 743 21 126

Variations des éléments hors
caisse du fonds de roulement 664 (1 812) (10 544) (7 533)
---------------------------------------------------------------------
7 433 3 906 13 199 13 593
---------------------------------------------------------------------

INVESTISSEMENT
Acquisition d'entreprise - - (40 265) -
Produit de la vente d'un contrat
avec une agence - - 1 176 980
Achats d'immobilisations
corporelles (6 104) (3 042) (15 735) (8 652)
Acquisition d'actifs incorporels (223) (1 091) (859) (2 105)
Produits de la cession de prêts
aux cadres - - 1 499 249
Produits de la cession
d'immobilisations corporelles 630 - 630 19
---------------------------------------------------------------------
(5 697) (4 133) (53 554) (9 509)
---------------------------------------------------------------------

FINANCEMENT
Augmentation nette des prêts
bancaires à l'exploitation 3 021 2 525 8 388 (9 906)
Options d'achat d'actions
exercées 203 132 3 274 1 322
Produits de la dette à long
terme - - 41 193 90 000
Dette à long terme -
remboursement de capital (4 960) (2 430) (12 500) (85 500)
---------------------------------------------------------------------
(1 736) 227 40 355 (4 084)
---------------------------------------------------------------------

FLUX DE TRESORERIE NETS ET SOLDE
DES ESPECES A LA FIN DE
L'EXERCICE - $ - $ - $ - $
---------------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------------

Information additionnelle à
l'égard des flux de trésorerie :
Intérêts versés 2 628 $ 1 672 $ 7 433 $ 6 121 $
Impôts nets sur les bénéfices
versés 637 $ (189)$ 7 434 $ 3 332 $

Les notes ci-jointes font partie intégrante des états financiers
consolidés.
Ces états financiers doivent être lus de pair avec les états
financiers annuels vérifiés.


Notes afférentes aux états financiers - non vérifiées
(en milliers de dollars, sauf les montants par action)

1. DESCRIPTION DES ACTIVITES

La société développe, produit, importe, commercialise et distribue de la
bière destinée à la vente aux organismes provinciaux de distribution de
boissons alcoolisées et aux entités engagées dans l'industrie de la
restauration au Canada.

Les états financiers de la société ont été dressés conformément aux
principes comptables généralement reconnus du Canada.

Les activités de la société ont un caractère saisonnier. De ce fait, les
produits sont habituellement plus élevés pendant les deuxième et
troisième trimestres alors qu'ils atteignent leur niveau le plus faible
au premier trimestre de l'exercice.

2. PRINCIPALES CONVENTIONS COMPTABLES

L'information présentée dans ces états financiers consolidés non
vérifiés ne tient pas compte de toutes les exigences des principes
comptables généralement reconnus du Canada, auxquelles des états
financiers annuels doivent satisfaire. Ces états financiers consolidés
non vérifiés devraient être lus de pair avec les états financiers
annuels consolidés pour l'exercice terminé le 27 décembre 2003.

Ces états financiers consolidés non vérifiés ont été préparés selon les
mêmes conventions comptables que celles généralement utilisées pour
dresser les états financiers annuels consolidés.

Rémunérations à base d'actions

Depuis le 29 décembre 2002, la société a adopté les dispositions prévues
en vertu des modifications apportées au chapitre 3870 en 2003. Ces
modifications exigent l'adoption de la méthode de comptabilisation
fondée sur la juste valeur pour tous les régimes de rémunération à base
d'actions offerts aux employés et ce, de manière prospective. De ce
fait, toutes les actions et toutes les options d'achat d'actions émises
aux employés au cours de l'exercice financier de 2003 et par la suite
ont été évaluées à leur juste valeur au moment de l'octroi. Ainsi, la
société a enregistré une dépense de rémunération de manière prospective
sur la période d'acquisition de droits prévue.

La société offre à ses employés deux régimes d'options d'achat d'actions
sur une base discrétionnaire. Les options d'achat d'actions ont
généralement une durée de cinq à dix ans et chaque attribution est
habituellement acquise au rythme d'un tiers par an pendant les trois
années suivant la date d'octroi. Au cours de l'exercice, la société a
octroyé 195 000 options à un prix d'exercice de 11,56 $. La société a
octroyé 150 000 options d'achat d'actions au cours de l'exercice
précédent. De ce montant, 35 000 et 115 000 options ont été octroyées à
un prix d'exercice de 9,76 $ et de 10,00 $ respectivement.

