Société de sauvetage

Société de sauvetage

16 mars 2011 14h22 HE

Société de sauvetage : Une initiative qui sauvera des vies

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 16 mars 2011) - À titre d'organisme à but non lucratif œuvrant en prévention de la noyade depuis plus de 100 ans et chef de file reconnu par l'Organisation mondiale de la Santé, la Société de sauvetage accueille avec enthousiasme l'annonce d'un investissement de 5 millions du Gouvernement du Canada en matière de prévention des traumatismes chez les jeunes dans les sports et activités récréatives. 

Chaque année, ce sont plus de 500 Canadiens qui perdent la vie par noyade. Au pays, la noyade demeure la deuxième cause de décès par traumatisme non intentionnel chez les enfants de moins de 10 ans.

« La plupart des enfants adorent la baignade et croient souvent à tort savoir nager. Le programme Nager pour survivremd démystifie ce phénomène. Les sommes annoncées aujourd'hui pourraient très bien nous aider à déployer cette norme dans toutes les régions du Canada, » explique monsieur Yvan Chalifour, chef de la direction à la Société de sauvetage.

Par l'entremise de ses divisions provinciales et de ses sauveteurs ainsi qu'avec le travail incontestable de ses membres bénévoles, la Société de sauvetage s'implique dans les différents milieux pour prévenir les traumatismes associés à l'eau. C'est ainsi que chaque année plus de 700 000 jeunes Canadiens participent aux activités éducatives de l'organisme et que la Semaine nationale de prévention de la noyade prend forme : par la communauté, pour la communauté.

« Parce que nous croyons qu'il y a encore beaucoup de prévention à effectuer, c'est donc avec plaisir que nous offrons notre entière collaboration à l'honorable Gary Lunn, ministre d'État (sport), et à l'honorable, Leona Aglukkaq, ministre de la Santé, afin que tous les jeunes Canadiens adoptent un comportement Aqua Bonmd. Que ce soit par le biais de nos programmes actuels ou de nouvelles initiatives, la Société de sauvetage mettra de l'avant son expertise en formation en sauvetage et en prévention de la noyade, » mentionne monsieur Yvan Chalifour.

Renseignements