SOURCE: Société géographique royale du Canada

Société géographique royale du Canada

09 sept. 2014 14h28 HE

Société géographique royale du Canada : découverte de l'épave de l'un des vaisseaux de l'expédition Franklin

OTTAWA, ON--(Marketwired - 9 septembre 2014) - John Geiger, Chef de la direction de la Société géographique royale du Canada (SGRC) acclame la découverte, par l'Expédition du détroit de Victoria 2014, de l'épave de l'un des deux vaisseaux disparus de l'Expédition arctique britannique de 1845-48 commandée par Sir John Franklin.

" Il s'agit de l'une des deux plus importantes épaves encore non localisées à travers le monde. La découverte de l'un des deux vaisseaux disparus de l'expédition Franklin laisse entrevoir la possibilité que le mystère entourant le sort tragique de cette expédition sera enfin élucidé ", a declaré M. Geiger qui, à titre de Chef d'expédition pour la SGRC, participait aux recherches qui étaient en cours dans le détroit de Victoria.

M. Geiger a ajouté qu'il s'agit " d'une découverte qui promet de faire la lumière sur les derniers jours désespérés de cette malheureuse expédition ". Expert reconnu sur l'expédition Franklin, M. Geiger est co-auteur du livre Frozen in Time: the Fate of the Franklin Expedition. " L'Expédition Franklin , et la recherche afin de comprendre son sort, reste au fonds du claim du Canada concernant la souveraineté dans l'Arctique ".

L'expédition de recherche organisée par le gouvernement du Canada pour retrouver HMS Erebus et HMS Terror, les deux navires disparus de l'Expédition Franklin, était dirigée par Parcs Canada avec la participation de chefs de file en exploration réunis sous l'égide de la Société géographique royale du Canada. Ceux-ci incluaient la Fondation W. Garfield Weston, One Ocean Expeditions, Shell Canada et la Fondation de recherche sur l'Arctique. Cette dernière avait également assigné le VR Martin Bergmann, son navire de recherche scientifique, à l'Expédition du détroit de Victoria 2014. Toutes les navires ont porté le drapeau d'expedition de la SGRC.

" Pour au-delà de 150 ans, le sort des vaisseaux de l'expédition Franklin aura demeuré un mystère. La Foundation W. Garfield Weston est heureuse d'avoir contribué à cette découverte historique et désire féliciter nos partenaires pour le success remporté par l'expédition de cette année. Notre équipe et les efforts qu'elle a déployés témoignent de notre savoir-faire en histoire, en science ainsi que pour la souveraineté de notre grand pays. Nous sommes fiers d'être Canadiens " a renchéri M. Geordie Dalglish, directeur de la Foundation W. Garfield Weston et président du Comité du nord de la fondation.

Pour sa part, M. Andrew Prossin, directeur général de One Ocean Expeditions a affirmé qu'il s'agit " d'un moment important pour le Canada et pour les Canadiens du nord au sud. C'est un effort typiquement Canadien qui a combiné un esprit tout à fait spécial, notre savoir faire et notre sens de l'innovation. Tous les membres de One Ocean Expeditions sont fiers d'avoir joué un rôle vital dans l'expedition de cette année ".

À titre de member de l'équipe de la SGRC qui a participé à l'Expédition 2014 du détroit de Victoria, M. Robert Blaauw, gestionnaire du thème et des politiques sur l'Arctique de Shell, a indiqué que " Shell est fier d'être associé au succès de l'expédition qui a localisé l'un des vaisseaux disparus de Franklin. Ceci s'avère de première importance pour l'histoire du Canada et de la Grande-Bretagne et constitue une célébration de l'exploration de l'Arctique. À travers son partenariat avec la Société géographique royale du Canada, Shell Canada anticipe avec fierté de partager l'incroyable histoire de l'Expédition Franklin dans les écoles à travers le Canada ".

S'exprimant en tant que président de la Fondation de recherche sur l'Arctique et membre du partenariat assemblé par la SGRC, M. Jim Balsillie a ajouté " qu'il s'agit définitivement d'une grande réussite pour tous les participants, une que je vois non pas comme une fin mais plutôt comme l'occasion d'un nouveau départ. Je nourris l'espoir que cet accomplissement permettra aux Canadiens d'accroître leurs connaissances de l'Arctique et, ce faisant, d'intensifier leur engagement envers cette immense région qui a façonné l'histoire du Canada, qui joue aujourd'hui un rôle déterminant pour notre sécurité et qui offre un potentiel énorme pour l'avenir des communautés nordiques et du pays tout entier ".

La Société géographique royale du Canada demeure le centre de la géographie et l'exploration pour le Canada. Fondée en 1929, la Société se dédie à la promotion de l'alphabétisation géographique à travers sa programmation éducative, Canadian Geographic éducation, et de mieux connaitre le Canada aux Canadiens et au monde entier par ses éditions, ses primes, conferences and des bourses pour la recherche et les expeditions.

Renseignements