Au cours du trimestre, une dépense de rémunération s'élevant à 70 $ à
l'égard des options d'achat d'actions a été passée en charge (sur une
base cumulative, un montant de 280 $ a été passé en charge). La juste
valeur de chaque option octroyée en 2004 a été estimée à la date
d'octroi en utilisant le modèle d'établissement du prix des options
Black-Scholes. Ce modèle a recours aux hypothèses suivantes à l'égard
des moyennes pondérées pour déterminer la valeur des attributions
octroyées au cours de l'exercice : rendement de 0 %; volatilité prévue
de 24 %; taux d'intérêt sans risque de 3,5 %; et durée de vie prévue de
4 ans (en 2003, les hypothèses étaient les suivantes : rendement de 0 %;
volatilité prévue de 25 %; taux d'intérêt sans risque de 3,5 %; et durée
de vie prévue de 4 ans).

La société n'a imputé aux résultats aucune charge de rémunération pour
les options d'achat d'actions émises avant le 28 décembre 2002. Si la
société avait établi une charge de rémunération à l'égard des options
d'achat d'actions basée sur la juste valeur, à la date d'octroi, des
attributions octroyées au cours de l'exercice de 2002, le revenu net et
le bénéfice par action de la période courante et de la période
comparative de 2003 auraient été ramenés aux montants pro forma indiqués
dans le tableau ci-dessous :



---------------------------------------------------------------------



3 mois 3 mois 12 mois 12 mois
(En milliers de terminés le terminés le terminés le terminés le
dollars, sauf 1er 27 1er 27
les montants janvier décembre janvier décembre
par action) 2005 2003 2005 2003
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net déclaré 3 904 $ 3 940 $ 14 426 $ 12 253$
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net - pro forma 3 900 3 932 14 413 12 221

---------------------------------------------------------------------
Bénéfice net par action
déclaré 0,24 $ 0,25 $ 0,89 $ 0,77$
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice de base par action
- pro forma 0,24 0,25 0,89 0,77

---------------------------------------------------------------------
Bénéfice dilué par action
déclaré 0,23 $ 0,24 $ 0,87 $ 0,76$
---------------------------------------------------------------------
Bénéfice dilué par action
- pro forma 0,23 0,24 0,87 0,75
---------------------------------------------------------------------


La juste valeur de chaque option octroyée en 2002 a été estimée à la
date d'octroi en utilisant le modèle d'établissement du prix des options
Black-Scholes. Ce modèle a recours aux hypothèses suivantes à l'égard
des moyennes pondérées pour déterminer la valeur des attributions
octroyées au cours de la période : rendement de 0 %; volatilité prévue
de 27 %; taux d'intérêt sans risque de 5 %; et durée de vie prévue de 4
ans.

Ecarts d'acquisition et autres actifs incorporels

Les écarts d'acquisition et les autres actifs incorporels qui comportent
une durée de vie indéfinie ne sont pas amortis, mais ils sont évalués à
la valeur comptable ou à la juste valeur, selon la moins élevée. Les
écarts d'acquisition sont soumis à un test de dépréciation tous les ans.

Comptabilité de couverture

Le 28 décembre 2003, la société a adopté les dispositions de la Note
d'orientation concernant la comptabilité de l'ICCA NOC-13, intitulée
"Relations de couverture". Cette note d'orientation détermine les
conditions d'application de la comptabilité de couverture. L'objectif de
la comptabilité de couverture est d'assurer que les gains, pertes,
produits et charges compensatoires sur les transactions et les
instruments dérivés connexes sont constatés dans les résultats au cours
de la même ou des mêmes périodes.

Autres prises de position

Le 28 décembre 2003, la société a adopté prospectivement les nouvelles
recommandations exigées par les chapitres 3063 et 3110 du Manuel de
l'ICCA, intitulés "Dépréciation d'actifs à long terme" et "Obligations
liées à la mise hors service d'immobilisations" respectivement. La
société est d'avis que ces nouvelles recommandations n'auront pas de
répercussions importantes sur les résultats déclarés de l'exercice
courant ou sur ceux des exercices ultérieurs.

3. ACTIONS EN CIRCULATION

Au 1er janvier 2005, la société avait 16 452 359 actions ordinaires en
circulation et 1 007 615 options d'achat d'actions ordinaires en
circulation en vertu du régime d'options d'achat d'actions des employés
de la société.

