SOURCE: L’Initiative pour les micronutriments

L’Initiative pour les micronutriments

25 nov. 2014 09h15 HE

Sondage : Les Québécois appuient fortement les efforts visant à améliorer la santé des enfants et à combattre la malnutrition à l'étranger

OTTAWA, ON--(Marketwired - 25 novembre 2014) - Dans le cadre de la rencontre des chefs d'État au Sénégal ce vendredi lors du Sommet de la Francophonie, un sondage effectué au Québec a démontré qu'il existe un important soutien pour que le Canada soit un chef de file dans l'amélioration de la santé et de l'alimentation des femmes et des enfants les plus vulnérables des pays de la Francophonie et du monde.

Le sondage a été effectué par la firme Léger au nom de l'Initiative pour les micronutriments (IM) plus tôt en novembre. Basée au Canada, l'IM est un organisme mondial axé sur la nutrition dont les programmes permettent d'apporter annuellement une aide à des millions de personnes parmi les plus vulnérables du monde. Chaque année, 6,3 millions d'enfants meurent de causes évitables; la malnutrition contribue à 45 pour cent de ces décès.

Le sondage révèle que :

  • 87 pour cent des résidents du Québec estiment que la communauté internationale devrait en faire davantage pour éviter que des enfants de pays en développement décèdent de causes évitables. 
  • Huit résidents du Québec sur dix (79 pour cent) appuient les efforts du Canada pour aider les pays de la Francophonie et du monde à améliorer la santé et la nutrition des femmes et des enfants.
  • Huit résidents du Québec sur dix (79 pour cent) estiment que la lutte contre la malnutrition à l'échelle mondiale devrait demeurer au cœur des efforts de l'aide internationale du Canada. 
  • Huit résidents du Québec sur dix (78 pour cent) affirment que l'aide canadienne visant à combattre la malnutrition à l'échelle mondiale reflète de manière positive les valeurs canadiennes.

" Les Québécois sont très bien informés de ce qui se passe ailleurs dans le monde et ils sont très sensibles aux problèmes relatifs à la pauvreté et à la malnutrition, surtout lorsqu'ils touchent les enfants ", précise le président de la firme de recherche sur l'opinion publique, Jean-Marc Léger. " Les résultats du sondage soulignent les valeurs auxquelles les Québécois croient et démontrent un large appui pour que le Canada devienne un chef de file dans l'amélioration de la santé et de la nutrition des personnes les plus vulnérables du monde. "

Le sondage sera publié pendant la semaine où le Canada participe au Sommet de la Francophonie à Dakar, au Sénégal. La Francophonie regroupe 57 États membres dotés à la fois d'une culture francophone bien établie et de grandes traditions francophones. Malgré d'importants exemples de leadership, les pays de la Francophonie comme l'hôte du Sommet, le Sénégal, et d'autres pays, affichent les taux les plus élevés et les plus disproportionnés de mortalité infantile et de malnutrition dans le monde chez les mères et les enfants.

L'Initiative pour les micronutriments sera présente au Sénégal à la fin du mois de novembre à titre de participante de la délégation canadienne au Sommet de la Francophonie. Le travail de l'Initiative porte sur l'amélioration de la nutrition des personnes les plus difficiles d'accès du monde. Rien qu'en 2003, l'Initiative est venue en aide à environ 500 millions de personnes grâce à des interventions en nutrition dans près de 70 pays.

" Je suis fier de me rendre au Sommet en sachant que les Canadiens se sentent profondément concernés par les questions de santé et de nutrition des personnes vulnérables dans le monde, " affirme le président de l'IM, Joel Spicer. " En ce qui concerne la question de la sous-alimentation dans les pays en développement, le Canada y contribue très fortement dans le cadre de son engagement envers la santé de la mère et du nouveau-né (SMNE). "

Le Canada est reconnu comme un chef de file mondial en matière de soutien de la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants. Ce leadership a récemment été renforcé lors d'un Sommet mondial, à Toronto, en mai, Sauver chaque femme, chaque enfant, où le Canada s'est engagé à hauteur de 3,5 milliards de dollars pour améliorer la santé des femmes, des nouveau-nés et des enfants. L'amplification des efforts pour combattre la malnutrition est une des trois voies identifiées dans la stratégie canadienne pour éliminer les décès évitables.

Les résultats présentés dans ce communiqué ont été obtenus dans le cadre d'un sondage Web effectué par Léger, du 10 au 13 novembre, inclusivement, sur un échantillon représentatif de 1004 Québécois âgés d'au moins 18 ans, de toutes les régions de la province. Les résultats de l'étude ont été pondérés à l'aide de données du recensement 2011 de Statistique Canada selon le sexe, l'âge, la région, la scolarité et la présence d'enfants dans le foyer pour faire en sorte que l'échantillon soit représentatif de la population à l'étude. En comparaison, un échantillon probabiliste de cette taille afficherait une marge d'erreur de +/-3,1 %.

L'Initiative pour les micronutriments
L'Initiative pour les micronutriments (IM) est un organisme à but non lucratif international ayant son siège à Ottawa. Celui-ci se consacre à faire en sorte que les personnes les plus vulnérables au monde vivant dans les pays en développement -- en particulier les femmes et les enfants -- reçoivent les vitamines et les minéraux dont elles ont besoin pour survivre et être en santé, grâce à de solides programmes de nutrition.

Renseignements

  • Contact pour les medias:

    L'Initiative pour les micronutriments
    Victoria McMullen
    Communications
    613 782-6808 
    Courriel: vmcmullen@micronutrient.org

    Léger
    Christian Bourque
    Vice-président exécutif et associé
    Léger | recherche stratégie conseil
    514 982-2464