SOURCE: Sony Canada

Sony Canada

06 févr. 2014 12h48 HE

Sony annonce ses plans pour traiter la réforme des affaires de PC et de téléviseurs

Sony va vendre ses affaires PC et concentrer ses affaires mobiles sur les téléphones intelligents et les tablettes

Sony va accélérer le passage aux modèles haut de gamme et faire la transition vers une structure plus efficace et plus dynamique au niveau des affaires de téléviseurs

TORONTO, ON--(Marketwired - 6 février 2014) - Sony Corporation (Sony ou la compagnie) a annoncé aujourd'hui de nouvelles mesures importantes visant à adresser la réforme de ses affaires de PC et de téléviseurs afin d'accélérer la revitalisation et la croissance de ses affaires de produits électroniques.

Sony a mis en oeuvre une stratégie de réforme agressive au niveau de ses affaires de produits électroniques, tel qu'annoncé en avril 2012. Au niveau des affaires d'imagerie, de jeu et de produits mobiles que Sony a identifiées comme étant les trois types d'affaires principaux qui mousseraient la croissance de ses affaires de produits électroniques, Sony a fait des progrès importants quant à la mise en oeuvre de cette stratégie. Sony a lancé des produits de haute valeur accrue qui ont rassemblé le meilleur des points forts technologiques de Sony, et a introduit de nouvelles plate-formes et modèles d'affaires en tête du marché. En même temps, Sony a identifié les PC et téléviseurs comme étant des affaires où l'amélioration de la rentabilité serait une priorité clé, et a mis en oeuvre diverses mesures de réforme. Les réformes mises en oeuvre au niveau des affaires de téléviseurs ont grandement amélioré sa structure opérationnelle et la concurrence au niveau des produits. Cependant, Sony prévoit maintenant que son objectif de retourner à la rentabilité les affaires de téléviseurs et de PC ne sera pas atteint pendant l'exercice financier prenant fin le 31 mars 2014 (EF13).

Par suite des circonstances décrites ci-haut, Sony passe maintenant à d'autres étapes importantes afin d'adresser la réforme des affaires de PC et de téléviseurs tout en allant de l'avant avec l'optimisation et la rationalisation de ses fonctions de fabrication, de ventes, fonctions indirectes et de sièges sociaux, et en concentrant les ressources dans les affaires de croissance.

Affaires PC

Sony et Japan Industrial Partners Inc. (JIP) ont conclu aujourd'hui un protocole d'entente confirmant l'intention des parties où Sony vendre à JIP les affaires PC de Sony présentement exploitées sous la marque VAIO.

Pour faire suite à une analyse détaillée des facteurs, y compris les changements draconiens de l'industrie globale du PC, le portefeuille d'affaires général et la stratégie de Sony, le besoin de soutien continu des clients VAIO de Sony, et les possibilités d'emploi futures des effectifs engagés dans les affaires VAIO, la compagnie a déterminé que la solution optimale consiste à concentrer sa gamme de produits mobiles composée de téléphones intelligents et de tablettes, et de transférer ses affaires PC à une nouvelle compagnie établie par JIP. Sony et JIP procéderont maintenant avec diligence raisonnable et négocieront les modalités du transfert d'affaires, visant à conclure une entente définitive d'ici la fin de mars 2014. Après réévaluation de la gamme de produits, on s'attend à ce que la nouvelle compagnie se concentre initialement sur les ventes de PC grand public et de compagnies sur le marché du Japon et cherche à optimiser ses canaux de vente et échelle d'opérations et ce, tout en évaluant l'expansion géographique possible.

