Stella-Jones Inc.
TSX : SJ

Stella-Jones Inc.

11 nov. 2011 07h00 HE

Stella-Jones continue d'afficher de solides résultats au troisième trimestre

- Ventes de 181,8 M$, en hausse par rapport à 161,3 M$ au T3 2010

- Résultat opérationnel de 25,6 M$, soit 14,1 % des ventes, contre 19,7 M$, ou 12,4 % des ventes, au T3 2010

- Hausse de 33,2 % du résultat net qui atteint 16,6 M$

- Résultat dilué par action ordinaire de 1,03 $, en hausse par rapport à 0,78 $ l'an dernier

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 11 nov. 2011) - Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) a annoncé aujourd'hui les résultats financiers de son troisième trimestre clos le 30 septembre 2011. Ces résultats sont présentés conformément à l'adoption, le 1er janvier 2011, des Normes internationales d'information financière (« IFRS »). Les résultats de l'exercice précédent ont été retraités.

Trimestres clos les
30 septembre
Neuf mois clos les
30 septembre
Faits saillants financiers
(en millier de dollars canadiens, sauf les données par action)
2011 2010 2011 2010
Ventes 181 812 161 298 492 628 427 975
Résultat opérationnel 25 569 19 744 67 569 41 496
Résultat net de la période 16 569 12 440 42 340 23 791
Par action - de base ($) 1,04 0,78 2,66 1,60
Par action - dilué ($) 1,03 0,78 2,65 1,60
Flux de trésoreries provenant des activités opérationnelles (1) 27 796 23 495 74 867 54 910
Nombre moyen pondéré d'actions en circulation
(de base, en milliers)
15 950 15 901 15 943 14 840

(1) Avant les variations des éléments du fonds de roulement sans effet de trésorerie, les intérêts versés et les impôts sur le résultat payés.

RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE

Les ventes ont atteint 181,8 millions de dollars, en hausse de 20,5 millions de dollars, ou 12,7 %, par rapport aux ventes de 161,3 millions de dollars réalisées au troisième trimestre de l'exercice précédent. L'effet de conversion résultant des fluctuations de la valeur du dollar canadien, la monnaie de présentation de Stella-Jones, par rapport au dollar américain, a réduit la valeur des ventes libellées en dollars américains d'environ 10,2 millions de dollars par rapport à l'exercice précédent. Les ventes, sans l'effet de conversion, ont progressé d'environ 19,0 %, alors que la demande est demeurée forte pour les principales catégories de produits de la Société, les traverses de chemin de fer et les poteaux destinés aux sociétés de services publics.

Les ventes de traverses de chemin de fer se sont élevées à 92,3 millions de dollars, en hausse de 9,7 % par rapport à la même période l'an dernier et ces résultats reflètent la robuste demande du marché. Après rajustement pour tenir compte de l'impact négatif de 7,1 millions de dollars des taux de change en raison d'une diminution du taux de conversion moyen applicable aux ventes de traverses de chemin de fer libellées en dollars américains, les ventes de celles-ci, sur une base comparable, ont augmenté de 15,3 millions de dollars ou 18,2 % par rapport à l'exercice précédent. Les ventes de poteaux destinés aux sociétés de services publics se sont élevées à 56,2 millions de dollars, en hausse de 31,6 % par rapport à l'an dernier. Cette progression est principalement attribuable à la vigueur de la demande pour les poteaux de lignes de transmission découlant des commandes pour des projets spéciaux, alors que la diminution du taux de conversion, d'un exercice sur l'autre, a eu pour effet de réduire de 1,7 million de dollars la valeur des ventes de poteaux libellées en dollars américains. Les ventes de produits industriels ont fléchi de 9,4 % pour s'établir à 22,6 millions de dollars, en raison de la vente de certains actifs des installations de Terre Haute, en Indiana, au cours du quatrième trimestre de 2010, et d'un impact négatif de 1,4 million de dollars attribuable à une diminution du taux de conversion moyen applicable aux ventes libellées en dollars américains. Cependant, la demande n'a pas fléchi pour les autres principaux produits et services de la Société dans cette catégorie. Enfin, les ventes de bois d'œuvre à usage résidentiel ont augmenté de 12,0 % pour se chiffrer à 10,7 millions de dollars, en raison principalement de conditions climatiques plus favorables par rapport à l'an dernier.

