BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier
BMO Banque de Montreal

BMO Banque de Montreal

02 déc. 2011 11h45 HE

Sondage de BMO : Est-il de mauvais goût d'utiliser ses points de fidélité pour acheter ses cadeaux des fêtes? Les Canadiens croient que non

Les résultats d'un sondage révèlent qu'un Canadien sur cinq prévoit d'échanger ses points de récompense contre des cadeaux aux fêtes cette année.

- Les échanges de points de récompense pour acheter des cadeaux ont augmenté de 6 pour cent pour atteindre 20 pour cent aux fêtes cette année.

- Quatre-vingt cinq pour cent des répondants jugent acceptable d'utiliser des points de récompense pour acheter des cadeaux.

- Vingt-six pour cent de ceux qui utilisent des points de récompense pour acheter des cadeaux disent qu'ils utiliseront l'argent ainsi économisé pour acheter d'autres cadeaux pour la famille et les amis.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 2 déc. 2011) - Selon les résultats du sondage annuel de BMO sur les prévisions de dépenses pour le temps des fêtes, plus que jamais, les Canadiens prévoient d'échanger des points de récompense contre des cadeaux cette année.

« Les Canadiens estiment qu'il n'y a pas lieu de se gêner d'utiliser ses points de fidélisation pour offrir des cadeaux, affirme Su McVey, vice-présidente, Communications clientèle et marketing, BMO Banque de Montréal. Plus de 85 pour cent des répondants à notre sondage nous ont dit qu'ils ne considèrent pas qu'utiliser ses points de récompense pour acheter des cadeaux soit une pratique de mauvais goût; en fait, l'intention d'utiliser des points de récompense comme alternative à l'argent comptant ou au crédit pour acheter des cadeaux aux fêtes s'est accrue de 6 pour cent pour atteindre 20 pour cent cette année, comparativement à 14 pour cent en 2010. »

Bien que les cartes de crédit (64 pour cent), les cartes de débit (57 pour cent) et l'argent comptant (56 pour cent) demeurent les trois modes de paiement préférés, la pratique d'échange des points de récompense comme quatrième option suggère que les Canadiens cherchent des façons d'étendre leur pouvoir d'achat. C'est une bonne nouvelle pour les détaillants car ce souci d'économie ne se substitue pas aux achats faits en magasin ou en ligne.

« Les Canadiens, qui prévoient dépenser 1 397 $ en moyenne aux fêtes, sont à la fois frugaux et généreux, puisque 26 pour cent des personnes interrogées ont indiqué qu'elles utiliseraient les économies réalisées à l'échange de leurs points de récompense pour acheter d'autres cadeaux », a poursuivi Mme McVey.

LoyaltyOne qui, avec BMO, a fondé le programme AIR MILES en 1992, précise qu'au cours de la période de magasinage du temps des fêtes, le taux d'échange connaît une forte hausse dans toutes les catégories du programme de récompense AIR MILES, les appareils électroniques et les jouets enregistrant les plus fortes augmentations.

Échangez tôt pour éviter les déceptions

Les Canadiens qui prévoient d'échanger des points de récompense contre des cadeaux cette année ne devraient pas tarder. Pour vous assurer que vos cadeaux soient sous le sapin le 25 décembre, vous devrez passer votre commande au plus tard le 14 décembre, date limite à laquelle la livraison des articles commandés dans le catalogue AIR MILES pourra être garantie pour Noël.

Les destinations soleil ont la cote

Les échanges de points contre des voyages sont aussi en forte hausse en cette période de l'année. Le sondage a révélé que 13 pour cent des Canadiens prévoient d'utiliser leurs points de récompense pour voyager aux fêtes. Les destinations soleil demeurent le choix de voyage le plus populaire, selon LoyaltyOne. Cette année, les cinq destinations les plus prisées des adhérents AIR MILES sont les suivantes :

  1. Mexique
  2. Cuba
  3. République dominicaine
  4. Jamaïque
  5. Bahamas

Les adhérents aux programmes de récompense qui espèrent réserver des vols ou d'autres types de déplacement pour les fêtes devraient s'assurer de le faire bien avant la date du voyage.

Répartition régionale de l'utilisation des points de fidélisation

  • Les Ontariens sont les plus enclins à utiliser leurs points de récompense pour acheter des cadeaux (25 pour cent), tandis que les Québécois le sont les moins (14 pour cent).
  • Les Britano-Colombiens ont été les moins disposés à dire qu'utiliser des points de récompense pour acheter des cadeaux était de mauvais goût (7 pour cent).
  • Les résidents des provinces de l'Atlantique étaient les plus susceptibles d'utiliser l'argent économisé en utilisant leurs points de récompense pour acheter d'autres cadeaux (34 pour cent).
TOTAL Atl. Qué. Ont. Man./
Sask.
Alb. C.-B.
Cette année, j'achèterai davantage de cadeaux aux fêtes avec mes points de récompense. 20 % 22 % 14 % 25 % 17 % 22 % 12 %
Lorsque j'utilise des points de récompense, j'achète habituellement d'autres cadeaux avec l'argent économisé. 26 % 34 % 22 % 29 % 28 % 26 % 19 %
J'estime qu'il est de mauvais goût d'utiliser des points de récompense pour acheter des cadeaux aux fêtes. 15 % 25 % 15 % 16 % 7 % 17 % 10 %
J'entend utiliser des points de récompense pour voyager aux fêtes. 13 % 13 % 8 % 17 % 12 % 12 % 13 %

Le sondage a été effectué en ligne du 17 au 20 octobre 2011, auprès d'un échantillon de 1 508 Canadiens choisis parmi l'échantillon Internet de la firme Léger Marketing, LégerWeb. Un échantillon aléatoire de cette taille entraîne une marge d'erreur de plus ou moins 2,5 pour cent, 19 fois sur 20.

Renseignements