Stella-Jones Inc.

TSX : SJ


Stella-Jones Inc.

21 nov. 2012 16h40 HE

Stella-Jones annonce la signature d'une convention définitive pour l'acquisition de McFarland Cascade

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 21 nov. 2012) - Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) (« Stella-Jones » ou la « Société ») a annoncé aujourd'hui qu'elle a signé une convention définitive en vue d'acquérir les actions de McFarland Cascade Holdings, Inc. (« McFarland »), un fournisseur de produits en bois traité situé dans l'état de Washington. Stella-Jones a annoncé le 2 novembre 2012 qu'elle avait signé une lettre d'intention non-contraignante en vue d'acquérir McFarland. La convention définitive prévoit un prix d'achat d'environ 250,0 millions de dollars US, en hausse par rapport au 230,0 millions de dollars US préalablement divulgué, en raison d'une augmentation d'environ 14,0 millions de dollars du fonds de roulement livré et d'autres ajustements applicables au prix d'achat. La clôture de l'acquisition devrait avoir lieu le ou vers le 30 novembre 2012 et est assujettie aux conditions de clôture usuelles.

À PROPOS DE STELLA-JONES INC.

Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) est un chef de file dans la production et la commercialisation de produits en bois traité sous pression. La Société fournit des traverses de chemin de fer, des poutres et des services de recyclage aux exploitants de chemins de fer de l'Amérique du Nord et des poteaux aux sociétés de services publics d'électricité et aux entreprises de télécommunications à l'échelle du continent. Stella-Jones fournit également des produits et services industriels pour des applications de construction et maritimes, de même que du bois d'œuvre à usage résidentiel aux détaillants et aux grossistes en vue d'applications extérieures. Les actions ordinaires de la Société sont inscrites à la Bourse de Toronto.

À PROPOS DE MCFARLAND CASCADE

Fondée en 1916, McFarland compte parmi les plus anciens fournisseurs de poteaux destinés aux sociétés de services publics en Amérique du Nord, en plus de produire des traverses de poteaux, des pieux et des tapis de grue en bois. L'entreprise fournit également du bois traité destiné à des applications résidentielles extérieures, y compris des terrasses en composite, des garde-corps et des accessoires connexes. Elle dessert sa clientèle par l'entremise de quatre usines de traitement du bois situées à Tacoma, dans l'état de Washington, Eugene, en Oregon, Electric Mills au Mississippi et Galloway, en Colombie-Britannique, ainsi que par le biais d'un vaste réseau de distribution. Pour son exercice clos le 31 décembre 2011, les ventes de McFarland étaient d'environ 255,0 millions de dollars US. Pour son exercice qui prendra fin le 31 décembre 2012, les ventes de McFarland devraient atteindre environ 280,0 millions de dollars US et son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (« BAIIA ») pour 2012 devrait se chiffrer approximativement à 29,0 millions de dollars US.

À l'exception de l'information historique fournie aux présentes, ce communiqué de presse contient de l'information et des déclarations de nature prospective en ce qui concerne l'acquisition de McFarland. L'information prospective contient également de l'information sur les ventes et le BAIIA de McFarland pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2012. Ces déclarations se fondent sur des hypothèses, des incertitudes et d'autres facteurs, ainsi que la meilleure évaluation possible de la direction en ce qui a trait aux événements futurs. Ces facteurs peuvent inclure, entre autres, la réalisation des conditions de clôture, le défaut de réaliser ou un retard dans la réalisation de l'acquisition de McFarland pour tout autre motif, les fluctuations des résultats trimestriels, l'évolution de la demande pour les produits de la Société, l'incidence de la concurrence exercée par les compétiteurs sur les prix, ainsi que les tendances générales du marché ou les changements de la conjoncture économique. Par conséquent, le lecteur est avisé qu'un écart pourrait survenir entre les résultats réels et les résultats prévisionnels et ne devrait pas se fier indûment aux déclarations prospectives.

Renseignements