BMO Banque de Montreal
TSX : BMO
NYSE : BMO

BMO Banque de Montreal

10 mars 2011 12h05 HE

Sondage de BMO : les petites entreprises sont-elles protégées contre la fraude ?

- 80 pour cent des entrepreneurs canadiens affirment disposer de suffisamment de ressources pour se protéger contre les tentatives de fraude

- Cependant, seulement 42 pour cent d'entre eux sont totalement d'accord avec cette affirmation, alors que 17 pour cent estiment ne pas être adéquatement protégés

- La fraude représente une menace directe pour la santé financière d'une entreprise, coûtant des millions de dollars chaque année

- BMO Banque de Montréal propose 7 conseils aux entrepreneurs pour renforcer leurs défenses contre les tentatives de fraude

MONTRÉAL, QUEBEC--(Marketwire - 10 mars 2011) - Selon les résultats d'un sondage effectué pour le compte de BMO Banque de Montréal, la majorité des entrepreneurs canadiens sont convaincus de disposer des ressources nécessaires pour se protéger contre les tentatives de fraude, mais près d'un entrepreneur sur cinq considère ne pas être adéquatement protégé. Ces résultats ont été publiés en reconnaissance du mois officiel de la prévention de la fraude, le mois de mars, et constituent une excellente occasion d'informer les chefs d'entreprise canadiens des mesures qui peuvent être prises toute l'année afin de s'assurer d'être bien protégé.

« La fraude représente une menace directe pour la réussite de nos entreprises clientes », a expliqué Gail Cocker, première vice-présidente, Services bancaires aux entreprises, BMO Banque de Montréal. « Chez BMO, nous souhaitons aider les entrepreneurs à mieux connaître les mesures de précaution qu'ils peuvent prendre. Dans le monde d'aujourd'hui, les chefs d'entreprise doivent apprendre à connaître et à gérer les multiples risques auxquels ils sont confrontés. La fraude présente un risque pour les activités d'une entreprise, et ce risque doit être géré de façon proactive », a ajouté Mme Cocker.

Selon le Centre antifraude du gouvernement du Canada, plus de 16 000 personnes ont été recensées comme ayant été victimes d'une fraude l'année dernière, ce qui a généré des pertes estimées à 54 millions de dollars. La fraude par Internet, pratiquement inconnue il y a dix ans, coûte désormais des millions de dollars chaque année. Le gouvernement du Canada estime que ce type de fraude a augmenté de 77 pour cent depuis 2005.

BMO propose 7 conseils forts utiles aux entrepreneurs :

  1. Contactez votre fournisseur de services aux commerçants : renseignez-vous sur la façon dont votre entreprise est protégée contre les pertes frauduleuses résultant de la perte ou du vol de numéros de cartes de crédit ou de débit, et sur votre niveau d'exposition. De quel délai de réaction disposez-vous afin de pouvoir récupérer vos pertes ? Votre fournisseur de services aux commerçants possède les réponses à vos questions.
  2. Prévenez le piratage informatique : communiquez avec votre institution financière pour savoir comment protéger vos comptes en ligne des tentatives de piratage et d'hameçonnage. Vous apprendrez ainsi ce que votre institution financière vous demandera ou ne vous demandera jamais par courriel ou en ligne, comme par exemple un mot de passe ou des renseignements sur vos comptes.
  3. Limitez l'accès aux données de vos comptes : assurez-vous de mettre en place des processus rigoureux à l'interne afin de gérer des fonctions telles que celles qui s'occupent des comptes de paie et des virements bancaires. Votre numéro de compte bancaire et le numéro de domiciliation de votre succursale (qui figurent au bas de vos chèques) sont tout ce qu'il faut à une source non autorisée pour effectuer des virements bancaires frauduleux.
  4. Surveillez l'entreposage et la disposition de vos données : vos données essentielles ne devraient jamais être jetées à la poubelle. C'est la principale façon, pour les fraudeurs, d'accéder aux renseignements et aux données confidentiels de vos clients.
  5. Ne vous servez pas de services de courriel gratuits dans le cadre de vos activités : les services de courriel par Internet sont parfaits pour une utilisation personnelle, mais ils ne devraient pas constituer votre circuit de communication principal dans le cadre de vos activités ou dans vos échanges de données et de renseignements essentiels sur vos clients.
  6. Effectuez un suivi auprès de vos fournisseurs : si vous envoyez un règlement à un fournisseur par la poste, communiquez avec ce dernier afin de vous assurer que le paiement a bien été reçu.
  7. Vérifiez vos comptes bancaires : allez régulièrement en ligne pour vérifier vos comptes bancaires et surveiller tout risque d'erreur. Parlez à votre banquier de tous les frais qui vous paraissent suspects.

Renseignements