Le résultat opérationnel s'est établi à 25,6 millions de dollars, soit 14,1 % des ventes, comparativement à 19,7 millions de dollars ou 12,4 % des ventes, l'an dernier. La hausse, exprimée en pourcentage des ventes, reflète essentiellement une composition des ventes différente en vertu de laquelle les poteaux destinés aux sociétés de services publics ont représenté une proportion plus importante des ventes globales. Elle traduit également un accroissement de la productivité résultant de la recherche d'efficacités à travers tout le réseau. Le résultat net de la période a atteint 16,6 millions de dollars, soit 1,03 $ par action, sur une base pleinement diluée, en hausse de 33,2 % par rapport à 12,4 millions de dollars, ou 0,78 $ par action, sur une base pleinement diluée, en 2010. Les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles, avant les variations des éléments du fonds de roulement sans effet de trésorerie, les intérêts versés et les impôts sur le résultat payés, ont progressé de 18,3 % pour atteindre 27,8 millions de dollars.

« Stella-Jones continue de profiter des investissements dans les infrastructures des chemins de fer et des installations électriques en Amérique du Nord, une situation qui a contribué à une autre excellente performance financière au troisième trimestre, » a déclaré le président et chef de la direction, Brian McManus. « Notre plus grande portée géographique et l'élargissement de notre gamme de produits et de services ont permis d'améliorer encore davantage la position de Stella Jones sur le marché et contribué à la croissance des ventes. Mais plus important encore, les gains de productivité réalisés grâce à l'accroissement des volumes de production ont contribué à améliorer encore davantage la rentabilité de nos activités opérationnelles. »

RÉSULTATS DES NEUF PREMIERS MOIS

Pour la période de neuf mois close le 30 septembre 2011, les ventes ont atteint 492,6 millions de dollars, en hausse de 15,1 % par rapport à celles de 428,0 millions de dollars réalisées un an plus tôt. Si l'on exclut l'apport supplémentaire aux ventes de 37,7 millions de dollars des activités de Tangent Rail Corporation au premier trimestre de 2011, et déduction faite de l'effet de conversion de 20,9 millions de dollars résultant des fluctuations de la valeur du dollar canadien par rapport à la devise américaine, les ventes ont augmenté d'environ 11,0 %.

Le résultat opérationnel s'est établi à 67,6 millions de dollars, soit 13,7 % des ventes, contre 41,5 millions de dollars, ou 9,7 % des ventes, un an auparavant. Les résultats des neuf premiers mois de l'exercice précédent incluaient des dépenses non récurrentes et des charges de dépréciation d'actifs d'environ 7,5 millions de dollars. En 2011, le résultat net de la période a atteint 42,3 millions de dollars, soit 2,65 $ par action, sur une base pleinement diluée, comparativement à 23,8 millions de dollars ou 1,60 $ par action, sur une base pleinement diluée, en 2010. Enfin, les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles, avant les variations des éléments du fonds de roulement sans effet de trésorerie, les intérêts versés et les impôts sur le résultat payés, ont progressé de 36,3 % pour atteindre 74,9 millions de dollars.

SITUATION FINANCIÈRE SOLIDE

Au 30 septembre 2011, la situation financière de la Société demeurait solide avec une dette totale, y compris la partie courante, s'élevant à 172,9 millions de dollars, en baisse par rapport à 175,8 millions de dollars au 30 juin 2011. Le ratio d'endettement à long terme sur les capitaux propres s'établissait à 0,53:1 au 30 septembre 2011, en baisse par rapport à 0,59:1 trois mois auparavant.

Au cours du trimestre, Stella-Jones a conclu une entente pour amender son entente de crédit renouvelable existante. La facilité amendée consiste en un crédit renouvelable engagé de 170,0 millions de dollars accordé pour une période de cinq ans. En vertu de cette entente, tout l'endettement bancaire de la Société est maintenant considéré comme une dette à long terme, sauf pour la part de la marge de crédit d'exploitation de sa coentreprise.