4. INFORMATION SECTORIELLE

Sleeman Breweries Ltd., le plus important brasseur de bière de prestige
au Canada, produit et commercialise plusieurs marques de bières uniques
en leur genre. La société exploite des brasseries à Guelph en Ontario, à
Chambly au Québec, à Calgary en Alberta, à Dartmouth en Nouvelle-Ecosse,
à Vernon en Colombie-Britannique et à La Crosse au Wisconsin. Les
secteurs isolables dans lesquels oeuvre la société représentent un
regroupement d'unités stratégiques sectorielles qui produisent et
vendent la bière dans des marchés géographiques distincts. Ces unités
sont gérées séparément, car chacune d'entre elles est assujettie à des
conditions commerciales différentes en ce qui concerne la
réglementation, les préférences des consommateurs ainsi que les ventes
et les réseaux de distribution.

La société possède deux secteurs isolables : les activités de l'est du
Canada et celles de l'ouest du Canada. Les conventions comptables
adoptées par les secteurs sont les mêmes que celles décrites dans le
sommaire des principales conventions comptables. La société comptabilise
les ventes et les transferts intersectoriels au prix coûtant pour le
secteur à l'origine du transfert. Le rendement de chaque secteur est
évalué en fonction du bénéfice avant les intérêts, les impôts sur les
bénéfices et l'amortissement ("BAIIA").

Les tableaux suivants donnent les renseignements relatifs à l'actif et
aux profits et pertes de chaque secteur :



Est du Ouest du Est du Ouest du
Canada Canada Total Canada Canada Total
------------------------------------------------------------------------
Trimestre terminé le Exercice terminé
1er janvier 2005 le 1er janvier 2005

Produits provenant
de clients
extérieurs 39 370 $ 16 265 $ 55 635 $ 142 606 $ 70 748 $ 213 354 $

Produits
intersectoriels 1 253 - 1 253 8 811 - 8 811

BAIIA 6 557 3 151 9 708 21 503 14 440 35 943

Amortissement 1 414 605 2 019 5 126 2 046 7 712

Actif du
secteur 227 833 76 739 304 572 227 833 76 739 304 572

Dépenses en
immobilisations 4 585 1 519 6 104 27 898 3 500 31 398
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------
Trimestre terminé le Exercice terminé le
27 décembre 2003 27 décembre 2003

Produits
provenant
de clients
extérieurs 35 785 $ 14 995 $ 48 740 $ 125 826 $ 59 210 $ 185 036 $

Produits
intersectoriels 1 865 - 1 865 7 531 - 7 531

BAIIA 8 377 3 575 11 952 22 355 11 046 33 401

Amortissement 1 181 389 1 570 4 676 1 625 6 301

Actif
du secteur 168 733 72 831 241 564 168 733 72 831 241 564

Dépenses en
immobilisations 2 808 234 3 042 6 319 2 310 8 629
------------------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------------------


5. ACQUISITION D'ENTREPRISE

Le 30 juin 2004, la société a pris possession et acheté 4 143 254
actions à droit de vote multiple ("DVM") de Unibroue Inc. ("Unibroue")
et 1 587 140 actions à droit de vote subalterne ("DVS") de Unibroue,
représentant 100 % des actions à DVM en circulation et 91,2 % des
actions à DVS. La société a par la suite exercé son droit, en vertu de
la Loi canadienne sur les sociétés par action ("LCSA"), d'acheter les
actions à DVS qui n'avaient pas été déposées en vertu de l'offre
d'achat. Tel qu'il a été mentionné dans le communiqué de presse du 20
avril 2004, Sleeman a versé la somme de 5,25 $ en espèces pour chaque
action.

L'actif net pris en charge selon la méthode de l'acquisition s'établit
comme suit :



Contrepartie en espèces et coût d'acquisition 40 265 $
------------------------------------------------------------------------

Répartis selon la juste valeur de l'actif net acquis :
Actif à court terme 7 221
Immobilisations corporelles 15 663
Actifs incorporels 19 966
Passif à court terme (2 367)
Passif d'impôts futurs (218)
------------------------------------------------------------------------
40 265 $
------------------------------------------------------------------------


6. CHIFFRES COMPARATIFS

Certains chiffres comparatifs ont été redressés pour se conformer à la
présentation des états financiers de l'exercice concerné.

-30-

Renseignements

  • POUR PLUS D'INFORMATIONS, COMMUNIQUER AVEC:
    Sleeman Breweries Ltd.
    John Sleeman
    Président du conseil et chef de la direction
    (519) 822-1834
    (519) 822-0221 (FAX)
    ou
    Sleeman Breweries Ltd.
    Dan Rogozynski
    V.-p. finances et administration
    (519) 826-5494
    (519) 822-2850 (FAX)
    www.sleeman.com