Chambre immobilière du Grand Montréal

Chambre immobilière du Grand Montréal

14 sept. 2011 09h00 HE

Statistiques résidentielles MLS(MD) de la région métropolitaine de Montréal : La copropriété est encore une fois la grande gagnante en août 2011

ÎLE-DES-SŒURS, QUÉBEC--(Marketwire - 14 sept. 2011) - Selon les données du système MLS®, la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) indique que le nombre de transactions conclues dans la région métropolitaine de Montréal en août 2011 a augmenté de 5 % par rapport à août 2010. Cette troisième hausse consécutive des ventes dans la région de Montréal est menée par la copropriété, qui a vu ses ventes augmenter de 9 % en août.

« Les ventes de copropriétés ont augmenté dans tous les secteurs géographiques de la grande région de Montréal. La popularité indéniable de la copropriété ne cesse de croître, comme le démontrent les résultats des quatre derniers mois », indique Patrick Juanéda, président du conseil d'administration de la CIGM.

Statistiques résidentielles MLS®
Région métropolitaine de Montréal
Août 2011 versus août 2010
Variation
Inscriptions en vigueur 23 346 +17 %
Nouvelles inscriptions 5 394 +5 %
Ventes totales 3 501 +5 %
Maisons unifamiliales 1 443 +4 %
Copropriétés 801 +9 %
Plex (2 à 5 logements) 255 -1 %
Volume des ventes 773 243 902 $ +9 %
Prix médian
Maisons unifamiliales 270 000 $ +6 %
Copropriétés 228 761 $ +6 %
Plex (2 à 5 logements) 405 000 $ +3 %
Source : Chambre immobilière du Grand Montréal par Centris®

Les ventes de copropriétés ont augmenté dans tous les secteurs géographiques, mais la région de Laval s'est particulièrement démarquée avec une hausse des ventes de 33 %. L'unifamiliale n'est pas en reste puisqu'on note une augmentation de 4 % des ventes dans le Grand Montréal. En revanche, le nombre de plex vendus a connu une légère baisse de 1 % pour le mois d'août 2011.

Au chapitre des prix, la moitié des copropriétés ont été vendues à un prix supérieur à 228 761 $ dans la région de Montréal, une croissance de 6 % par rapport au prix enregistré en août l'an dernier. Le prix médian des unifamiliales a aussi affiché une hausse de 6 % pour se fixer à 270 000 $, alors que celui des plex a augmenté de 3 % pour s'établir à 405 000 $.

Pour l'ensemble de la région métropolitaine de Montréal, le nombre d'inscriptions en vigueur a augmenté de 17 % par rapport au mois d'août 2010. Cette hausse est néanmoins légèrement moins importante que celles observées en juillet, juin et mai 2011. Pour un cinquième mois consécutif, la Rive-Sud s'est démarquée comme étant le secteur avec la plus forte augmentation du nombre d'inscriptions en vigueur, mais tous les autres secteurs ont également enregistré une hausse. Par catégorie de propriété, ce sont les inscriptions de plex (+ 22 %) et de copropriétés (+ 23 %) qui ont le plus fortement augmenté en août.

À propos de la Chambre immobilière du Grand Montréal

La Chambre immobilière du Grand Montréal est une association à but non lucratif qui compte près de 11 000 membres; courtiers immobiliers. Deuxième plus grande chambre au Canada, sa mission est de promouvoir et protéger activement les intérêts professionnels et d'affaires de ses membres afin qu'ils accomplissent avec succès leurs objectifs d'affaires.

Pour accéder à tous les tableaux de statistiques d'août 2011, cliquez ici (http://communications.centris.ca/Tableaux/2011/Tableaux_Communiques_CIGM_2011M08.pdf).

Pour accéder à tous les tableaux de statistiques cumulatifs de 2011, cliquez ici (http://communications.centris.ca/Tableaux/2011/Tableaux_Communiques_CIGM_2011M08cum.pdf).

Note importante

La Chambre immobilière du Grand Montréal publie ses statistiques de ventes MLS® selon le territoire de la région métropolitaine de Montréal, tel que défini par Statistique Canada lors du dernier recensement. On peut consulter la liste des municipalités qu'elle regroupe sur le site www.statcan.ca.

Aussi, la Chambre immobilière du Grand Montréal utilise le prix médian pour mesurer l'évolution du prix des propriétés. Le prix médian est celui qui est au milieu, c'est-à-dire que la moitié des transactions ont eu lieu à un prix inférieur et l'autre moitié à un prix supérieur.

Renseignements