« Les activités opérationnelles ont généré un solide flux de trésorerie qui a permis à Stella-Jones de réduire sa dette et financer sa croissance. En conséquence, l'acquisition projetée de Thompson Industries Inc. (« Thompson »), si conclue, serait entièrement financée par des sources de fonds immédiatement disponibles », a ajouté George Labelle, premier vice-président et chef des finances.

PERSPECTIVES

« En dépit de la récente volatilité de la conjoncture macroéconomique, nous nous attendons à ce que la demande pour nos principaux produits se poursuive au cours du quatrième trimestre de 2011. À court terme, notre priorité consiste à terminer la vérification diligente et, si elle est satisfaisante, à finaliser l'acquisition projetée de Thompson. Si elle réussit, cette expansion de notre réseau améliorera davantage l'offre de produits et de services de Stella-Jones à l'industrie ferroviaire nord-américaine. Comme les données fondamentales de nos principales catégories de produits restent solides, nous évaluerons de façon proactive les occasions d'affaires prometteuses de manière à maintenir notre dynamique positive sur le marché », a conclu M. McManus.

TÉLÉCONFÉRENCE

Stella-Jones tiendra une conférence téléphonique le vendredi 11 novembre 2011 à 10 h, heure de l'Est, pour discuter de ces résultats. Les personnes intéressées peuvent se joindre à l'appel en composant le 416-644-3426 (pour les participants de Toronto ou d'outremer) ou le 1-800-731-5319 (pour tous les autres participants d'Amérique du Nord). Si vous êtes dans l'impossibilité d'y participer, vous pourrez avoir accès à un enregistrement de la conférence téléphonique en téléphonant au 1-877-289-8525 et en entrant le code 4478464# sur votre clavier téléphonique. L'enregistrement sera accessible à compter de 13 h, heure de l'Est, le vendredi 11 novembre 2011, jusqu'à 23 h 59, heure de l'Est, le vendredi 18 novembre 2011.

MESURES NON CONFORMES AUX IFRS

Le résultat opérationnel et les flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles sont des mesures financières qui n'ont pas de sens normalisé prescrit par les IFRS. Il est donc peu probable que l'on puisse les comparer avec des mesures du même type présentées par d'autres émetteurs. La direction considère toutefois que ces mesures sont une information utile pour les investisseurs avertis désirant évaluer la capacité de la Société à générer des fonds.

À PROPOS DE STELLA-JONES

Stella-Jones Inc. (TSX:SJ) est un chef de file dans la production et la commercialisation de produits en bois traité sous pression. La Société fournit des traverses de chemin de fer, des poutres et des services de recyclage aux exploitants de chemins de fer de l'Amérique du Nord et des poteaux aux sociétés de services publics d'électricité et aux entreprises de télécommunications à l'échelle du continent. Stella-Jones fournit également des produits et services industriels pour des applications de construction et maritimes, de même que du bois d'œuvre à usage résidentiel aux détaillants et aux grossistes en vue d'applications extérieures. Les actions ordinaires de la Société sont inscrites à la Bourse de Toronto.

À l'exception de l'information historique, ce communiqué de presse peut contenir de l'information et des déclarations de nature prospective en ce qui concerne la performance future de la Société. Ces déclarations se fondent sur des hypothèses et des incertitudes, ainsi que la meilleure évaluation possible de la direction en ce qui a trait aux événements futurs. Parmi les facteurs susceptibles de causer un écart dans les résultats figurent, entre autres, les fluctuations des résultats trimestriels, l'évolution de la demande pour les produits et services de la Société, l'incidence de la concurrence sur les prix, la capacité de la Société à se procurer les capitaux nécessaires à la réalisation d'acquisitions ainsi que les tendances générales du marché ou les changements de la conjoncture économique. Par conséquent, le lecteur est avisé qu'un écart pourrait survenir entre les résultats réels et les résultats prévisionnels.

Renseignements