Dans le cadre du transfert d'affaires à JIP, Sony cessera la planification, la conception et le développement de produits PC. La fabrication et la vente seront aussi arrêtées après le lancement global de la gamme du printemps 2014. Même après le retrait de Sony du marché du PC, les clients Sony continueront à recevoir des services à la clientèle après-vente. Approximativement 250 à 300 employés de Sony Corporation et de Sony EMCS Corporation engagés dans les opérations PC, y compris la planification, la conception, le développement, la fabrication et les ventes, devraient être embauchés par la nouvelle compagnie établie par JIP. Sony explorera aussi les possibilités de transfert des autres employés à d'autres affaires au sein du Groupe Sony. Pour les employés de Sony Corporation et de Sony EMCS Corporation qui ne seront pas embauchés par la nouvelle compagnie ni transférés au sein du Groupe Sony, Sony prévoit aussi offrir un programme de soutien de retraite anticipée afin de leur venir en aide au niveau de la réembauche à l'extérieur du Groupe Sony.

Affaires de téléviseurs

Sony a été engagée dans diverses initiatives de réduction de coûts pour les affaires de téléviseurs, tel que décrit dans son plan d'amélioration de la rentabilité des affaires de téléviseurs annoncé en novembre 2011. Ces initiatives comprennent l'amélioration de l'efficacité de coûts relatifs aux panneaux ACL et la rationalisation des dépenses de recherche et de développement, tout en renforçant la concurrence des produits et l'efficacité opérationnelle afin d'améliorer le rapport de profit de marges. Grâce à ces mesures, les pertes au niveau des affaires de téléviseurs, représentant 147,5 milliards de yens* pour l'exercice financier prenant fin le 31 mars 2012 (EF11), ont été réduites à 69,6 milliards de yens pour EF12, et devraient être réduites d'autant plus à approximativement 25 milliards de yens pour EF13.

*Ne comprend pas la valeur nette de 64,1 milliards de yens en pertes nettes des affiliés de la coentreprise S-LCD.

Quoique Sony prévoit maintenant que son objectif de retourner les affaires de téléviseurs vers la rentabilité ne sera pas atteint pour EF13 en grande partie à cause de facteurs inattendus comme le ralentissement des marchés émergents et le déclin des taux monétaires, les réformes mises en oeuvre au sein des affaires de téléviseurs au cours des deux dernières années ont remis les affaires sur la bonne voie. En particulier, Sony a grandement amélioré la concurrence de produits et a accéléré sont passage aux modèles haut de gamme, surtout dans le secteur de la 4K, où Sony a saisi plus de 75 % de la part du marché au Japon (à la fin de décembre 2013, d'après une étude de Sony). Sony a aussi pris la première place de part du marché aux États-Unis pour les modèles 4K (pendant l'année civile 2013, basé sur les revenus). Les téléviseurs continuent à jouer un rôle important comme pièce centrale de l'expérience de visionnement à domicile. Sony vise à utiliser la vaste expertise technologique et les atouts accumulés au sein de ces affaires à titre de technologies clés sur toute la gamme de produits. Étant donné l'importance continue des affaires de téléviseurs au niveau de la stratégie globale de Sony, la compagnie a décidé de mettre en oeuvre les mesures de réforme additionnelles mentionnés ci-dessous et ce, afin d'établir une structure capable d'offrir un profit stable commençant au cours de l'exercice financier prenant fin le 31 mars 2015 (EF14).

D'abord, Sony changera son offre de produits et visera à augmenter la proportion de ventes de modèles haut de gamme pour EF14. Sony prévoit renforcer la position de tête de la compagnie sur le marché 4K en renforçant sa gamme de produits tout en haussant ses modèles 2K avec grande gamme de couleur et technologies d'amélioration d'image. Dans les marchés émergents, Sony visera à mobiliser l'expansion du marché en développant et en lançant des modèles conçus selon les besoins locaux spécifiques. Ensuite, Sony accélérera et élargira ses mesures continues de réduction de coûts et d'amélioration opérationnelle, concentrant son attention sur toutes les fonctions afférentes aux affaires de téléviseurs, y compris les fonctions de fabrication, de ventes, les fonctions indirectes et de sièges sociaux (tel que décrit ci-dessous). De plus, pour aider à transformer ces affaires en une organisation plus efficace et dynamique, optimisées au niveau de la taille et de la structure pour l'environnement d'affaires concurrentiel actuel et pour être entièrement responsable de ses opérations, Sony a décidé de répartir ses affaires de téléviseurs et d'en faire l'opération à titre de filiale à part entière. Le délai prévu pour cette transition est en juillet 2014. En mettant en oeuvre ces mesures, Sony vise à améliorer encore plus la structure de profit de ses affaires de téléviseurs et de remettre les affaires sur la voie de la rentabilité pendant EF14.

