BMO Groupe financier
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Groupe financier

27 juin 2011 09h44 HE

Sondage de BMO : les entreprises intensifient leur embauche estivale

- Les entreprises investissent pour rehausser leur productivité, notamment en embauchant de nouveaux employés.

- Près de sept étudiants de niveau postsecondaire sur dix ont déniché un emploi d'été.

- La série Année de l'entrepreneur BMO révèle que seulement un pour cent des répondants se qualifient d'étudiants entrepreneurs.

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 27 juin 2011) - Un nouveau sondage publié aujourd'hui par BMO Banque de Montréal révèle que 69 pour cent des étudiants de niveau postsecondaire ont trouvé un emploi d'été alors que les entreprises intensifient leurs programmes d'embauche pour la période plus occupée de l'été. Seulement 19 pour cent des répondants disent être encore à la recherche d'un emploi d'été.

Les répondants des Prairies sont plus nombreux (53 pour cent) à dire qu'ils ont déniché un emploi d'été à temps plein que leurs collègues de l'Ontario (30 pour cent seulement). Les chiffres sont comparables pour les étudiants de niveau universitaire de ces régions.

" Nous observons que les propriétaires d'entreprise sont de plus en plus intéressés à investir dans la croissance de leur entreprise, notamment en embauchant de nouveaux employés, affirme Gail Cocker, première vice-présidente, Services bancaires aux entreprises et Gestion de trésorerie, BMO Groupe financier. Cette volonté d'investir dénote l'optimisme des propriétaires d'entreprise, ce qui est d'excellent augure pour l'économie canadienne. C'est aussi une très bonne nouvelle pour les étudiants à la recherche d'un emploi d'été. "

Le sondage révèle que près de la moitié (46 pour cent) des étudiants consultés croient que les entreprises embauchent cet été. Cette impression est partagée comme suit selon les régions :

  • provinces de l'Atlantique (39 pour cent);
  • Ontario (41 pour cent);
  • Colombie-Britannique (46 pour cent);
  • Québec (48 pour cent);
  • Alberta (57 pour cent);
  • Manitoba et Saskatchewan (63 pour cent).

" Ces chiffres reflètent les prévisions de forte croissance des taux d'emploi dans les provinces, les provinces des Prairies ouvrant la voie, ajoute Sal Guatieri, économiste principal chez BMO Marchés des capitaux. La robuste demande de ressources suggère que les provinces des Prairie mèneront la reprise économique canadienne cette année, les prix élevés stimulant les investissements dans les industries pétrolière et minière. "

En ce qui a trait à l'esprit d'entreprise des jeunes, le sondage indique cependant que seulement un pour cent des répondants se disent prêts à lancer leur propre entreprise pour l'été. Bien qu'il y ait des avantages certains à être un entrepreneur étudiant, notamment celui d'être son propre patron, les jeunes entrepreneurs doivent aussi tenir compte du fait qu'ils devront consacrer beaucoup de temps à leur entreprise avant de s'engager dans cette voie.

BMO offre les conseils suivants aux étudiants entrepreneurs :

Préparez-vous – Puisez dans le vaste éventail de ressources et d'outils mis à votre disposition pour apprendre ce que vous devez savoir avant de fonder votre entreprise, notamment obtenir un numéro d'entreprise et réfléchir sur la création éventuelle d'une société et sur les incidences fiscales potentielles, y compris la taxe de vente harmonisée.

Évaluez les avantages et les inconvénients de ce style de vie – Réfléchissez attentivement aux raisons pour lesquelles vous voulez vous lancer en affaires. Être son propre patron offre une souplesse certaine par rapport au travail en entreprise; des sacrifices devront cependant être faits, comme de longues heures de travail et une baisse éventuelle des liquidités, pour assurer le succès de l'entreprise. Alors que nombre de vos collègues de cette cohorte démographique profiteront de l'été et de la plus grande liberté que confèrent des heures de travail régulières, en étant patron de votre propre entreprise, vous devrez vous attendre à passer quatre mois très occupés.

Élaborez un plan – Soumettez votre idée à un test de tolérance au stress et faites une étude de votre marché pour définir le produit et son prix, la clientèle et l'objectif de ventes qui vous permettra de couvrir vos coûts. Déterminez si une entreprise saisonnière pourra s'intégrer à votre horaire.

Consultez un expert – Consultez un comptable ou un banquier des PME. Plusieurs banquiers se spécialisent dans les PME et pourront vous conseiller sur la mise sur pied de votre entreprise, la concurrence, les finances personnelles et d'entreprise, et leurs fluctuations dans le temps.

Renseignements