Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

28 nov. 2006 15h45 HE

SPPCC : La vérificatrice générale fait état de graves lacunes dans la gestion des fonds publics par l'ancien enquêteur correctionnel sous les gouvernements précédents

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 28 nov. 2006) - L'honorable Stockwell Day, ministre de la Sécurité publique, a exprimé aujourd'hui de graves inquiétudes quant aux activités irrégulières signalées par la vérificatrice générale et qui se seraient déroulées au Bureau de l'enquêteur correctionnel (BEC) du 1er avril 1998 au 31 mars 2004. Il a ajouté qu'il souscrivait aux recommandations formulées au chapitre 11 du rapport de la vérificatrice générale et qui visent à éviter ce type d'usage abusif des deniers publics.

"Le nouveau gouvernement du Canada a une politique de tolérance zéro à l'égard de la mauvaise gestion des fonds publics et prend ces allégations très au sérieux, a déclaré M. Day. J'ai déjà communiqué avec l'enquêteur correctionnel actuel, M. Howard Sapers, pour veiller à ce qu'il intervienne vigoureusement, qu'il fasse tout en son pouvoir pour recouvrer les fonds publics qui auraient été mal gérés et qu'il détermine les mesures disciplinaires qui pourraient s'appliquer, a ajouté le ministre Day."

L'enquêteur correctionnel actuel a fait appel aux services d'un conseiller chevronné qui s'y connaît bien dans ce domaine. Ce conseiller prendra notamment des mesures immédiates pour donner suite aux recommandations et aux observations de la vérificatrice générale. Entre autres choses, il mettra en place les processus à suivre pour recouvrer tous les paiements inappropriés et appliquer les mesures disciplinaires qui s'imposent dans les circonstances. Le conseiller passera aussi en revue toutes les pratiques et tous les contrôles de gestion financière du Bureau de l'enquêteur correctionnel pour s'assurer qu'ils sont conformes aux règlements et aux politiques du Conseil du Trésor.

"Nous avons renvoyé cette affaire à la GRC, a affirmé M. Day. Je suis persuadé que l'enquêteur correctionnel actuel fera le ménage dans cette situation d'abus et qu'il prendra des mesures qui exigent la reddition de comptes."

Le nouveau gouvernement du Canada a également présenté la Loi fédérale sur la responsabilité le printemps dernier afin de hausser les normes d'éthique et d'assurer le respect de l'obligation de rendre compte à Ottawa.

Renseignements

  • Cabinet de l'honorable Stockwell Day
    Ministre de la Sécurité publique
    Mélisa Leclerc
    Directrice des communications
    613-991-2863
    www.securitepublique.gc.ca