Fonctions de fabrication, de ventes, indirectes et de sièges sociaux

En prévision de ces décisions stratégiques au sujet des affaires de PC et de téléviseurs, et avec le processus de plus en plus agressif de sélection et de concentration mis en oeuvre sur les affaires de produits électroniques de Sony, la compagnie prévoit optimiser l'échelle des fonctions de fabrication, de ventes, indirectes et de sièges sociaux qui appuient ces affaires.

En termes de compagnies de vente de produits électroniques, Sony prévoit identifier la concentration des catégories de produits pour chaque pays ou région spécifique, rationaliser les fonctions de soutien, et mettre en oeuvre de façon proactive des mesures d'impartition et autres mesures d'efficacité ayant pour objectif d'atteindre des réductions de coûts totales d'approximativement 20 %** d'ici l'exercice financier prenant fin le 31 mars 2016 (EF15).

En ce qui a trait aux sites de fabrication, Sony procédera à une optimisation accrue de la fabrication et d'autres opérations.

Sony rationalisera aussi les sièges sociaux et les fonctions de soutien de Sony Corporation et s'attend à atteindre des réductions de coûts d'approximativement 30 %** d'ici EF15 au sein de ces opérations.

**Comparé à EF13.

Coûts et avantages anticipés d'optimisation/de restructuration d'effectifs

Étant donné la mise en oeuvre des mesures ci-dessus au niveau des affaires de téléviseurs et de PC de Sony, et de ses fonctions de fabrication, de ventes, indirectes et de sièges sociaux, Sony prévoit une réduction des effectifs d'approximativement 5 000 employés (1 500 au Japon, 3 500 outre-mer) d'ici la fin de EF14.

Dans le but de mettre ces mesures en oeuvre, Sony allouera un montant additionnel de 20 milliards de yens (approximatif)*** en frais de restructuration pour EF13 et 70 milliards de yens (approximatif) en frais de restructuration pour EF14. Sony s'attend à ce que ces mesures entraînent des réductions de coûts annuels fixes de plus de 100 milliards de yens (approximatif) à partir de EF15.

***Les coûts totaux de restructuration pour EF13 devraient atteindre 70 milliards de yens (approximatif), y compris le montant de 50 milliards de yens (approximatif) alloué à l'origine.

En plus de toutes les mesures mentionnées précédemment, Sony accélérera aussi son processus de réalignement de portefeuille d'affaires et peaufinera son processus de sélection de projet de recherche et de développement au niveau de ses affaires de produits électroniques.

Avertissement

Les énoncés figurant au présent communiqué de presse relativement aux plans actuels, devis, stratégies et opinions de Sony, et tout autre énoncé qui ne représente pas un fait historique, sont des énoncés prospectifs sur la performance future de Sony. Les énoncés prospectifs comprennent, sans s'y limiter, tout énoncé utilisé des termes comme: croire, s'attendre à, plans, stratégie, perspectives, prévisions, devis, projet, prévisions, but, intention, rechercher, pouvoir, peut ou pourrait, et autres termes similaires relatifs à une discussion d'opérations, de performance financière, d'événements ou de conditions appartenant à l'avenir. De temps à autre, des énoncés prospectifs oraux ou écrits peuvent être inclus dans d'autres matériels communiqués au grand public. Ces énoncés sont basés sur des suppositions, jugements et opinions de la direction relativement à l'information qui lui est disponible à ce moment. Sony avertit les investisseurs que certains risques et incertitudes importants pourraient entraîner une différence matérielle des résultats réels par rapport à ceux décrits aux énoncés prospectifs, et nous recommandons aux investisseurs de ne pas s'y fier de façon indue. Les investisseurs ne devraient pas non plus de fier à toute obligation de Sony de mettre à jour ou de réviser tout énoncé prospectif, qui ce soit par suite de nouvelles informations, d'événements futurs ou autres. Sony nie toute obligation de la sortie. Les risques et incertitudes qui peuvent affecter Sony comprennent, sans s'y limiter :

