SOURCE: SAGE

Sage

29 mai 2013 09h03 HE

Sondage de Sage sur les perspectives d'embauche des PME : La faible demande pour les produits et services empêche les entreprises d'embaucher

La plupart des répondants croient que les initiatives axées sur la petite entreprise et présentées dans le budget fédéral 2013 n'ont aucun impact sur leur entreprise

RICHMOND, C.-B.--(Marketwired - May 29, 2013) - Sage Amérique du Nord a publié aujourd'hui les résultats du Sondage de Sage sur les perspectives d'embauche des PME qui s'est penché sur les tendances d'embauche des petites et moyennes entreprises canadiennes en 2013, et leur perception sur la façon dont les mesures présentées dans le récent budget fédéral auront un impact sur leur entreprise. Le sondage a révélé que 19% d'entre elles ont embauché ou embaucheront du personnel en 2013. Parmi ces entreprises, 77 % ont affirmé qu'une augmentation de la demande pour leurs services ou produits constituait l'élément moteur de leur besoin d'embauche, suivi des perspectives économiques meilleures (23 %) et de la disponibilité d'une meilleure réserve de candidats intéressants (11%).

Parmi les répondants ayant déclaré qu'ils ont réduit ou réduiront la taille de leur personnel (8%) ou n'apporteront aucun changement (55%), ils soutiennent que leur décision est basée sur les facteurs suivants : une demande stable ou faible pour leurs produits ou services (40%), l'incertitude des perspectives économiques (22%) et les coûts d'exploitation (22%).

« Bien que de récents rapports aient affirmé une création d'emplois au cours du mois d'avril, notre sondage indique que les perspectives d'embauche des PME canadiennes ne sont pas aussi encourageantes, puisque seulement 19% d'entre elles ont embauché ou planifient d'embaucher en 2013 par rapport à 31% qui ont augmenté leur effectif en 2012. Cependant, selon les prévisions de certains analystes', l'économie canadienne n'est pas à l'abri des risques et les entreprises se préparent donc peut-être au pire en embauchant moins, particulièrement celles qui éprouvent des difficultés et connaissent une baisse de la demande pour leurs produits ou services.» a déclaré Nancy Harris, vice-présidente et directrice générale chez Sage 50 Comptabilité--Édition canadienne. « Le sondage de Sage sur les perspectives d'embauche des PME révèle clairement qu'au Canada, la demande joue un rôle déterminant dans la décision d'embauche, alors que d'autres facteurs comme les mesures gouvernementales axées sur la croissance de l'emploi pèsent beaucoup moins dans la balance.» 

Le gouvernement fédéral a annoncé plusieurs mesures et initiatives dans son Budget 2013 qui soulignent son engagement envers la croissance et la création d'emplois, y compris le crédit d'assurance-emploi pour l'embauche et la subvention canadienne pour l'emploi. Cependant, interrogés quant aux facteurs qui ont eu ou auront une incidence sur leur décision à augmenter leur effectif, seulement 3% des propriétaires d'entreprise désignent ces deux initiatives.

Alors que certaines PME croient que les mesures présentées pour stimuler l'économie et la création d'emplois auront un certain impact positif sur leur entreprise, la majorité d'entre elles affirment qu'il n'y en aura aucun :

Mesure gouvernementale   Aucun effet
Subvention canadienne pour l'emploi   61%
L'exonération cumulative des gains en capital (ECGC) passe de 750 000 $ à 800 000 $ et ce nouveau plafond sera indexé en fonction de l'inflation.   58%
Prolongement de la déduction pour amortissement accéléré des machines et du matériel   53%
Renouvellement et bonification du crédit d'assurance-emploi à l'embauche   49%
Modifications apportées au crédit d'impôt pour dividendes concernant le revenu d'une petite entreprise   46%
Élimination du déficit au plus tard en 2015   45%
Allégement fiscal pour les petites entreprises dès que le déficit sera éliminé   36%

D'autres points saillants du sondage sur les perspectives d'embauche de Sage PME incluent :

  • Un petit nombre de PME canadiennes ont embauché ou embaucheront du personnel pour combler des postes à plein temps en comparaison à leurs homologues américains (67% par rapport à 82%), mais un plus grand nombre planifie d'en embaucher à temps partiel (45% par rapport à 29%).
  • Les moyennes entreprises comptant 20 à 99 employés sont deux fois plus susceptibles d'embaucher en 2013 que les petites entreprises ayant 1 à 19 employés (36% par rapport à 14%).
  • Ces répondants (50%) qui ne planifient pas de combler des postes saisonniers ont déclaré qu'ils ne nécessitaient effectivement pas d'aide supplémentaire.

Le sondage a été mené auprès de 605 petites et moyennes entreprises en mai 2013, et la marge d'erreur des résultats est de plus ou moins 4% pour un niveau de confiance de 95%.

À propos de Sage Group plc
Sage Group plc est un fournisseur chef de file mondial en matière de logiciel de gestion d'entreprise pour les petites et moyennes entreprises, et offre ainsi une plus grande marge de manoeuvre pour parvenir au succès. Sage comprend en quoi et pourquoi chaque entreprise est unique. Nous offrons des produits et services qui répondent aux besoins des entreprises, sont agréables à utiliser, sécurisés et efficaces. The Sage Group plc a été fondé en 1981 et il a été introduit à la Bourse de Londres en 1989 et à l'indice FTSE 100 en 1999. Sage compte plus de 6 millions de clients et s'appuie sur l'expertise de plus de 13 380 employés dans 24 pays, notamment le Royaume-Uni et l'Irlande, l'Europe continentale, l'Amérique du Nord, l'Afrique du Sud, l'Australie, l'Asie et le Brésil. Pour de plus amples renseignements, veuillez aller à www.sage.com

Pour en savoir plus sur Sage en Amérique du Nord, veuillez aller au site web de la société à NA.Sage.com. Suivez Sage Amérique du Nord sur Facebook, Facebook.com/SageNorthAmerica et Twitter, Twitter.com/SageNAmerica.

©2013 Sage Software Canada, Inc. Tous droits réservés. Sage, les logos Sage et les noms des produits et services de Sage énoncés dans les présentes sont des marques commerciales ou des marques déposées de Sage Software, Inc. ou de ses filiales. Toutes les autres marques de commerce sont la propriété de leurs sociétés respectives.

Renseignements