(i) l'environnement économique global où Sony opère, et les conditions économiques des marchés de Sony, surtout en ce qui a trait aux niveaux de dépenses de la part des consommateurs;
(ii) les taux de change étrangers, particulièrement entre le yen et le dollar américain, l'euro et autres devises où Sony effectue des ventes importantes et encoure des coûts de production, ou où l'actif et le passif de Sony sont libellés;
(iii) la capacité de Sony à continuer à concevoir, à développer et à gagner l'acceptation de, ainsi que d'atteindre des réductions de coûts suffisantes pour, ses produits et services, y compris téléviseurs, plate-formes de jeu et téléphones intelligents, qui sont offerts dans des marchés hautement concurrentiels caractérisés par une grande concurrence de prix et l'introduction continue de nouveaux produits et services, le développement rapide de la technologie, et les préférences subjectives et changeantes des consommateurs;
(iv) la capacité et la rapidité de Sony à récupérer des placements à grande échelle requis pour le développement de la technologie et la capacité de production;
(v) la capacité de Sony à mettre en oeuvre des efforts réussis de restructuration et de transformation d'affaires lors de conditions changeantes du marché;
(vi) la capacité de Sony à mettre en oeuvre des stratégies réussies d'intégration d'équipement, de logiciels et de contenu pour tous les segments, à l'exclusion du segment des services financiers, et à développer et mettre en oeuvre des stratégies réussies de vente et de distribution face à l'Internet Internet et aux autres développements technologiques;
(vii) la capacité continue de Sony à dévouer des ressources suffisantes de recherche et de développement et, relativement aux dépenses en capital, de prioriser les placements correctement (en particulier pour les affaires de produits électroniques);
(viii) la capacité de Sony à maintenir la qualité des produits;
(ix) l'efficacité des stratégies de Sony et leur mise en oeuvre y compris, sans s'y limiter, le succès des acquisitions, coentreprises et autres placements stratégiques de Sony;
(x) la volatilité et la perturbation importantes des marchés financiers globaux ou d'une cote à la baisse;
(xi) la capacité de Sony à prévoir la demande, à gérer l'approvisionnement opportun et à contrôler les inventaires;
(xii) le résultat de procédures légales ou réglementaires en instance ou futures;
(xiii) les changements au niveau de la demande de la part des clients pour des services financiers comme l'assurance-vie, et la capacité de Sony à tenir une gestion actif-passif réussie au niveau du segment des services financiers;
(xiv) l'impact de conditions ou développements défavorables (y compris fluctuations ou volatilité du marché) des marchés boursiers du Japon sur les revenus et les revenus d'opération du segment des services financiers; et
(xv) les risques afférents aux désastres catastrophiques ou événements similaires. Les risques et incertitudes comprennent aussi l'impact de tout événement futur ayant un impact matériel adverse.

À propos de Sony Corporation

Sony Corporation est un fabricant de première de produits audio et vidéo, de jeux, de communications, d'appareils clés et de technologies de l'information pour les marchés de consommation et professionnels. Avec sa musique, ses films, son divertissement informatique et ses affaires en ligne, Sony est en position unique pour être un leader mondial en fait de produits électroniques et de divertissement. Sony a atteint des ventes annuelles consolidées d'environ 72 milliards de dollars pour l'exercice financier prenant fin le 31 mars 2013. Site Web Sony Global : http://www.sony.net/.

Renseignements